Les Autos de nos Lecteurs : la Lincoln Continental Mark IV de 1975 de Robert-Louis

Les Autos de nos Lecteurs : la Lincoln Continental Mark IV de 1975 de Robert-Louis
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

C’est parti ! On inaugure avec cette américaine une nouvelle rubrique sur News d’Ancienne : les Autos de Nos Lecteurs. D’ailleurs, on vous fait passer le mot, si vous voulez en être, suivez le guide par ici.

On commence donc avec la voiture de Robert-Louis, lecteur depuis plusieurs années de News d’Anciennes, passionné d’américaines et monsieur Concours d’État et de Restauration à la FFVE !

Mon auto en quelques mots

Cette Lincoln Continental Mark IV de 1975 est arrivée en Europe en septembre 1974, chez le concessionnaire Ford à Monaco. Elle y a été expédiée pour une américaine qui passait l’hiver sur la Riviera. Cette auto
est une « Lipstick Series ». Elle en a toutes les options (intérieur cuir, direction et freins assistés entre autre) sauf la teinte blanc nacré de la carrosserie. Cette couleur de rose à lèvres était « in the wind » à l’époque,
mais pas du goût de cette dame qui l’a faite peindre dans la couleur de « son » rose à lèvre, le vieux rose que nous lui connaissons.

En l’an 2000, après 10 ans de stase monègasque, elle fut rachetée par un
collectionneur Niçois qui l’a remise en route. Un gros travail a été effectué, tant sur la mécanique que le châssis. Elle a ensuite été vendue à un collectionneur parisien. C’est lui qui lui a redonné tout son lustre en
la faisant repeindre dans la teinte voulue par la première propriétaire. Retrouver la teinte exacte ne fut pas chose aisée !

Pourquoi elle ?

Je suis donc le 4° propriétaire de cette auto. Je cherchais une Continental Mark V « Bill Blass » lorsque j’ai suis tombé raide dingue de cette auto. Intérieur en cuir blanc cassé, 25.000 miles d’origine, 5,85 m de long, 7500 cm³. Mécaniquement, tous les chiffres concordent et, à l’intérieur, tout fonctionne sauf la montre Cartier. C’est une « never-smoked-in car ».
Tout était parfait et je l’ai achetée !

Ce que j’ai fait dessus ?

Une partie de cette Lincoln Continental Mark IV de 1975 avait donc déjà été restaurée. De mon côté, j’ai repris entièrement la présentation du compartiment moteur.

J’ai également posé des semelles caoutchouc sous tous les enjoliveurs de carrosserie : passages de roue, emblèmes de calandre, serrure de coffre. Sur Ebay US, j’ai retrouvé quelques options additionnelles : plaids en soie pour l’arrière, sac de premiers secours en
cuir, bar portatif, valise à chapeaux. Tous ces accessoires sont évidemment badgés Lincoln !

Quelques moment mémorables à son volant

Je n’ai cette voiture que depuis 4 ans et je sors surtout dans la région, de petites sorties d’une journée ou deux, entre amis. Cette voiture est idéale pour nos petites routes, libres, du centre de la France. Le 80 km/h est sa vitesse préférée et rien ne vaut la quiétude d’un bavardage entre amis, assis au fond du fauteuil d’un salon, lorsque seul le bruit des pneus sur l’asphalte vient soutenir les basses du rythme chaud et rond de la voix d’Ella Fitzgerald, sur un 8 pistes à l’ancienne. C’est à chaque fois un plaisir à nul autre pareil !

Et maintenant ?

Je ne changerai cette Lincoln que pour une nouvelle Imperial. J’en ai vu une, cet hiver, aux Etats-Unis dans un état unique. Ces paquebots n’intéressent plus que des fondus comme moi. Alors, oui, pourquoi ne pas faire une fin dans une Imperial. Enfin, pas tout de suite…

Les Autos de nos Lecteurs : la Lincoln Continental Mark IV de 1975 de Robert-Louis

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. Bonjour
    Belle voiture, j’ ai eu la chance de rouler dans les années de 58 à 1970 dans des américaines avec mon père.
    Ce type de voiture pas souvent recherchées me donne la chaire de poule, j’ aime bien …souvenir d’un temps passé.
    J’ ai plusieurs Anglaises, et une corvette c4 cabriolet de 1987.
    Amicalement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....