Retour sous le soleil de la bourse de Courtenay 2017

Retour sous le soleil de la bourse de Courtenay 2017
Retour sous le soleil de la bourse de Courtenay 2017
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

L’Atelier des Coteaux, Visite au Pays des Merveilles

Quand on m'a demandé "Il nous faudrait un point d'intérêt à visiter entre Paris et Lille", je me suis dit qu'un détour serait le...

Concepts et Études, ép. 21 : Saab 9000 Coupé, à l’assaut des États-Unis

Parce que toutes les autos anciennes ne sont pas arrivées sur nos routes, on vous propose d’en découvrir régulièrement. Rendez-vous pour cela le 3e...

Matra Rancho, un succès qui en appellera d’autres !

À la fin des années 70 les automobiles Matra n'existent toujours qu'avec un seul modèle, la Bagheera. Pour autant, "on a pas de pétrole,...

Ce dimanche, les amateurs qui avaient prévu de se rendre à la bourse de Courtenay 2017 pouvaient regarder le ciel. Après un samedi pluvieux, les cieux se sont éclaircis pour ce rendez-vous immanquable.

Personne de News d’Anciennes pour y aller ? Pas de soucis, Joel y était. Le même Joel dont on vous faisait découvrir récemment la Renault 16, dans cet article.

On commence ce tour de la bourse de Courtenay 2017 avec un des incontournables : le camp des “militaires”. Beaucoup de matériel US, en bon état avec parfois des traces évidentes de l’état des chemins. Les propriétaires sont costumés, le camp en lui même regorge de détails. La zone autour des rails de l’ancienne gare est bien occupée par le matériel des libérateurs !

Toujours dans le registre “on en voit pas partout” la bourse de Courtenay 2017 offrait des moteurs fixes, du matériel de motoculture, et même d’antiques karts !

Les motos ne sont pas en reste. Si les très vieilles ne sont pas légion, les sportives en parfait état ont fait le déplacement. Souvent par la route. Avec un tel soleil il serait dommage de se priver.

Et les voitures dans tout cela ! Il y en a tout simplement partout. Comme à leur habitude, les passionnés se sont regroupées. Les Tractions forment un bel alignement. Les américaines ont leur coin à elles.

Dans une cour, voitures de pompier et de police se font face. A chaque fois les passionnés sont autour et répondent aux questions des petits et grands.

Sur une aire enherbée, ce sont les caravanes et les camping-car qui se sont installés pour un week-end de retrocamping. Les véhicules ont du succès et rappellent des vacances heureuses aux moins jeunes.

Pour conclure, la bourse de Courtenay 2017 était encore un bon cru. Un rendez-vous incontournable qu’on prendra plaisir à redécouvrir dès l’an prochain. Avec, on l’espère un soleil aussi radieux.

Retour sous le soleil de la bourse de Courtenay 2017

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Beau catalogue pour Cornette de St Cyr pour sa prochaine vente Bruxelloise

C'est dans une semaine tout pile que la maison de vente Cornette de St Cyr proposera une nouvelle vente de voitures de collection. On...

Concepts et Études, ép. 21 : Saab 9000 Coupé, à l’assaut des États-Unis

Parce que toutes les autos anciennes ne sont pas arrivées sur nos routes, on vous propose d’en découvrir régulièrement. Rendez-vous pour cela le 3e...

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...