Qu’est-ce qu’on lit en juillet et pour ce début d’été !

Qu’est-ce qu’on lit en juillet et pour ce début d’été !
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Une jolie première pour le Rétro Rencard de Montauban

Dimanche était lancé le Rétro Rencard de Montauban un nouveau rassemblement de voitures anciennes. Cet événement lancé par l'association Ca Monte En...

Italian Meeting 2020, Grazie mille !

L’autodrome de Montlhéry accueillait l’Italian Meeting 2020 ce samedi. Malgré un temps gris, la journée consacrée aux Italiennes a été un franc...

Voila l’été, les nuages filent et le ciel s’éclaircit ! C’est ce petit air que nous chantaient les Négresses Vertes à la fin des année 80, et qui colle parfaitement en ce moment ! Après presque trois mois de pénurie, à cause de ce Covid de malheur, les événements reprennent peu à peu. La presse écrite commence également à reparaître de façon normale. Ce mois-ci je vais vous parler de quatre magazines que j’ai sélectionné pour vous !

Les bases de ma sélection !

Elles sont fort simples, comme tous les mois je pars avec un budget de 30 euros pour vous trouver des articles qui me paraissent intéressant et que vous n’auriez pas forcement vu chez vos pressiers. On n’oublie pas non plus que cette sélection peut servir à remplir son sac de plage !  

Pour ce mois de juillet, c’est encore une réussite, car je n’ai dépensé que 29 euros pour quatre magazines, avec la monnaie restante j’ai pu gouter un petit noir au comptoir maintenant rouvert !

Après ces longs mois de confinement, on espère que la presse écrite n’aura pas trop souffert, on verra dans les prochains temps ! Mais vous le savez bien qu’a News d’Anciennes nous serons toujours là pour soutenir cette presse avec laquelle nous avons grandi et qui encore aujourd’hui nous fais découvrir de superbes reportages.

Comme je l’ai dit plus haut, les événements de notre passion reprennent petit à petit. Certes beaucoup d’événements estivaux ont été annulés, je pense au Marçon Classic, mais certains ont été déplacés, comme le Rallye d’Aumale au 19 juillet. Pour les gros, il faudra attendre la fin aout avec le Tour Auto ou les Classic Days en fin aout et début septembre pour la saison de Montlhéry, pour ce dernier on fait un point ici.

Malgré le soleil et le plaisir de se retrouver, on garde les distances pour ne pas que cette saloperie revienne nous mettre des bâtons dans les roues…

Allez, trêves de bla-bla et en avant les magazines !

Combi Magazine

N°32, juin-juillet-aout 2020, 6,80€.

Pour leur trimestriel estival, Julien-David Collombet et son équipe nous offrent un sommaire de 100 pages plus que bien rempli. Ils ont pensé à nous qui avons été enfermés pendant plus de deux mois et ils nous font voyager. Les deux road trip, l’un sur la Route 66 et l’autre en Terre de Feu, sont juste sublime.

Comme son nom l’indique, ici on nous parle que de Combis et dans ce N°32 on va être gâté car on nous rappel que c’était les 70 ans du célèbre véhicule. L’article traite de l’histoire du Bulli, du T2 jusqu’au T4. Le tout ponctué de superbes photos des catalogues d’époque.

Voyage encore avec le meeting OCTO à Los Angeles. Comme on a été sevré de réunion, ça fait toujours du bien de voir de beau rassemblement, et quand c’est en Californie, on en redemande ! Surtout quand quantité rime avec qualité, c’est que du plaisir.

Si, comme moi, le T2 Split vous fait rêver, alors foncez à la page 90 pour baver, pas trop quand même hein, sur un magnifique Split Samba Bus de 66 ! Ce 21 fenêtres est juste à tomber ! C’est simple on dirait que  le bus sorte des chaines de Wolfsburg la semaine dernière. Ce Combi est déjà sur ma lettre au père Noël !

Je sais ce que vous allez dire, quand c’est un VW, t’es pas objectif, ouais et alors ? Nan, mais honnêtement comment ne pas tomber amoureux en voyant ce Split Camper ? Ce Combi date de 62 et a été restauré dans les règles de l’art par toute la famille, l’article nous le raconte dans le détail. Le bus de départ était quasi une épave, Sébastien et Valérie ont travaillé pendant plus de deux ans pour arriver à ce résultat. Grâce à leurs efforts, c’est avec leurs deux enfants que le couple va pouvoir partir en vacances dans un Camper juste sublime, ça valait bien mon coup de cœur, non ?

Autodiva

N°44, juillet-aout-septembre 2020, 9,90€

Lire Autodiva est toujours un régal, la qualité de sa maquette, le choix des photos est toujours magnifique. Ça parle histoire de l’auto, mais aussi de technique, et toujours sans être pesant. Bref, à la rédaction on aime, car l’ami Gérard Gamand sait de quoi il parle, il est dans le métier depuis longtemps.   

On attaque avec un portrait de Peter Collins, un pilote briton disparu tragiquement en aout 58 sur le Nürburgring. Ce beau gosse, au coup de volant magique, débute sur les circuits à l’âge de 27 ans et vole de victoire en victoire. Pilote-usine chez Ferrari, il devient le fils spirituel d’Enzo. L’article de Gérard nous compte une histoire digne d’un scénario d’Hollywood, le tout ponctué de photos superbes.

Autodiva pense a nous qui somme privé de Montlhéry en nous racontant son histoire avec là encore des photos époustouflantes ! Donc si vous voulez en savoir plus sur les GP de l’ACF, l’UTAC et même les exploits féminins, notre chérie Héllé Nice en tète, alors on fonce page 38 du canard !

