19 Panhard (et dérivés) bientôt proposées en salle des ventes

19 Panhard (et dérivés) bientôt proposées en salle des ventes
19 Panhard (et dérivés) bientôt proposées en salle des ventes
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Le Mans Classic 2021 pourra-t-il avoir lieu ?

L'annonce du report des 24h du Mans "normales" aux 21 et 22 Août au lieu des 12 et 13 Juin vient de tomber. Pas...

Ronde des Bannies, ça déconfine sévère place Vauban !

Ayé enfin ! Après presque trois mois de disette, cause COVID19, c’est avec le rasso des Bannies que j’ai pu enfin re-goûter aux plaisirs des...

Pour cette fois pas d’Osenat, Aguttes ou Arcturial. C’est une maison de vente “locale”, Ouest Enchères Publiques qui s’occupera de disperser une belle collection d’automobiles anciennes. Un point commun : leur mécanique Panhard.

La vente :

Ouest Enchères Publiques proposera ces autos à la vente le 26 Septembre à partir de 11 heures dans un lieu qui n’est pas encore révélé, mais proche de La Roche-sur-Yon. Avant cela les intéressés auront pu découvrir les autos le Vendredi 25 Septembre et le 26 au matin.

Les 19 autos de la vente

19 autos sont donc proposées, toutes à moteur Panhard, mais pas toutes des Panhard.

Ainsi les quatre plus grosses estimations n’emportent que le bicylindre. L’auto qui visera le plus haut est ainsi un coach D.B HBR5 de 1959. Une auto qui est déjà prête pour le sport, elle a notamment participé au Mans Classic 2008. Estimation ? Entre 60 et 70.000 €.
Suit une Panhard CD de 1963, dans un bel état que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur et estimée entre 35 et 40.000 €.
Ensuite on retrouvera une D.B Monomill de 1954 estimée entre 30 et 35.000 €. Si vous avez peur de froisser la carrosserie, un jeu de 5 moules est vendu avec !
Quatrième estimation pour une D.B Le Mans de 1962, elle aussi en bon état et estimée entre 25 et 30.000 €.

À ces quatre grosses estimations on ajoutera la Callista Cabriolet de 1952 estimée entre 13 et 15.000 €.

Maintenant les Panhard. Le propriétaire de la collection était visiblement un grand amateur, mais uniquement des autos à bicylindre. On ne retrouve en effet aucune auto d’avant-guerre parmi les autos restantes.

Côté Dyna X on aura le choix. Le lot le moins cher est une carrosserie alu, nue et décapée, prête à remonter sur une nouvelle base mécanique. Elle est estimée entre 2 et 3000 €. On trouve aussi une Dyna K, la version fourgonnette, ici une 220 estimée entre 3 et 4000 €.
Suit une Dyna X85 de 1952 en bon état avec une estimation comprise entre 5 et 7000 €. Et puis pour finir on retrouvera une Junior X87 de 1954 estimée entre 7 et 10.000 €.

Dans la série des Dyna Z on retrouvera trois autos. La plus chère est une Z17 Cabriolet de 1960 à moteur tigre. En bon état elle est estimée entre 25 et 30.000 € ! On retrouve ensuite une Berline Z16 bicolore de 1960, en excellent état et estimée entre 5 et 8000 €. Enfin une Z12 de 1957 noire estimée entre 3 et 4000 €.

Suivent les PL. On commence avec une version pick-up WL1 de 1959 estimée entre 3 et 5000 €. Ensuite une Berline L6 “super Relmax” avec un moteur de 950 cm³. Cette auto de 1963 est estimée entre 4 et 6000 €.

Pour les amateurs de rallyes la suivante est prête, c’est une PL 17 Tigre L4 qui a notamment participé au Monte Carlo Historique 2007. Elle est estimée entre 4 et 6000 €. Ensuite on trouve une L9, un break de 1964 estimé entre 6 et 8000 € et un cabriolet PL 17 Tigre de 1961 estimé entre 20 et 25.000 €.

Enfin les deux dernières sont logiquement des 24. La moins chère en estimation est une 24 bt de 1967 avec plaque Citroën, estimée entre 4 et 6000 €. La seconde est une 24 ct 2+2 de 1965 estimée entre 5 et 8000 €.

De belles autos dont la plupart sont tournantes avec contrôle technique. De belles autos dont les descriptions complètes sont à retrouver ici.

19 Panhard (et dérivés) bientôt proposées en salle des ventes

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Martin Tomlinson, du circuit à la toile

Aujourd'hui on va parler d'un artiste anglais, Martin Tomlinson. Agé de 70 ans, il a décidé de transcrire sa passion pour le sport automobile...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Cabourg Rétro Show 2021, les anciennes ont rendez-vous sur la côte

Les organisateurs baptisent eux-mêmes le futur événement : "l'édition du monde d'après". Le Cabourg Rétro Show 2021 se prépare pour la fin du mois...