2017 dans le rétroviseur de Thibaut… un (des) Bleu(s) fait ses gammes

L’année 2017 tend à s’achever, le rythme des événements automobiles s’espacent de plus en plus… bref, on arrive dans le creux de la saison et c’est le moment où nous vous faisons part de nos meilleurs souvenir. A l’instar de Fabien ou Pierre, par exemple, c’est l’occasion pour moi de revenir, avec vous et pour vous, sur ce qui a marqué mon année, la première aux côtés des copains de News d’Anciennes : coup d’œil dans mon rétroviseur (enfin, dans le cuvelage d’un rétro de 404 pour être précis…).

Un événement : les 500 Ferraris contre le Cancer

En entrant dans l’équipe de News d’Anciennes, je venais renforcer la présence médiatique dans le Grand Ouest. Et quel événement plus marquant dans la saison automobile que celui-ci ? C’est donc sur cet événement de début juin que j’ai fait mes gammes dans la rédaction de web-content, et c’est ici que ça se passe.

Pourquoi cet événement ? Pour plusieurs raisons. Déjà, parce qu’il est à visée caritative : sans vouloir faire pleurer dans les chaumières, je ne vous apprend rien en disant que rares sont les familles de France et de Navarre qui n’ont pas été touchées (de près ou de loin) par le cancer. Hors, le CHU de Poitiers fait partie des plus dynamiques dans la lutte contre ledit cancer. Mais cela a un coût. Chaque visiteur, chaque participant, et a fortiori les organisateurs des 500 Ferraris œuvrent dans un seul et même but, récolter un maximum de fonds au profit du CHU. En 2017, ce ne sont pas moins de 300.000€ qui ont été versés, portant le total à 4.000.000€ depuis la création de l’événement : respect. Le deuxième aspect de cet événement est qu’il est à la fois impressionnant par la qualité de son plateau (de Ferraris, certes, mais pas que), et populaire par l’accessibilité des équipages qui prennent le cerceau pour la bonne cause, on y revient un petit peu plus bas.

Bref, un évènement pour toute la famille, à ne surtout pas rater : prochaine édition les 1, 2 et 3 juin 2018, on vous en reparlera bientôt. Rien que pour vous, petit best-of de l’édition 2017 avec quelques images des voitures ayant participé aux 100 Populaires contre le Cancer : une balade au départ de Lezay et en direction du Circuit !


Une auto et une rencontre : la reconstruction de Jaguar Type D de JiPé

Pour le moment, on reste sur le Circuit du Vigeant (86). Et on va faire 2 rubriques en 1, l’auto et la rencontre puisque l’auto la plus marquante (pour moi) du plateau est celle qui a été l’occasion d’une incroyable rencontre.

Ceux qui ont lu l’article sur l’évènement auront vu ma rubrique dédiée à cette rencontre, mais je ne pouvais pas ne pas la ré-évoquer ici. En effet, quand on se décide à écrire, pour un mag papier ou un site spécialisé, il faut savoir aller au contact des collectionneurs. Par chance, j’avais eu l’occasion de dialoguer en amont (mais virtuellement) avec la personne : JiPé.

Comment le reconnaître sur un paddock ? A son auto : en effet, autant le propriétaire est discret, autant l’auto fait, a minima, tourner les têtes. Florilège des clichés de la Bête.

Oui, vous l’aurez reconnue, c’est une superbe Jaguar Type D. Enfin une des 9 reconstructions opérées par les ateliers de Jaguar Héritage. Sur le plan de la rencontre, et bien dites vous que si vous souhaitez parler autos de sport avec un expert des 6-cylindres, au garage bien rempli mais qui ne souffre ni d’un ego surdimensionné, ni d’une prétention à toute épreuve, allez saluer JiPé. Cela a été pour moi, et pour vous plus tard je l’espère, l’occasion de discuter avec un vrai passionné, qui se comporte comme tel : c’est à dire comme quelqu’un qui partagera toutes ses connaissances, que vous soyez jeune ou vieux, collectionneur ou non, riche ou non… Bref, une superbe rencontre avec un gars en or !

Une photo : un photographe dans ses œuvres au Tour Auto Optic 2000

A bien des égards, le Tour Auto Optic 2000 v2017 aurait pu figurer comme mon évènement de l’année : passage aux pieds de chez moi (ou presque), premier reportage pour News d’Anciennes… mais je préfère le conserver pour ma “photo de l’année”. Loin d’être la plus belle, pas la plus technique, ni même la plus intéressante en termes de communication, je ne l’avais pas soumise à Benjamin pour l’article sur l’étape entre la Haute Goulaine et Limoges (article à retrouver ici), ni même pour notre Best-Of en commun de l’évènement (à retrouver ici). Pourtant, elle est pour moi pleine de sens, d’autant que le photographe ici agenouillé est un copain.

En effet, le travail de photographe-passion est, en quelque sorte, ce que je rêvais de faire depuis un moment : immortaliser un moment, non pas pour mon plaisir perso, mais pour partager avec tous ceux que cela intéresse. Loin d’être un grand photographe (ni même photographe tout court d’ailleurs, je laisse aux professionnels/artistes cette reconnaissance), News d’Anciennes m’a redonné une sorte “d’impulsion photographique”, un moyen de me rapprocher, pas-à-pas et avec mes moyens, du monsieur ci-dessus ! Et mon job maintenant, c’est de vous en faire profiter le plus possible…



Thibaut on EmailThibaut on FacebookThibaut on FlickrThibaut on LinkedinThibaut on Youtube
Thibaut
Auteur et Photographe à News d'Anciennes
Etudiant, copilote, collectionneur, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au volant d'une 2CV6-PO de 1976 que j'arpente les routes de France, au tous-les-jours comme en rallye !

2 commentaires sur “2017 dans le rétroviseur de Thibaut… un (des) Bleu(s) fait ses gammes”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.