La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements

La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements
La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements
Julie
Nouvelle stagiaire passionnée d'automobile depuis toujours. Elle adore se rendre à des courses pour écouter le bruit des moteurs. Elle adore conduire, surtout quand elles ont un peu plus de puissance que sa Kangoo.

À la une sur News d'Anciennes

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

J’ai regardé Wheeler Dealers France, voilà ce qu’en pense

Cet article date du lancement de Wheeler Dealers France. Nous en sommes à la saison 3 et notre avis sur l'évolution du programme est...

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Renault 3, le chaînon manquant

Si tout le monde connaît la R4, devenue la 4L, il faut savoir que Renault a également produit la Renault 3. Celle qui se...

Elle a eu une belle carrière entre la fin des années 60 et le début des années 80. Et puis elle est réapparue dans le paysage automobile en 2016. Produite par Fiat et développée sur les bases de la Mazda MX-5 avec le constructeur japonais, cette nouvelle Fiat 124 Spider a été stoppée dès 2019 ! Elle nous donne l’occasion de revenir sur l’histoire de son illustre grande sœur à la carrière bien plus longue.

On en croise au final assez peu, bien que ce modèle jouisse d’une bonne réputation, surtout dans ses versions courses. On vous dévoile aujourd’hui son histoire, ses évolutions et son palmarès.

La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements

Genèse de la Fiat 124 Spider

Au début des années 60, Fiat est au top de la production automobile. La marque est bien placée sur le haut de gamme, avec des modèles à 6 cylindres comme sa 2300, et prévoit de s’attaquer à un segment encore plus haut de gamme avec les Dino dont on vous parle dans cet article.

Pour autant le bureau d’études de Dante Giacosa ne chôme pas sur des autos plus petites. Ainsi, au Salon de Turin en 1966, le même jour que la Dino, on présente la Fiat 124

Berline tricorps avec 4 portes, quatre freins à disque, moteur de 1200 cm³ de 60 ch, c’est une petite Fiat très classique. La sobriété du modèle lui apportera un grand succès. 

Simultanément après la sortie de la berline, le constructeur sort deux versions sportives de la 124 : le spider et le coupé. 

La Fiat 124 Spider

D’aspect extérieur, le modèle est présenté avec une robe classique, sobre et élégante, dessiné par Tom Tjaarda, alors chez Pininfarina.

Il y a un bon équilibre des proportions du véhicule avec 3.97m de long, 1.61m de large et 1.25m de haut. 

La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements

Le moteur est signé Aurelio Lampredi. Ancien motoriste es V12 chez Ferrari, il aide au développement de cette nouvelle voiture en créant un moteur qui portera son nom. Le Lampredi est un moteur de 1438 cm³, coiffé d’une culasse en aluminium et comportant deux arbres à cames. Il est alimenté par un carburateur double corps.

Le moteur est performant : 90 ch et 14,1 mkg de couple. Le poids total de la Fiat 124 Spider étant de 1039 kg, les performances sont au rendez-vous avec 180 km/h de point et un 0 à 100 en 12.6 secondes.

Quelques informations en plus côté technique, elle possède une transmission manuelle à 5 vitesses, des freins à disque a l’avant comme à l’arrière. 

Deux ans plus tard, quelques modifications sont apportées sur la suspension et l’arbre de transmission. 

Evolutions de la Fiat 124 Spider

Fiat 124 Spider AS

En 1966, apparaît une première version de cette voiture : la Fiat 124 Spider AS. Cette série avait un moteur de 1438 cm³, des feux arrières plus petits que l’originale et des commandes de chauffages montées sur le tableau de bord.

En 1968, quelques changements sont effectués comme l’arbre de transmission et les commandes de chauffages. Cette même année, elle commence à être exportée vers les Etats-Unis où elle rencontre d’emblée un certain succès.

Fiat 124 Spider BS

En 1969, la série AS, laisse sa place à la seconde série, BS.

Le moteur reste le même. Les évolutions sont des retouches esthétiques et au niveau de l’équipement. La BS possède des feux de reculs et des feux arrières un peu plus grand que la AS. Les jauges de tableau de bord sont fait avec un fond noir. Autre changement concernant le radiateur, son support supérieur a été avancé pour laisser la place à un ventilateur électrique. 

