Quand le marché de la voiture ancienne se digitalise

Quand le marché de la voiture ancienne se digitalise
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

[Acheter Une Voiture Ancienne] Contrôle technique, ce qu’il faut savoir lors de l’importation d’une voiture ancienne

Le contrôle technique pour les voitures de plus de 30 ans est devenu un véritable casse-tête pour les collectionneurs que nous sommes. Avec l’harmonisation...

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

Visite chez Méca Rétro Sport 76, l’atelier qui ne passe pas à la télé

Le patron de Méca Rétro Sport 76, en fait beaucoup de passionnés le connaissent. Aurélien est le mécano officiel de Wheeler Dealers France depuis la...

Vous allez dire qu’on est un bon exemple… mais sur News d’Anciennes on ne vend pas de voiture ancienne. Mais nous ne sommes pas le seul site qui traite des voitures anciennes et, en fait, beaucoup de sites contribuent à digitaliser peu à peu le marché.

Qu’est ce qu’on peut faire en ligne ? Tout !

Trouver son ancienne

C’est certainement l’un des points où internet est le plus utile dans le milieu de la collection. Les petites annonces papier n’ont pas disparu, loin de là, puisque la plupart des magazines consacrés à notre passion continuent d’en proposer. Cependant, il faut bien avouer qu’on en trouve moins… et qu’on trouve maintenant en ligne de belles opportunités.

Les canaux de recherche sont nombreux. Déjà, il existe plusieurs sites entièrement spécialisés dans les annonces de voitures anciennes dont Classic Number et Les Anciennes. Ces deux plateformes sont particulièrement intéressantes puisqu’elles ne proposent que des anciennes et des critères adaptés à ces autos pas vraiment comme les autres.

Et puis comment ne pas parler du Bon Coin. Même si on y trouve un peu (trop ?) de tout et que la recherche n’y est pas forcément aussi optimale, le célèbre site d’annonces vous proposera une large gamme d’anciennes.

Ajoutez les sites spécialisés dans les annonces automobiles qui ont su prendre la vague de l’automobile de collection et à moins de chercher un mouton à 5 pattes vous aurez plusieurs annonces pour vous en ligne.

Et puis, au moment de chercher, vous avez aussi la possibilité de déléguer. Les mandataires existent, et si souvent c’est une relation de confiance qui s’instaure peu à peu, certains services sont spécialisés dans la mise en relation entre les collectionneurs, vendeurs ou pas, et les acheteurs intéressés.

Acheter son ancienne

Vous pouvez acheter vos livres en ligne, votre alimentation aussi… et même vos anciennes ! Depuis quelques années, certains spécialistes vous proposent directement des boutiques en ligne ! Comme pour tout achat en ligne, vous mettez dans le panier, vous choisissez le “retrait en magasin” ou la livraison à domicile et vous payez. Bon, évidemment, là, on atteint les limites de la digitalisation, on en parlera plus bas.

Autre moyen d’acheter une auto en ligne : les ventes aux enchères. Depuis déjà plusieurs années, les maisons internationales proposaient de s’inscrire en ligne, de consigner un certain montant et d’enchérir sans être en salle. Les maisons françaises ont emboîté le pas avec Interenchères et presque toutes les ventes peuvent se vivre à distance, sans rester au téléphone, simplement en enchérissant derrière son écran. L’année 2020 a d’ailleurs vu ce principe exploser avec l’impossibilité pour certaines ventes d’accueillir du public.

On ajoutera aussi les enchères différées, ouvertes sur plusieurs jours. Si ce mode de vente voit l’arrivée de maisons de vente classiques, plusieurs sites se sont spécialisés dans la vente de voitures anciennes par ce biais. Catawiki a été le premier mais on trouvera également des sites intéressants pour les français avec Le Bolide et Rétroenchères, tous deux récents mais avec déjà de belles choses au catalogue et le pionnier du genre en France, plus orienté Young : Benzin.

Et tout ce qui va avec !

Une fois la voiture chez vous le processus d’achat est presque terminé mais vous ne pouvez pas encore rouler avec !

