Ford GT40

Retour sur l’année 2017 par Pierre

La fin de l’année approche à grand pas, l’occasion pour chacun d’entre nous de revenir sur les éléments qui nous ont marqués cette année. Sans surprise, ma liste sera purement britannique, n’ayant pas eu une minute à moi pour revenir sur le continent.

Salon Automédon 2018

Mon événement de l’année 2017 : Le Bugfest

J’ai adoré revenir à Silverstone Classic, j’ai aimé les journées passées à Castle Combe, et impossible de ne pas aimer les divers rassemblements façon british. Pourtant, s’il y a un événement qui m’a marqué cette année, c’est bien le Bugfest. C’était l’occasion pour moi de découvrir le tracé de Prescott Hill, une piste fermée de course de côte au charme et à l’accessibilité parfaits pour moi, mais surtout l’occasion de voir des véhicules de toutes les époques affronter ce tracé, avec en prime une concentration de Bugatti peu commune !


L’évènement est assez intimiste, et il faut se perdre dans les Cotswolds pour y arriver, mais entre la balade et le spectacle, vous auriez tort de vous en priver si une virée anglaise vous tente.

Ma voiture de l’année 2017 : La Williams FW14B de Nigel Mansell

Même si ce n’est pas la première F1 que je vois évoluer sur circuit, la FW14B m’a littéralement coupé le souffle. Cette machine conçue par Adrian Newey et Patrick Head est juste une merveille technologique, avec son aérodynamique travaillée, sa transmission semi-automatique (à l’époque la boite était encore manuelle), sa suspension active et son contrôle de traction. Avec une telle armada technologique, Nigel Mansell remportera le titre de Champion du Monde lors de la saison 1992, et ce de manière absolument écrasante, en s’adjugeant 9 victoires sur 16 courses.


Elle était présentée en démonstration à Silverstone Classic, me permettant au passage de rattraper une frustration d’enfant (j’avais 8 ans à l’époque, et non, Maman ne pouvait pas m’emmener à un Grand Prix de F1) et il faut reconnaître que son comportement surclasse largement toutes les F1 (hormis la FW15C qui lui succédera) que j’ai pu voir tourner, tant à la télévision, qu’en bord de piste.

Ma photo préférée de l’année : le jeu de lumières de la Sauber-Mercedes C11

Je ne suis pas photographe, loin s’en faut. Et face à la plupart de mes collègues sur News d’Anciennes, mes shoots font pâle figure. Pourtant, Silvestone Classic m’a (une fois encore) offert une occasion rare. Profiter des voitures de Groupe C à la tombée de la nuit est déjà plus que plaisant, en y ajoutant la pluie, on obtient un jeu de lumières absolument enivrant. Et surtout, après plusieurs tentatives infructueuses, j’ai enfin pu attraper ce retour de flammes sur la Sauber-Mercedes C11, pendant le freinage à l’entrée du virage du Village. Ce n’est clairement pas la plus belle du site, mais c’est probablement mon plus haut “fait d’armes” jusqu’à présent.

Ma rencontre de l’année : Ant Anstead

La rencontre n’a pas été très longue, mais la nouvelle équipe de Wheeler Dealers s’est prêtée au jeu de la photo lors du Salon de Birmingham. Ant est un homme tout à fait agréable, toujours là pour adresser un petit mot gentil à chaque personne du troupeau de journalistes et blogueurs venus capturer le moment, ce qui n’est pas le plus courant. Pour le reste, après m’être penché sur son émission For the Love of Cars, c’est avec un réel plaisir (et je l’avoue surpris d’une telle performance) que je l’ai découvert endossant le rôle du nouveau mécanicien dans la nouvelle saison de Wheeler Dealers.

Voilà, c’est tout pour moi, ce n’est peut-être pas le plus spectaculaire des best of, mais je vous le promets, on continue à creuser notre trou en Angleterre, et j’espère vous offrir de belles choses en 2018 !



Pierre
Rédacteur à News d'Anciennes
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas.
En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.