Les Autos de l’Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou

Les Autos de l'Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou
Pascalou
Pascalou est un fan de photographie et d'engins motorisés. Il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en Février 2020.

À la une sur News d'Anciennes

APAL Muschang, 4L ascendant rareté !

On connaît la Renault 3, la Renault 4, la JP4, et la Rodéo. Mais si on veut compléter la famille il faut chercher du...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Pascalou nous a rejoint il y a quelques mois pour nous faire partager les belles photos qu’il prend lors des différents rassemblements auxquels il participe. Mais aujourd’hui c’est son auto qu’il partage avec nous.

Mon Buggy en quelques mots

Genèse du Buggy

Prenons comme référence l’inventeur du Buggy Dune avec sa coque en fibre de verre, c’est à dire sa majesté Bruce Meyers. Il sort son premier buggy en 1964. C’est le fameux Old Red.

Les Autos de l'Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou

12 kits monocoques seront fabriqués et montés avec des moteur de cox. En 1967, il commercialise avec MAJORS CARS Inc, un modèle sur châssis cox raccourci de 36.2 cm et toujours le même moteur. Ce sera le départ d’une grande aventure mais aussi de multiples copies !

Présentation du Buggy LM1 Sovra

Les Autos de l'Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou

Miche Landois qui a donné ses initiales à tous les modèles LM, fonde à Corbeilles-en-Gatinais (Loiret) en 1968 la Société de Vente et de Réparation Automobile (SOVRA) qui a pour principale caractéristique de savoir réparer les voitures en polyester de René Bonnet. L’envie de construire sa propre voiture ne tarde pas (1969). D’autant que le buggy est arrivé d’outre-atlantique et déchaîne les passions.

Il récupère de vieilles Cox et les désosse complètement. Il en récupère le châssis qu’il raccourcit de 40 cm. Il installe une suspension de sa fabrication, reprend le moteur Volkswagen en lui apportant quelques améliorations et greffe une carrosserie de Buggy en fibre de verre.
Le LM1 (Landois Michel) est né. Présenté au salon de Paris en 1970. Léger, fiable, amusant, le LM1 émerge de la production française.

Mon Buggy en quelques mots

C’est donc un modèle LM1 dont la coque a été posée aux ateliers Sovra en 1976, sur un châssis Cox de 1962. C’est à Besançon que je suis allé la chercher !

Comme ces autos étaient très artisanales, elles étaient souvent bien différentes, voici les caractéristiques de mon bébé !

Le moteur est un 1600 cm³ alimenté par 2 carburateurs Weber 40. L’échappement est un « Sidewinder Meyers Manx original ». Les jantes Acier Type « Sprintstar » font 5.5″ à l’avant et 7″ à l’arrière.
Derrière le Pare-brise Safari on retrouve des instruments de bord « Auto Meter », le volant GRANT, et des sièges baquet proviennent d’une Rallye 2. Enfin quand il pleut, il enfile sa capote Bikini.

Le tout pèse 520 kg et dispose de son indispensable carte grise « LM1 Sovra ».

Ce que j’ai fait dessus

Depuis mon achat, j’ai changé assez dans l’ordre : sièges, phares avant et arrière, volant, échappement, jantes. Et fabriqué un pare choc avant. Tout ceci pour que le buggy soit plus “Old School”.
La prochaine transformation sera pour un Hard top rigide (Style Manx). D’ailleurs, je lance un appel pour faire un moule sur un modèle manx, à bon entendeur…

Pourquoi rouler en Buggy ?

Les Autos de l'Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou

Pourquoi rouler en Buggy ? Simplement par amour, une bouille ravissante, un parfum de soleil et de plage… Et puis aussi une certaine nostalgie d’avoir pu rouler longtemps, au bord de l’océan avec un autre Buggy. Le seul regret est de n’avoir aucune photo de cette époque.

Rouler en buggy, c’est comme prendre un énorme bol d’air, les balades deviennent alors un régal dont on ne se lasse jamais. Vous avez entre les mains un véritable karting capable de superbes accélérations pour un petit 1600 d’environ 100 ch (avec une préparation moteur). Les sensations sont énormes et différentes d’autres cabriolets. Mais aussi le simple plaisir de rouler tranquillement sur les petites routes qui sont bien souvent les plus belles, m’encourage à ne pas m’en séparer.

Je fais l’entretien moi-même ainsi que les réparations éventuelles. Il existe une véritable aide dans le monde du Flat 4. Ce qui permet le plus souvent d’avoir les renseignements les plus précis lorsque l’on en a besoin.

Les souvenirs à son volant

Depuis plus de 10 ans s’accumulent, concentrations Flat 4, deux fois le Super VW Festival au Mans, trois fois l’Autodrome Heritage Festival sur l’anneau de Montlhéry avec le plaisir de rouler sur cette piste mythique. Ainsi que l’inévitable et spectaculaire Motors and Soul à Gambais auquel le buggy a participé trois fois !

