Scottsdale : résultats de Gooding & Co et Barrett-Jackson

Scottsdale : résultats de Gooding & Co et Barrett-Jackson
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Scottsdale : résultats de Gooding & Co et Barrett-Jackson
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Rencontre avec François Allain, présentateur de Vintage Mecanic

News d'Anciennes est allé à la rencontre de François Allain pour revenir sur l'origine de sa passion mais aussi sur la saison 6 de Vintage Mecanic.

Les Anciennes de nos lecteurs, la Venturi 260 Atlantique et Dominique

Cette belle bleue, on peut dire qu'elle est connue. En plus d'être présente sur la toile à de nombreuses reprises, elle s'est aussi installée...

Les Résultats de la vente Osenat de Versailles

Confinement ou pas, la vente Osenat de ce dimanche à Versailles s'est bien tenu. Un beau catalogue, une magnifique expo, de beaux prix, voici...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...

On a déjà passé en revue les résultats de la semaine passée à Scottsdale pour RM Auctions et Bonhams, maintenant au tour de deux sociétés moins connues en Europe, mais qui ont pour autant réalisé de belles ventes.

On commence par Gooding & Co qui présentait de superbes voitures. Ils réalisent la troisième meilleure vente de la semaine, la troisième Ferrari aussi.
C’est ici une 250 GT LWB California Spyder de 1959 qui a été adjugée pour 7.7 millions de dollars.
Deuxième de la vente, une Ferrari 400 Superamerica de 1962 vendue 4.07 millions de dollars.
Troisième, une Ferrari 330 GTS de 1968 vendue 2.42 millions de dollars.
Suit une Ferrari 250 GT Lusso de 1963 vendue 1.925 millions. Ensuite trois allemandes, une Porsche 906 Carrera 6 de 1966 vendue 1.98 millions de dollars,  une BMW 507 Serie II de 1959 adjugée 1.815 millions et une Porsche 959 Sport de 1988 vendue 1.705 millions.
Retour chez avec une Ferrari 275 GTS vendue 1.595 millions, une Mercedes-Benz 300 SL Roadster à 1.567M$, suivie d’une Shelby 289 Cobra de 1964 partie pour 1.155 millions, une Lamborghini Miura Miura P400 S au même prix pour la dernière “millionnaire”.
Les résultats complets sont visible ici.

Ensuite parlons de Barrett-Jackson qui présentait le plus gros catalogue avec rien de moins que les 1600 voitures dont l’énorme collection de Ron Pratt.
On compte trois prix remarquables. Tout d’abord la Shelby Cobra 427 Super Snake de 1966 qui a même remporté la 4e place dans le Top 10 de la semaine avec 5.1 millions de dollars.
Suivent ensuite deux raretés puisque ce sont des concepts cars uniques. Tout d’abord le Futurliner Parade of Progress Tour Bus présenté par la GM en 1950 qui s’est vendu 4 millions de dollars, puis la Pontiac Bonneville Special Motorama Concept de 1954 adjugée pour 3.3 millions de dollars.
A noter que beaucoup de lots (dont le Futurliner) ont été vendus au profit d’oeuvres pour ramener au total 8.750.000 dollars.

Photos : Gooding & Co / Barrett Jackson

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Scottsdale : résultats de Gooding & Co et Barrett-Jackson

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Voir ou conduire il faut choisir

Que ce soit en ancienne ou en moderne, bien voir est un élément clé de votre sécurité lorsque vous conduisez. Prenons le temps...

Iso Rivolta Lele, dessin moderne pour clore la lignée

Ce n'est pas parce qu'on est un petit constructeur qu'il ne faut pas se renouveler. À la fin des années 60 le petit artisan...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...