Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière

Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière
Patrick Hornstein
Observateur éclairé du monde automobile, Patrick parcourt le monde et assiste aux plus grands événements du monde de l'ancienne.

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Nos Anciennes Abandonnées : un réservoir de Land !

Ce mois-ci c'est dans la Haute-Marne qu'on vous emmène. Un de nos lecteurs, François, y a trouvé un cimetière... ou plutôt un...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

C’était l’un des événements phares du week-end, surtout quand on aime les belles sportives… ou les autos de course. Ce Sport et Collection 2020 qui se déroulait inhabituellement en Septembre méritait vraiment le déplacement.

Un bel événement pour une cause encore plus belle

Située sur le circuit du Val de Vienne cette manifestation existe depuis 1995. Il y a 26 ans c’était une énorme gageure que d’espérer réunir supercars et public au milieu de la campagne poitevine.

Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière

Mais lorsqu’un homme de caractère a une vision il fait tout pour la voir aboutir : ce faut le cas de Jean-Pierre Doury. Avocat à Poitiers il ne créa pas cette manifestation pour lui mais pour les autres, ceux qui souffrent et plus précisément
d’ une maladie, le cancer ! La recherche a permis de faire reculer drastiquement le taux de victimes or si la recherche a évolué c’est d’ une part grâce aux subventions étatiques mais aussi grâce à des personnes d’exception telles que Jean-Pierre Doury.

Son action a permis de donner 5Millions d’euros en 26 ans au CHU de Poitiers. Réussir un magnifique spectacle populaire tout en aidant la recherche : qui dit mieux ?

Henri Pescarolo, pilote intelligent s’il en est, ne s’y était pas trompé. En montant sur la scène pour recevoir la coupe qui lui était décernée il remercia chaleureusement JP Doury, levant un voile sur sa vie personnelle lui si pudique d’ordinaire : « nous étions 7 frères et sœurs, 5 sont partis du cancer et j’ espère bien que ce ne sera pas mon cas : merci Mr Doury ! ».

Après ces éloges bien mérités revenons un peu sur les ingrédients qui font de cette manifestation un tel succès :
Les belles automobiles.

L’idée d’associer supercars et automobiles de collection est aujourd’hui assez répandue. En 1995 elle était révolutionnaire. 300 autos et moins de 3000 spectateurs mais un succès prometteur (et déjà 250.000 francs remis au CHU de Poitiers).

Dans les paddocks de Sport et Collection 2020

De 100% Ferrari au début la formule évolue. Lamborghini était présente cette année et permit à de nombreux fans de découvrir Huracan, Aventador et Urus. Ce fut très apprécié.

Beaucoup d’exposants reconnus du monde de l’anciennes avaient unis leurs efforts pour le succès de ce Sport et Collection 2020. On notera ainsi TOTAL/ELF présent à travers une exposition rendant hommage au génie Matra et c’est grâce à eux que le public put se régaler de la présence d’Henri Pescarolo ainsi que celle de Loïc Depailler… Si d’aucuns se posaient la question de leur popularité les innombrables demandes d’autographes sont la meilleure des réponses.

Enfin, les connaisseurs purent apprécier la qualité du travail de Jean-Michel Gallet sur sa surprenante SM2 (qu’on avait essayé, c’est par ici) : il était parfaitement à sa place au milieu des constructeurs de prestige.

Évidemment une fois ces stands découverts, on pouvait admirer les autos qu’on allait retrouver ensuite sur la piste.

Le village

C’est là qu’on retrouvait les autres exposants du Sport et Collection 2020. Etaient présents Midual, Lamborghini Bordeaux, un artiste ou encore deux grands noms de la gastronomie Française : le N°1 du caviar Français (élevé et produit en Aquitaine) ainsi que le N°1 du Foie Gras ! Les amateurs de belles autos sont des épicuriens, ce ne sera pas une surprise que de voir des développements gastronomiques l’an prochain.

Côté automobile on retrouvait la FFC (Fédération Française de la Carrosserie) qui présente pour découvrir l’événement, prendre ses marques, accueillir ses adhérents dans une loge et surtout préparer la prochaine édition. Surprise(s) donc en perspective dès l’an prochain ! Enfin Classic Expert était également de la partie pour démontrer, s’il en est encore besoin, l’intérêt de faire expertiser son ancienne.

