Les Citroën SM Hathaway proposées à la vente

Les Citroën SM Hathaway proposées à la vente
Les Citroën SM Hathaway proposées à la vente
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

On a épluché le catalogue de la vente (en ligne) Scottsdale Edition de Gooding & Co. Et dedans on retrouve deux auto françaises mais plutôt particulières. Ce sont les Citroën SM Hathaway et on vous raconte leur histoire – très – particulière.

Qui sont Jerry et Sylvia Hathaway ?

Tout commence quand Citroën lance son offensive américaine pour la SM. La GT va s’y vendre, avec ses feux si reconnaissables. Le garage Irv White Buick situé à Los Angeles les commercialise.

Jerry Hathaway est technicien dans ce garage et il tombe fou amoureux de la voiture. Il commence à en acheter des pièces quand son employeur se détourne des Citroën. Finalement il ouvre son officine spécialisée, SM World Ltd. en 1976. Il a alors le soutien de la marque aux chevrons et il va devenir peu à peu une référence pour l’entretien et la restauration des SM aux USA.

Les Citroën SM Hathaway : des records en vue

Le racer

La plus ancienne des deux autos qui nous intéresse est celle qui fut construite pour… des records de vitesse ! Un des clients de SM World a fait remarqué à Hathaway que l’auto ferait une bonne auto de record de vitesse. Elle est, de base, relativement puissante et surtout elle est particulièrement aérodynamique… quand on lui remet les glaces devant les feux.

C’est ainsi que naît la première des Citroën SM Hathaway. Il utilise une auto qu’il restaure de fond en comble. La préparation est soignée mais encore limitée, avec “simplement” des carbus Weber de 48. Sur le 3 litres (toutes les SM US en sont équipées) cela permet de sortir 250 ch. Par contre on a fait la chasse aux kilos et l’habitacle est vidé. On note aussi une adaptation sur le système hydraulique, désormais entraîné par un moteur électrique situé dans le coffre ce qui permet de s’affranchir du démarrage du moteur. La direction en est par contre exemptée, on se doute qu’à très haute vitesse la Diravi n’aurait pas forcément été une alliée. On note enfin des roues carénées, parfaites pour la vitesse.

Cette première Citroën SM Hathaway est prête en 1979 et à son volant Jerry atteint d’abord 139.7 Mph (224 km/h) à El Mirage. Oui c’est à peine plus que la SM “de base”, du moins ce qu’elle revendiquait, preuve de l’optimisme annoncé au niveau de ses performances.

Quelques semaines plus tard l’auto est envoyée dans le temple de la vitesse : le lac de Bonneville. Lors de la Speeweek la franco-italienne accroche les 151.2 Mph (243.33 km/h).

L’année suivante, après une autre phase de préparation, la voiture revient à Bonneville mais se contente de 148,6 Mph (239,2 km/h).

Pour autant Jerry est lancé et ne s’arrête pas là. Il veut “taper” les 200 Mph et pour cela il va voir les choses en grand. Il dote le V6 Maserati de deux turbos AiResearch qui souffle à travers un unique carbu Holley.

En 1981 le moteur est prêt mais il va rendre l’âme à Bonneville non sans avoir fait grimper la SM à 150,4 (242.1 km/h) et 171.37 Mph (275.8 km/h) à El Mirage.

Ensuite la Citroën SM Hathaway va attendre jusqu’en 1985 de pouvoir s’y frotter. Les conditions climatiques remplissent le lac salé et la Speedweek est annulée plusieurs années de suite. Finalement la voiture, qui développe alors 530ch (!) accroche presque l’objectif avec 199,95 Mph (321,8 km/h). Mais la marque est arrondie, ça y est les 200 km/h sont atteints !

Les Citroën SM Hathaway proposées à la vente

Le pick-up

Cette année là, le camion qui servait à transporter l’auto est volé ! Plutôt que de le remplacer, Jerry va créer ce qui va devenir la deuxième Citroën SM Hathaway : le pick-up.

La modification esthétique est profonde. L’arrière est découpé et creusé. Il reçoit l’articulation qui le relie à la remorque. D’ailleurs cette remorque est elle-même particulière. Elle dispose de son propre système hydraulique à sphères, contrôlé depuis la voiture et fonctionnant sur batteries. L’atout est énorme pour décharger l’auto en abaissant la remorque au maximum.

Dès lors les Citroën SM Hathaway vont marquer les esprits à deux. Et au final le pick-up va jouer un très grand rôle là dedans, attirant encore plus les regards que l’auto des records qui est derrière. On les connaîtra sous le surnom de “The Rig”.

Dernière marque

En 1987 c’est donc cet attelage si marquant qui se présente à Bonneville.

La Citroën SM Hathaway des records sera pilotée par Sylvia Hathaway, la femme de Jerry, dans le but d’économiser quelques kilos !

L’auto va ainsi battre son propre record : 202 Mph soit 325,1 km/h. La Citroën SM Hathaway ne sera plus engagée et restera sur cette marque. Elle sera cependant suffisante pour garder le record pendant 23 ans dans sa catégorie. Sans qu’on ait pu en chronométrer beaucoup d’autres, c’est vraisemblablement… la Citroën la plus rapide de l’histoire !

Les Citroën SM Hathaway en vente

C’est dans la vente (en ligne uniquement) Scottsdale Edition organisée par Gooding & Co que l’attelage sera proposé aux enchères. Il a servi pendant des années à faire connaître SM World Ltd. qui entretient toujours près de 400 SM américaines !

L’auto n’est pas inconnue en France, elle a notamment été exposée à Rétromobile en 2003. Elles n’ont cependant pas été utilisées régulièrement depuis longtemps. Et si vous souhaitez rouler avec, il faudra en passer par une grosse révision.

Pour le coup, si vous trouvez que SM2 manque de coffre et que vous voulez vous offrir ces autos, elles sont estimées entre 100 et 200.000 $ sans prix de réserve. On note d’ailleurs que le lot comprend aussi une table basse construite avec les reste du premier moteur et la combinaison de Sylvia Hathaway. Les enchères ouvrent le 18 Janvier. Plus d’infos par ici.

Photos : Gooding & Co

Les Citroën SM Hathaway proposées à la vente

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Un grand merci News d’Anciennes pour ce reportage et cette mise en avant de la belle aventure californienne de la représentante la plus Sportive et Magique à mes yeux des chevrons centenaires ! Pour avoir eu la chance de rencontrer Jerry et Sylvia HATHAWAY à Retromobile en 2003 (deja !), je peux me permets de témoigner de leur incroyable créativité/inventivité et extrême gentillesse: un de ces grand moments de passion partagée que l’on a hâte de retrouver lors de nos rencontres citroënistes notamment !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......