La première évolution mécanique arrive en 1970 quand le moteur est remplacé par un 1608 cm³ dérivé du moteur de la grande sœur Fiat 125, alimenté par deux carburateurs double corps. Le couple ne change pas mais la puissance grimpe à 110 ch. Le poids reste inchangé, la voiture gagne 5 km/h en pointe.

Pour le marché américain c’est encore différent, les moteurs sont désynchronisés et développent seulement un 94 ch sur un seul carburateur. Les feux arrières étaient également un peu plus larges (10 mm à peine). 

Fiat 124 Spider CS

Dès 1972 apparaît la troisième série, CS.

Concernant la carrosserie, rien ne change. Par contre, la sellerie et l’équipement de bord sont améliorés, et les moteurs revus, issus de la gamme Fiat 132.

Arrivent sous le capot deux choix, soit un moteur 1592 cm³ de 108 ch et 13.8 mkg avec un seul carburateur, soit un 1756 cm³ de 128 ch et 16.3 mkg avec deux double corps qui propulse la voiture à 195 km/h !

Fin 1974, la commercialisation s’arrête en Europe.

Fiat 124 Abarth Rally

En 1973 apparaît un nouveau modèle : la Fiat 124 Abarth Rally, on y revient dans un autre article visible ici.

La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements

Fiat 124 Spider CS1

En 1974, Fiat stoppe la commercialisation de la Fiat 124 Spider en Europe. Pour autant le modèle reste cependant en production, en série CS1 baptisée America Spider et uniquement dédiée au marché des Etats-Unis.

La voiture reçoit donc des pare-chocs “américains” qui doivent absorber les fameux chocs à 8km/h sans se déformer. En plus le moteur 1800, seul utilisé, est dépollué pour répondre aux normes drastiques sur place. Il reçoit un seul carburateur double corps et la puissance passe à 118ch.

En 1978, la Fiat 124 Spider reçoit un nouveau moteur de la Fiat 132, un deux litres qui fait en Europe 120 ch mais qui une fois dépollué tombe à seulement 87ch !

La Fiat 124 Spider CSO

Fiat sort une nouvelle série de la voiture en 1979, la CSO.

Le moteur est une nouvelle fois modifié. Fiat décide de lancer des moteurs à injection électronique. La CSO va en bénéficier et garde son moteur de 2 litres. Le gain est immédiat, la voiture passe à 105 ch.

En 1981, Fiat produit toujours la Fiat 124 Spider de série CSO avec une série limitée qui s’appelle 124 Spider 2000 Turbo. Le moteur est là boosté par le turbo et atteint la puissance de 122ch.

Fiat 124 Spider DS

En 1981, ce sont de gros changements qui arrivent. La Fiat 124 est transférée chez Pininfarina, qui en devient le constructeur.

Aux Etats-Unis, la voiture est toujours distribué par Fiat. Elle est également réintroduite sur les marchés européens dans la série DS aussi appelé Pininfarina Spider Europa.

Le moteur est toujours le 2l, équipé de l’injection électronique et il développe 105 ch en Europe, 102 aux Etats-Unis.

La fin de la Fiat 124 Spider

La dernière série de la voiture apparaît en 1983, la Spider Europa VX (pour Volumex, elle reçoit un compresseur) va être produite à 500 exemplaires jusqu’en 1985, date à laquelle la Fiat 124 Spider tire sa révérence après 198.120 exemplaires produits.

Photos : Arnaud 25, Dave7, Niels de Wit, Nakhon100.

La Fiat 124 Spider, une histoire pleine de rebondissements

Sur le même thème

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

[La Clé de 13] Zoom sur les roues élastiques !

Dans ce nouvel article technique, on va revenir sur une technologie qui n'a pas fait long feu. Apparues peu de temps après les automobiles,...

Ferrari & Porsche, deux marques légendaires, pas pour les mêmes raisons

Qu'on soit sensible, ou non, à leurs charmes et à leurs autos, on ne peut pas le nier. Ferrari et Porsche sont deux marques...