Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la 600 Multipla de Federico

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la 600 Multipla de Federico
Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la 600 Multipla de Federico
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Cette semaine on repart en Italie. Après nous avoir fait découvrir sa DeLorean (c’est par là), Federico nous présente cette fois une auto bien de chez lui, une Fiat 600 Multipla.

Ma Fiat 600 Multipla en quelques mots :

Avez-vous déjà pensé à une voiture qui inspire de la sympathie rien qu’en la regardant ? Une voiture dédiée aux sorties, voyages, temps libre, une auto petite mais spacieuse, fiable mais “bon marché” (du moins quand elle est sortie !). Eh bien, vous avez besoin d’une fourgonnette. Et la première de l’histoire est la Fiat 600D Multipla. C’est sûr que vous en avez déjà entendu un millier de fois…

Pourquoi elle ?

Pour moi, cela a toujours été un pari. Je me suis dit que tôt ou tard j’en aurais un. Ça n’a pas été facile. Ils sont devenus aussi rares que les aleurodes et quand on les trouve, il faut se poser les bonnes questions.

En trouver un en bon état est encore plus difficile. Mais en obtenir un déjà restauré, où il vous suffit de tourner la clé et de partir, vous demandera beaucoup plus d’argent que les cotes qu’on trouve dans les journaux (au moins le double)

Mais finalement, j’aime me salir les mains, chercher des pièces détachées, découvrez des anecdotes. C’est ce que j’ai fait en 2020, j’ai trouvé mon Multipla.

Il était à Ortisei, dans le Trentin-Haut-Adige, mais il n’y a pas toujours vécu. En effet, pour dire la vérité, il a vécu 56 ans dans la province de Chieti. Bien sur, la plaque pourrait vous faire penser à la Confédération Helvétique (CH), mais non. (Je vous dis cela car on me l’a déjà demandé à la station service puisque j’habite à 3 km de la frontière).

Il a été acheté en 1964 par une association de chasseurs qui ne l’a utilisé que pendant huit ans. Ensuite, lorsque l’association a été dissoute, il a été oubliée dans l’entrepôt avec 44.000 km au compteur.

Ce qui a été fait dessus :

Comme vous pouvez le voir sur les photos, il y a eu des travaux.

Mais rien de dramatique. Tout se trouve en Italie pour ces voitures. Le moteur, entièrement démonté et nettoyé, a été restauré. La carrosserie était globalement saine et été reprise en certains points et repeinte. L’intérieur a été retapissé.

Comme toujours, certains travaux ne m’ont pas été possibles. Mais la recherche d’objets rares, tels que les garde-boue, le porte-bagages et le logo en métal (pas en plastique), et divers supellettili [NDLR : accessoires] était une bonne chasse au trésor.

Quelques souvenirs à son volant :

Fini et révisé et caoutchouté le 23 décembre dernier je n’ai pas encore eu le temps de rouler avec !

NDLR : Si vous voulez savoir ce que ça fait de conduire une Fiat 600 Multipla, on l’a fait, c’est par ici.

Et maintenant :

Il ne me reste plus qu’à attendre l’été, charger le canoë et la tente et partir à l’aventure. Si possible, ce serait bien d’assister au Goodwood Revival. Quelqu’un veut venir ?

2021, j’arrive au volant de ma Fiat 600 Multipla !

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la 600 Multipla de Federico

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...