Encore une belle découverte de pilote avec le portrait du portugais Francisco Romãozinho ! Le gars avait un sacré coup de volant et gagne de nombreuses courses de rallyes. L’article nous apprend qu’il remporte une course au volant d’une Citroën ID 20 strictement de série, pas mal quand même ! La suite est a découvrir dans ce n°44 ! Un bel article qui salue la mémoire de ce pilote disparu récemment !

Décidément le magazine nous trouve encore une pépite ce mois-ci. Si je vous dis dans les années soixante, Maranello Concessionnaires, vous me dites quoi ? Rien ? Alors avec l’article on apprend que c’est l’œuvre d’un Colonel qui fera courir des Ferrari, vous savez celles avec le nez et sa touche de bleu clair. Donc du Mans à Brands Hatch en passant par Goodwood on saura tout sur cette écurie de prestige.

Classic & Sport Car

N°88, juillet 2020, 6,50€

Avec un sommaire de 115 pages, ce n°88 de Classic & Sport Car nous gâte. Après les news assez denses, on passe aux choses sérieuses avec un duel qui sort de l’ordinaire entre un Karmann et une Floride. Deux cabriolets furieusement sympathiques, ça tombe bien c’est l’été !

Sans transition on prend le volant d’un Amilcar C6 pour se refaire un Grand Prix d’avant-guerre. L’article souligne que le moteur six cylindres est une œuvre d’art et on est bien d’accord avec lui.

Toujours en décalage, le magazine nous propose un essai sur un trio de voitures à moteurs à pistons rotatifs, je dis pourquoi pas ! Donc on prend le volant d’autos assez méconnues comme la NSU Ro80, une Mazda Cosmo et la fameuse Citroën GS. Un test qui m’a appris pas mal de choses sur la motorisation Wankel et à vous aussi du coup ! La Mazda m’a fait craquer, je vous le dis tout de suite, on en parle plus en détail par ici.

Le coupé Jaguar XK 120 est fascinant, l’auto possède des formes sexy dignes d’une actrice des années cinquante. L’article nous présente ici le tout premier qui ait été produit. Présenté dans une robe bleue, il est splendide et je ne parle pas de l’intérieur ! C’est assurément mon coup de cœur de ce mois de juillet.

Autoretro

N°454, juillet-aout 2020, 5,80€

Avec 120 pages au compteur, ce numéro de vacances d’Autoretro va nous en mettre plein la vue. Ça débute fort, car le magazine nous demande si on préfère Magnum ou James Bond, bien sûr c’est de leurs voitures que l’article nous parle. Donc on passera derrière le volant d’une Ferrari 308 GTBi et d’une Lotus Esprit S3 turbo, toutes deux rendue célèbre par les films et séries. Le comparo est plutôt bien tourné, j’ai bien aimé.

Le VW Karmann Typ 34 est une voiture qui possède un énorme potentiel. Déjà l’auto est sublimement belle et celui de l’article avec sa robe bleu clair et son toit blanc est vrai joli. Ensuite, c’est une auto un peu méconnu. L’article nous la détaille de fond en comble. Elle va en faire baver beaucoup et c’est tant mieux !

Avec cette Alfa Romeo Giulia Sprint GT, on passe à la vitesse supérieure ! L’auto est clairement taillée pour la compétition. Le modèle essayé possède tout l’équipement pour d’ailleurs. Rien ne manque, de l’arceau aux sièges baquets, on a juste envie d’entendre le son rauque du quatre cylindres !

Le grand air vous manque, ça tombe bien Autoretro nous propose un dossier sur la Citroën Méhari, le plus célèbre cabriolet passe partout. En partant du postulat de “pourquoi le prix de cette auto explose”, l’article passe au crible les tenants et les aboutissements de cette voiture en « plastoc », je cite l’article, hein !  Sur une douzaine de pages, la Méhari nous livrera ses secrets. Bon point pour la partie des photos des lecteurs. Le modèle jaune présenté est vraiment top !

La photo du mois !

C’est dans Autodiva qu’elle sera à voir, et plus particulièrement a la page 83 ! On y verra bondir une DS lors du rallye TAP en 1969. Avec Francisco Romãozinho derrière le cerceau, pas mal non ?

L’article du mois !

Pour le lire, il vous faudra ouvrir Classic & Sport, Car à la page 66, pour que la Ferrari 250 Testa Rossa vous saute au visage ! Le magazine nous propose d’en prendre le volant, et c’est celle qui a gagné l’épreuve sarthoise en 1960, rien que ça. C’est d’ailleurs par elle que commence la série de six victoires d’affilée, avant que Ford ne vienne mettre le bazar. La voiture est mythique, ça, on le sait !

Sous le capot avec son écope en plexi, le V12 représente toute la puissance de cette TR 250. Sa robe rouge alliée à ses sièges bleus en fait un chef-d’œuvre de beauté. L’article, très détaillé, nous explique dans les détails l’histoire de cette 0774 qui remporte les deux tours d’horloge aux mains d’Olivier Gendebien et de Paul Frère avec le n°11 toujours présent sur la carrosserie. Alors pas de temps à perdre, on court acheter ce n°88, pour lire l’histoire !

Qu’est-ce qu’on lit en juillet et pour ce début d’été !

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Une jolie première pour le Rétro Rencard de Montauban

Dimanche était lancé le Rétro Rencard de Montauban un nouveau rassemblement de voitures anciennes. Cet événement lancé par l'association Ca Monte En...

Italian Meeting 2020, Grazie mille !

L’autodrome de Montlhéry accueillait l’Italian Meeting 2020 ce samedi. Malgré un temps gris, la journée consacrée aux Italiennes a été un franc...

Le Mans Motors Cup 2020, un beau bouquet final

Après une saison bien remplie par l'Historic Tour, Les rouges et noirs de chez HVM ont terminé l'année au circuit Bugatti avec...