“Petit” catalogue donc “petits” résultats pour Bonhams à Amelia Island

"Petit" catalogue donc "petits" résultats pour Bonhams à Amelia Island
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
"Petit" catalogue donc "petits" résultats pour Bonhams à Amelia Island
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Rencontre avec François Allain, présentateur de Vintage Mecanic

News d'Anciennes est allé à la rencontre de François Allain pour revenir sur l'origine de sa passion mais aussi sur la saison 6 de Vintage Mecanic.

Les Anciennes de nos lecteurs, la Venturi 260 Atlantique et Dominique

Cette belle bleue, on peut dire qu'elle est connue. En plus d'être présente sur la toile à de nombreuses reprises, elle s'est aussi installée...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...

Les Résultats de la vente Osenat de Versailles

Confinement ou pas, la vente Osenat de ce dimanche à Versailles s'est bien tenu. Un beau catalogue, une magnifique expo, de beaux prix, voici...

On vous a dévoilé les résultats de RM Sotheby’s et ceux de Gooding & Co. On regarde maintenant celles de la troisième grande maison internationale, Bonhams, qui s’était rendue à Amelia Island avec un “petit” catalogue.

Par “petit” catalogue ce n’est pas le nombre de lots, mais la valeur globale. Beaucoup moins de millionnaires au catalogue, et au final un résultat de 87% des lots vendus pour 10.2 millions de dollars récoltés.

Deux millionnaires “seulement” et une seule de vendue.

La voiture avec la plus grosse estimation de la vente était une Ferrari 250 Europa GT Alloy de 1955. Ce n’est pas un modèle unique… mais il n’y en a qu’une seule autre ! Estimée entre 2.3 et 2.6 millions de dollars, elle est adjugée 2.227.500 $.

La seule autre millionnaire potentielle du catalogue, une  Talbot T150 C “Lago Spéciale” Cabriolet de 1938 carrossée par Figoni et Falaschi, estimée entre 1.2 et 1.5 million de dollars ne se vend pas !

On est loin des résultats des concurrents !

De belles et originales autos dans le catalogue de Bonhams à Amelia Island 2017

Peu de millionnaires au catalogue, pas grave, le catalogue comprenait d’autres belles automobiles !

On commençait avec deux italiennes. D’abord une Alfa Romeo Giulietta SS de 1961 estimée entre 90.000 et 120.000 $ part à seulement 84.700 $ !
Plus exclusif, une Lamborghini Islero 400 GT, estimée entre 250.000 et 300.000 $ elle est adjugée 247.500 $.

On avait choisi de ne pas parler des 911, présentes en nombre. Mais côté allemandes on avait deux beaux spécimens. Pour commencer une Mercedes Benz 220 S Cabriolet de 1958. Estimée entre 60.000 et 90.000 $ la belle est vendue 81.400 $
Dans un autre genre, le catalogue de Bonhams à Amelia Island proposait une BMW 2002 Turbo. Estimée entre 75.000 et 95.000 $, elle dépasse ce prix et se vend 112.500 $.

Quelques américaines faisaient partie du catalogue de la maison anglaise. Pour les gros coupés, Bonhams proposait deux autos. Une Buick Riviera Gran Sport blanche de 1965 estimée entre 30.000 et 50.000 $, vendue 45.100 $ et une Lincoln Continental MkII Coupé de 1956 avec sa ligne inimitable, estimée entre 75.000 et 95.000 $ mais qui ne part qu’à 49.500 $…

Par contre l’originale Cadillac Broadmoor Skyview, une des 6 existantes, estimée entre 175.000 et 250.000 $ ne se vend pas…

On avait aussi noté une belle série d’anglaises, très originales qui plus est.

La première était une Arnolt Bristol Roadster, le prototype de l’auto, construit en 1954. Estimée entre 400.000 et 500.000 $, cette auto originale ne rencontre pas le succès escompté mais se vend tout de même à 324.500 $.
Autre originale, la Godsal Sports Tourer, construite en 1935. mue par un V8 Ford, cette petite sportive estimée entre 225.000 et 275.000 $ est vendue 214.500 $.
Côté anglaise, on avait aussi un Daimler Ferret Scout Car, véhicule de reconnaissance militaire de 1958 estimé entre 40.000 et 60.000 $. Ce véhicule particulier se vend, mais lui aussi en dessous de son estimation basse : 27.500 $…

Originale, mais plus connue, Bonhams avait amené une Aston Martin Lagonda berline de 1984, rouge, estimée entre 65.000 et 85.000 $ elle ne rencontre pas le succès attendu par la maison londonienne, et est adjugée 43.250 $.

La suivante est une voiture qu’on connait l’Allard J2, puisque Benjamin a déjà pu faire des tours de l’autodrome de Montlhéry sur une auto identique. Propulsée par un V8 Ford 289Ci, elle était estimée entre 250.000 et 350.000 $ et se vend en plein milieu à 275.000 $.

Deux classiques pour finir. Tout d’abord une magnifique Bentley 4.5 Litre Tourer de 1927 peinte en Auster Green et avec une présentation magnifique. Estimée entre 750.000 et 900.000 $, elle ne se vend pas…
Enfin la Rolls Royce Silver Wraith cabriolet de 1947, carrossée par Franay et exposée au salon de Paris puis au concours d’élégance de Deauville. Elle était estimée entre 200.000 et 300.000 $ et se vend 242.000 $.

Pour voir tous les résultats, c’est en cliquant ici.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
"Petit" catalogue donc "petits" résultats pour Bonhams à Amelia Island

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Voir ou conduire il faut choisir

Que ce soit en ancienne ou en moderne, bien voir est un élément clé de votre sécurité lorsque vous conduisez. Prenons le temps...

Iso Rivolta Lele, dessin moderne pour clore la lignée

Ce n'est pas parce qu'on est un petit constructeur qu'il ne faut pas se renouveler. À la fin des années 60 le petit artisan...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...