À cela s’ajoutent des voyages en Bourgogne et comme beaucoup de franciliens, la magnifique vallée de Chevreuse.

Indépendamment de moi, ce bébé a parcouru le Vercors, l’Ardèche, la côte Landaise et la région du Doubs. Pas mal pour ce petit Flat 4 !

Etant Adhérent et membre du CA de l’association « Le Rendez-vous de la Reine à Rambouillet », je profite de mon Buggy lors de nos 12 rassemblements annuel ainsi que nos deux rallyes, sans compter ceux des clubs voisin.

Mon buggy et moi avons aussi eu l’honneur d’avoir été choisi pour un shooting photo pour fêter l’anniversaire des 50 ans de Woodstock, dans le magnifique cadre des Vaux de Cernay en vallée de Chevreuse. Tout ça pour dire que les événements ne manquent pas et que nos autos ne restent pas au garage.

Et maintenant ?

L’avenir de nos rassemblements étant incertain avec ces restrictions, je ne fais que rêver à des jours meilleurs. Mais il faut bien le reconnaître cela titille le corps et l’esprit de ne pouvoir vivre notre passion.

Les Autos de l'Équipe : Le Buggy LM1 de Pascalou

Sur le même thème

10 Commentaires

  1. Merci Vincent.
    Comme je le disais dans l’article , c’est un véritable karting.
    Il faut juste connaitre comme beaucoup les limites !
    Pascalou.

  2. Top. Vraiment très sympa avec sa couleur et les jantes. C’est la classe à dallas. Peux tu me dire où je peux trouver les même jantes.
    Mathieu

  3. Merci Mathieu .
    J’ ai acheté ces jantes d’occasion, j ‘ai eu du mal à en trouver étant donne qu’elles sont en acier ( tôles ).
    Il arrive qu’il apparaisse des annonces sur les sites spécialisés ou sites comme “le bon coin”.
    Il existe aussi les mêmes mais en alu, sur les sites Cox et dérivés, bien connus .
    J ‘ai par ailleurs fait élargir les 2 jantes pour l’arrière.
    Pascalou.

  4. Bravo pour le très beau buggy.
    J’ai rénové un LM2 dans ma jeunesse.
    Je suis étonné quand vous écrivez que LM améliorait le moteur et installait une suspension maison (avant ou arrière ?).
    Êtes-vous sûr ?

    • Merci Jérôme.
      De mémoire, au dire d’un ancien de chez Sovra ( sur un post que je ne trouve plus ) !
      Par exemple, les suspensions avant MacPherson étaient optimisées, à l’avant bien sur .
      Il y a eu différents amortisseurs utilisé chez Sovra.
      Pour les moteurs idem en fonction du client .
      Ils y a eu des 1200 cm3 et puis des 1600 cm3 qui pouvaient en fonction du budget de chacun, se voir améliorer
      par double ou simple carburateur , etc …, et qui boostait on peut dire la machine .

      • Personnellement, je n’ai jamais vu de buggies (LM ou autres) avec un train avant Mc Pherson.
        Les points d’attache supérieurs des amortisseurs sont beaucoup plus hauts que sur le train à doubles barres de torsion.
        Où seraient-ils fixés ? Sur du polyester ?
        De plus, au début de la production du LM1 en 1970, le train avant Mc Pherson n’était pas encore sorti par VW (1972 sur 1302 ?).
        Quand j’ai acheté mon LM2 d’occasion, les suspensions et le moteur 1200 étaient 100 % d’origine VW.
        Je ne savais pas que LM faisait des modifications (en option ?) autres que le raccourcissement du châssis et la pose de la carrosserie en polyester.
        A l’occasion, je fouillerai dans mes archives. Je crois avoir des documents LM SOVRA.

  5. Après relecture de mon post précédent , erreur de ma part !
    Je voulais bien sure parler de suspensions avant à lames ( barres de torsion ) étaient optimisées par des amortisseurs adaptés .
    Mea culpa .

  6. Bonjour

    Merci pour ce post qui donne envie de s y remettre après cette période.
    Je suis en cous de restauration d un lm1 et j ai un doute sur l emplacement de la plaque constructeur Sovra
    Il me semble l avoir aperçu à gauche du pédalier, est ce le cas ?
    Merci

  7. Bonjour Fab34 . Bravo pour le projet, quoi de mieux qu’un buggy ……
    En ce qui me concerne , la plaque SOVRA se trouve en bas , mais du coté passager .
    Cordialement.
    Pascalou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Hubert Haberbusch reçoit le Prix de la Culture de la FIVA

Le carrossier Strasbourgeois accumule les récompenses. Cette fois c'est la Fédération Internationale des Véhicules Anciens qui honore Hubert Haberbusch en lui décernant le Prix...