Retour au début du XXe siècle pour Bonhams avec la London To Brighton Run Sale

Retour au début du XXe siècle pour Bonhams avec la London To Brighton Run Sale
Retour au début du XXe siècle pour Bonhams avec la London To Brighton Run Sale
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Pour voir la concentration de référence d’autos d’avant 1905, le London To Brighton est l’endroit rêvé. Un événement entre les deux villes, réservé à 400 autos de l’époque. Bonhams est partenaire de l’événement et présentera don une vente juste avant, appelée la London To Brighton Run Sale.

Les voitures prendront le départ le 6 Novembre pour quelques heures de dur labeur. Deux jours avant, le 4, Bonhams tiendra dans ses locaux de New Bon Street une vente avec des objets et des autos qui fleurent bon les débuts de l’automobile.

L’automobilia de la London To Brighton Run Sale

122 lots d’Automobilia, ça commence à causer ! Forcément les objets qui seront présentés ici sont assez singuliers.

Par exemple, on trouvera une très très grosse sélection de “bouilloires” d’amorçage. Oui c’est le nom donné par les anglais à ce récipient qui servait à faire les niveaux pour lancer le moteur. En tout cas, toutes les formes et couleurs sont représentées.

Mais ces objets ne sont pas les seuls. On trouvera aussi des habits, qui montrent un peu l’équipement qu’il fallait alors pour manier les engins automobiles. La London To Brighton Run Sale présentera aussi des compteurs, des trousses à outils, des lanternes, bref des objets bien spécifiques servant à l’entretien de ces autos particulières. Il y aura même quelques moteurs.

La London To Brighton Run Sale présentera aussi des autos

14 automobiles seulement ? Et bien en fait c’est assez logique. Il reste quand même assez peu d’autos de cette période. Pour être dans ce catalogue elles doivent dater d’entre les débuts de l’automobile et 1905. C’est restreint.

Du coup on vous en a sélectionné 4. Les deux plus chères de cette London To Brighton Run Sale tout d’abord. On commence avec la plus chère. Cocorico, elle est française, c’est une Renault Type N-B 14/20hp à quatre cylindres de 1904. Avec son historique limpide et un état presque parfait, elle est proposée entre 280.000 et 310.000 €.

La seconde est une habitué du London to Brighton. C’est une Aster 16/20hp de 1904. Quatre cylindres, autant de sièges, une entrée par l’arrière et une classique carrosserie Tonneau. La voiture est dans un bel état et estimée entre 260.000 et 300.000 €.

Enfin, on vous a sélectionné les deux plus anciennes de la vente. C’est simple, elles n’ont même pas été construites au XXe siècle !
La première est une Raynaud 8hp de 1896. C’est un bicylindre de 3.8L qui anime la voiture, mais la boîte est quand même à quatre rapports. Les sièges sont en vis à vis et c’est vraiment une ancienne parmi les anciennes. Elle est estimée entre 120.000 et 140.000 €.
La seconde est une Hart Steam Victoria de 1897. Comme son nom l’indique cette auto à quatre places dos à dos n’est pas mue par l’essence mais par la vapeur !

Tout le catalogue est visible ici.

Photos Bonhams.

Retour au début du XXe siècle pour Bonhams avec la London To Brighton Run Sale

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...