2017 : coup d’œil dans le rétroviseur de Fabien

Déjà les flocons recouvrent les paysages et les routes, et le froid requiert de prendre soin de nos anciennes. L’entrée dans l’hiver signifie aussi la fin d’une année qui pour moi a été plutôt chargée en événements importants parmi lesquels mon adoption par l’équipe News d’Anciennes en juin dernier.

Je n’ai donc que 6 mois dans le rétroviseur mais ces 6 mois furent riches en rencontres et en émotion. Tout d’abord, l’émotion que vous, lecteurs de NA m’avez fait ressentir par vos visites sur mes articles. Et bien entendu ces émotions que mes ballades (bien avant d’être des reportages) sur les lieux de manifestations. Donc si je devais reformuler le questionnaire de Proust pour cette année 2017…

Mon événement préféré serait : Le Grand-Prix de Bressuire




Des manifestations, celle qui m’aura le plus marqué restera en effet le Grand Prix de Bressuire. Première grosse manifestation que j’ai couverte munie de mon accréditation. Pour l’ambiance, bien sûr, mais aussi pour les rencontres, parmi lesquelles quatre m’ont particulièrement marquées. Raymond Janiaut, pilote, qui, du haut de ses 84 ans, tourne encore au volant de son racer DB de 1950. Jean-Claude Bonhomme également, président du Porsche Club RS de France qui avait fait venir un exceptionnel plateau de Porsche 911 Carrera 2.7 RS, et qui m’a surtout permis de publier quelques clichés dans le numéro de septembre du fameux magazine Flat-Six, dédié aux Porsches 911. Et enfin, et surtout, Jean-Claude Fillon, fondateur et président de l’Auto-Rétro Bressuirais et Julian Parish, speaker pour l’occasion, et auteur du livre idéal pour planifier vos road-trips, tous deux m’ayant grand ouvert les portes de cet événement.

Ma voiture préférée serait : La Bugatti type 13

La Bugatti Brescia dans laquelle j’ai pu participer, dans la position du copilote-mécanicien, au rallye-ballade organisé en ouverture du Grand Prix Rétro du Puy Notre Dame, en juillet. Les sensations procurées par ce type de voiture du début du siècle dernier sont tout simplement inoubliables et sont à se remémorer ici. Pas de ceinture, un espace confiné où le mécano devait se tenir (s’agripper) de profil pour ne pas gêner le pilote qui seul avait un saute vent. Si dans ma vie j’ai déjà mordu la poussière, à bord de la Bugatti, pour la première fois, j’ai gouté aux éléments : à la boue, aux graviers et à la pluie. Hâte de vous faire partager une nouvelle expérience mais au volant cette fois !




Ma photo favorite serait : le tableau de bord de l’Austin-Healey 100 M lors du Classic Meca Show.

J’aime cette photo car elle symbolise pour moi le charme des anglaises, le respect des traditions et les savoir-vivre souvent associé à ce type de véhicules. La mise au point sur le bouquet et le second plan champêtre soulignent cet esprit « garden party » so british. Voilà quelques clichés de cette auto, restaurée à la perfection !

Ma rencontre la plus marquante, enfin, serait : Jean Ragnotti

Ma rencontre la plus marquante a été celle de Jean Ragnotti, Jeannot, à l’Autobrocante de Lohéac. Certes, nous n’avons pas eu la possibilité de discuter cette fois, mais ce n’est que partie remise. Cette légende du sport automobile français est tellement accessible et sympathique. Et à 70 ans passés, son coup de volant reste exemplaire et sa maîtrise de l’Alpine A310 V6 sous la pluie bretonne est à en faire pâlir bien des pilotes !

Voilà donc mes souvenirs les plus marquants, même si toutes mes sorties auraient pu figurer dans cet album de l’année, et même si l’évènement le plus important est de pouvoir partager ici, avec vous, ma passion… Notre passion, qu’est l’automobile ancienne.

Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

1 commentaire sur “2017 : coup d’œil dans le rétroviseur de Fabien”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.