Déjà il vous faut une carte grise. Qu’elle soit normale où qu’il s’agisse d’un Certificat d’Immatriculation de Collection, vous pouvez faire les démarches en ligne via des sites spécialisés. Attention, rares sont ceux qui proposent réellement des services de carte grise pour véhicule de collection, mais ça existe !

Ensuite il faut passer par l’assurance. Là, vous avez certainement votre assureur privilégié mais vous pouvez aussi regarder ce qui se fait ailleurs. Attention aux comparateurs, rares sont ceux qui vous proposeront un service réellement adapté, mais on vous en a sélectionné un, toutes les infos sont par là.

Une fois la voiture dans votre garage, il ne restera plus qu’à rouler, trouver de bonnes sorties avec les annuaires en ligne (là on vous recommande retrocalage.com)… jusqu’au moment où elle aura besoin d’entretien.

Pas de panique, les spécialistes de la pièce pour voitures anciennes ont presque tous développé une boutique en ligne (presque hein). Et si vous ne voulez pas le faire vous-même, vous pourrez toujours trouver des spécialistes via des plateformes spécialisées dans la recherche du bon garagiste en fonction de votre localisation et de vos besoins.

Là où le digital à ses limites

À la lecture des lignes précédentes vous avez peut-être déjà identifié quelques petits soucis qui peuvent être inhérents à cette digitalisation.

Le principal problème reste l’état de la voiture. Vous pouvez très bien faire une confiance aveugle à un revendeur et commander les yeux fermés. Mais avant cela, il aura fallu que vous lui achetiez une ou deux autos…

En achetant en ligne, et surtout en payant en ligne, vous n’aurez aucune indication réelle sur la voiture. Vous ne l’aurez pas inspectée, vous ne l’aurez pas conduite pour éventuellement déceler des réglages à faire. Bref c’est quand même risqué. Si la question ne se pose pas pour les ventes aux enchères puisque ça fait partie du jeu, pour un achat plus classique il faudra prendre des précautions.

Dans un jeu qui s’appellerait “qui ne veut pas perdre son pognon”, vous aurez le joker de faire appel à un ami (connaisseur s’entend) qui vit près de l’auto et qui ira la juger pour vous.

Mais rien ne remplacera l’avis d’un pro. Et dans ce cas l’expertise est faite pour vous. Car cette démarche ne se limite pas qu’à vous donner le vrai prix de votre auto. Un avis d’expert vous rassurera avant la vente… et vous donnera aussi un prix, histoire de ne pas surpayer une auto. Des réseaux d’experts nationaux avec des spécialistes en véhicules de collection existent. On vous recommande notre partenaire Classic Expert pour ça, toutes les infos sont là.

Et puis dernière chose : vous pouvez vous préparer en ligne, montrer des photos de votre belle… mais c’est bien dans la vraie vie que vous en profiterez !

Tout ça pour dire ?

La digitalisation c’est certainement un bon moyen de trouver plus rapidement l’ancienne qu’il vous faut et les services qui vont autour. C’est l’occasion d’élargir son spectre de recherche pour ne pas passer à côté de la bonne opportunité.

Mais il ne faut pas oublier qu’il faut se faire un avis sur une ancienne et qu’acheter à l’aveugle comporte des risques. Alors digitaliser certaines parties de la démarche, d’accord. Mais pas tout non plus !

Quand le marché de la voiture ancienne se digitalise

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. Très intéressant, je ne connaissais pas par exemple le comparateur d’assurances recommandé par NA. Cela tombe à pic vu que je suis en train de m’acheter ma première ancienne !
    Je souligne aussi l’intérêt de la réalisation d’une expertise par un professionnel. Ayant eu un coup de coeur pour une ancienne située à l’autre bout de la France, je me suis aperçu qu’une expertise me coûtait seulement le double d’un aller-retour en train. Cerise sur le gâteau, cette période de confinement n’empêche pas la réalisation de l’expertise ! Alors que bien sûr je n’aurais pas été autorisé à me déplacer. Résultat : je vais pouvoir m’engager rapidement auprès du vendeur, même si la transaction ne s’effectue que dans plusieurs semaines.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...