Le Rallye touristique de Sport et Collection 2020

Élément phare de ce Sport et Collection 2020 il a eu lieu le samedi et ce sont 199 concurrents (maximum légal pour rester dans un simple cadre déclaratif non soumis à autorisation) qui s’élançaient pour une ballade de 200 kms leur permettant de découvrir les beautés de la région.

Cette année un déjeuner au Château Dissay permettait aux concurrents de découvrir les merveilles gastronomiques du chef Christophe Poard, le tout bien évidemment avec raison et sobriété, conduite oblige.

Sur la piste de Sport et Collection 2020

Ainsi qu’on peut le constater le programme est intense, pas de temps mort. Les concurrents prennent du plaisir avec leurs autos mais en se respectant les uns les autres. Pas d’accrochage à déplorer mais quelques soucis mécaniques notamment sur une 488 dont les freins avaient lâché…

On retrouve quelques autos habituées à l’événement comme la Howmet TX et son moteur à Turbine (on vous en parle en détail par ici) mais aussi de sacré légendes de la course automobile : Jaguar Type D, Ford GT40, Cobra, Rondeau ou Matra MS650.

Enfin un plateau regroupait les monoplaces. Si on y trouvait des “petites” F3, Formule Renault ou F4, une légende s’y était glissée : la Matra pilotée par Henri Pescarolo !

Les spectateurs ont pu les admirer tout le week-end, et ceux qui préféraient les sportives plus modernes trouvaient également de quoi faire chauffer leurs appareils photos avec Ferrari (forcément), Porsche et Lamborghini modernes accompagnées notamment d’une “new” JS2 ou de quelques protos récents.

Des avions aussi !

Quand la cause est belle, noble, l’armée a plaisir à venir apporter son soutien. Le spectacle est sur la piste mais aussi dans les airs avec l’équipe de Voltige, les démonstrations du Rafale et même si cette année la patrouille de France dut reporter ses évolutions pour cause de Covid son soutien ne s’est pas démenti et elle sera de retour l’ an prochain pour éblouir les spectateurs.

Le bilan ?

En cette période de COVID ne pas baisser la garde pour que la manifestation ait lieu demandait un sacré caractère. Jean-Pierre Doury a eu le courage de se battre pour la cause et les faits lui ont donné raison.

Là où d’autres auraient jeté l’éponge lui a réussi à faire la manifestation et à la faire bien. Il avait donné sa parole au préfet et, la mort dans l’âme mais fidèle à cette même parole, il fit fermer les caisses le samedi de 12h à 16h pour ne pas dépasser l’affluence que le préfet lui avait permis : respect !

Il était frappant de voir à quel point les concurrents étaient venus pour lui, par respect et par amitié. Une noble cause défendue par un homme dont le cœur est à la bonne place : sur la main ! S’ il eut l’énergie et la pugnacité pour réaliser cette édition c’est aussi pour ou grâce au réseau d’amis qu’il a su fédérer autour de lui et de cette noble cause.

Qu’ils soient ici cités en attendant de se retrouver en juin 2021, après cette année tragique la fête n’en sera que plus belle.

Les Aviateurs, Katia Bassi, Berangère de Beco, Laurent Bernimont, Michel Budakci, Gino Catena, Patrick Cholton, Loïc Depailler, Massimo Delbo, Pierre Duhot, Philippe Van Rijsewijk, Laurent Dulau, Ronan Erb, le Colonel Richard Esnon, René + Fabrice et Mme Giordano, Thierry Hecquet, Philippe Houel de Chaulieu, Thibaut de Lisle, David Martin, Les Matraciens, Rita Passerini, Madie et Henri Pescarolo, Frédéric Richard. Merci merci merci à eux !

Patrick Hornstein

PS : Si d’ aucuns se posaient la question ce sont près de 150.000€ qui vont être donnés cette année au CHU de Poitiers !

On termine avec une immersion pendant l’un des roulages à bord d’une Cobra :

Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

Automobiles sur les Champs 16, Artcurial ne proposera pas que du classique !

Après les ventes sudistes de la Collection Trigano et de la Collection Lurton, Artcurial revient sur ses bases parisiennes pour Automobiles sur...