Shift/Monterey, RM Sotheby’s propose du lourd, mais uniquement en ligne

Shift/Monterey, RM Sotheby's propose du lourd, mais uniquement en ligne
Shift/Monterey, RM Sotheby's propose du lourd, mais uniquement en ligne
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Artcurial fait un carton avec la vente de la Collection André Trigano

La vente de la collection Trigano devait être une des ventes phares du printemps. Repoussée à ce dimanche 13 Septembre elle a...

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Mon Tour Auto 2020 par Benjamin

Le Tour Auto 2020 s'est terminé il y a deux semaines. Je vous avoue que ce n'est pour autant que j'ai fini...

Mon Tour Auto 2020 par Vincent

Deux semaines après la fin de ce Tour Auto 2020, la tête est encore pleine d'images et de souvenirs. Je vous propose...

On a déjà évoqué Gooding & Co qui proposait une vente 100% en ligne. De son côté la maison Bonhams tiendra une vente mixte puisque s’il sera possible d’enchérir à distance ce sera la seule des trois maisons d’habitude présente à la Monterey Car Week à proposer une vente en salle mais délocalisée à Los Angeles. La seule puisque la vente Shift/Monterey de RM Sotheby’s sera en ligne… mais avec un catalogue à la hauteur de la traditionnelle vente d’août de la maison canadienne.

Shift/Monterey : du lourd mais en ligne

Chaque année RM Sotheby’s est la maison qui propose le plus de millionnaires potentielles lors des ventes d’août. Même avec des conditions particulières dues à une année qui l’est toute autant, Shift/Monterey proposera 116 lots dont 16 peuvent dépasser les 7 chiffres sous le marteau !

Comme pour les précédentes ventes, les enchères sont ouvertes plusieurs jours, depuis hier, et jusqu’à vendredi ou samedi selon les lots. D’ailleurs on peut suivre les montants en live en allant voir le catalogue (c’est ici).

Les stars de la vente Shift/Monterey

La grosse estimation

La plus grosse estimation est une auto de 2001. Pour une fois ne cherchez pas du côté des hypercars puisqu’il s’agit ici d’une Ferrari 550 Prodrive, une auto qui a remporté le FIA GT en 2004 et les 24h de Spa cette année là. Une auto parfaite pour l’Eudurance Racing Legend mais tout de même estimée entre 3.85 et 4.85 millions de dollars !

Les autres millionnaires

Parmi les autres millionnaires de la vente Shift/Monterey on retrouve un grand nombre de Ferrari. En plus de la 550, 8 autres lots du top 10 sont des productions de maranello.

On trouve ainsi une 275 GTB/4 de 1967 en parfait état et estimée entre 2.5 et 2.75 millions de dollars. Suit une 365 GTB/4 Daytona exceptionnelle puisque préparée et connue pour avoir arraché ses moyeux lors de ses premiers tours de roues ! Elle est estimée entre 2.25 et 2.75 millions de dollars.
Ensuite on retrouve une 500 Superfast de 1964 qui sera attendue avec une estimation située entre 2.25 et 2.5 millions de dollars ou encore une 275 GTB short-nose de 1965 (est. 1.8-2 millions).

Ensuite on se retrouve en 2005 avec une 575 GTZ, une des six autos spéciales fabriquées par Zagato et estimée entre 1.75 et 2.25 millions. Encore une 275 mais cette fois une GTS blanche de 1966 estimée entre 1.6 et 1.8 million de dollars. Les deux dernières Ferrari du Top 10 sont une F40 US (est. 1.25-1.5 million) et une 250 GT Lusso de la collection Boniface (qui compte plusieurs lots dans la vente) estimée entre 1.2 et 1.4 million.

Et puis la seule non-Ferrari du top 10 est tout de même italienne, c’est une Pagani Huayra de 2014 estimée entre 1.8 et 2 millions de dollars.

Du côté des autres millionnaires de la vente on trouvera deux Mercedes 300 SL roadster, le rouge de 1957 estimé entre 1.1 et 1.2 million de dollars et le gris de 1960 estimé entre 1 et 1.25 million de dollars.

Deux Porsche aussi avec une 962 d’IMSA de 1986 avec une carrière 100% américaine et quelques belles lignes de palmarès. Elle est estimée entre 1 et 1.25 million de dollars. La seconde est une 916, si si ça a existé. Dérivée de la 914 elle embarque un moteur de 911 Carrera RS 2.7. 10 exemplaires ont existé dont celui-ci estimé entre 900.000 et 1 million de dollars.

Enfin on termine avec deux belles américaines des années folles. D’abord une Duesenberg Model SJ, une berline décapotable de 1929 carrossée par Murphy et estimée entre 850 et 1.1 million de dollars et puis une Packard Deluxe Eight cabriolet de 1932 estimée entre 1 et 1.25 million de dollars.

À suivre également

Pas facile de faire une sélection car le catalogue de la vente Shift/Monterey est très très riche.

Déjà on a noté quelques françaises. On commence avec une Bugatti Type 57C Ventoux, le démonstrateur de l’usine en 1937 avec Pierre Veyron au volant. Elle est estimée entre 700 et 850.000 €.
Ensuite une Citroën DS 21 Concorde Serie II de 1965, réalisée par Chapron et estimée entre 175 et 225.000 $.
Pour terminer une Facel Vega HK500 de 1959 estimée entre 175 et 225.000 $ elle aussi.

Sinon on a surtout noté des autos qui sortent un peu de l’ordinaire. À commencer par une Porsche 356 Outlaw réalisée par Emory et MOMO, chacun se fera son idée mais la bête est tout de même estimée entre 450 et 650.000 $.
Ensuite on retrouve la dixième et dernière Ferrari 348 TB Zagato Elaborazione de 1990 avec sa face avant minimaliste et une estimation située entre 225 et 275.000 $.

Toujours en Italie mais plus sportive, une Alfa Romeo GTA 1300 Junior de 1969, utilisée en son temps sur des courses nationales en Autriche. Elle est estimée entre 225 et 275.000 $.

La dernière auto a une estimation énorme compte tenu que c’est une Triumph TR2 mais quand on regarde son pedigree on comprend mieux. C’est une des trois Works Experimental Competition spécialement créée par l’usine en vue des 24h du Mans 1955. À son volant on retrouvait Ninian Sanderson et Bob Dickinson. Résultat ? Une 14e place et une estimation en 2020 comprise entre 190 et 250.000 $ !

On vous donnera les résultats dès que possible !

Photos : RM Sotheby’s

Shift/Monterey, RM Sotheby's propose du lourd, mais uniquement en ligne

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Concepts et Études, ép. 14 : Ford GT70, du Mans au rallye

Parce que toutes les autos anciennes ne sont pas arrivées sur nos routes, on va vous proposer d’en découvrir régulièrement. Rendez-vous pour...

Mon Tour Auto 2020 avec un appareil photo et une ancienne

Peter auto sait nous régaler avec ses événements tels que Spa Classic ou encore Chantilly Art & Elégance. Mais le clou du calendrier...

Mon Tour Auto 2020 par Benjamin

Le Tour Auto 2020 s'est terminé il y a deux semaines. Je vous avoue que ce n'est pour autant que j'ai fini...

Mon Tour Auto 2020 par Vincent

Deux semaines après la fin de ce Tour Auto 2020, la tête est encore pleine d'images et de souvenirs. Je vous propose...