Les Autos De l'Équipe : La 106 XS de Guillaume

Les Autos De l’Équipe : La 106 XS de Guillaume

Afin de suivre le mouvement, aujourd’hui c’est à moi de vous parler de l’une de mes autos. J’ai donc choisi de vous parler de ma petite lionne, une 106 XS phase 1, en plein dans l’esprit du futur collector.


Ma 106 XS en quelques mots

Alors! Cette petite 106 est donc une XS Griffe 1.6l sortie des chaines de montage le 26 juillet 1995 et immatriculée pour la première fois le 27 décembre 1995. Jolie cadeau de Noël non? En dehors de ça, je n’ai pas trop d’infos sur sa vie ni sur sa réelle provenance. Je pense qu’elle a été vendue neuve en Suisse, et ce pour plusieurs raisons.

Déjà, les répétiteurs de clignotant sur les ailes avant qui ne sont que sur les modèles “export”, ensuite la dénomination sur ma carte grise qui dit “106 Griffe” alors que partout sur internet ou autre valise de garage c’est bien une “XS”. Dernière chose, elle est richement équipée pour une citadine de cette époque.

Tant qu’on y est, parlons des options ! Bon, de série, déjà la 106 XS a un joli intérieur avec des sièges semi-baquets en tissu à motif. La 1.6L a un intérieur spécifique et plus sobre que celui de la XS 1.4L qui reprend le dessin et les couleur de celui de la 205 GTI 1.9L. Pour l’équipement optionnel, elle a donc la direction assistée, la climatisation, les vitres électriques et l’anti-démarrage codé. Tout cela peut faire sourire aujourd’hui mais en 1995 cette 106 était au top pour une citadine.

Côté style, elle a d’origine le pare-choc avant de sa grande sœur, la XSI avec les Cibié 35 intégrés. Elle a également des jantes Speedline “rotor” en 13 pouces. C’est un peut limite pour passer les 90cv au sol avec sa monte pneumatique en 165/70/13 qui a tendance à s’effondrer un peu sur le flanc. Ah oui, j’allais l’oublier, et vous l’avez sans doute deviné, mais ce joli bleu est bien le célèbre bleu Miami (pour les plus précis d’entre vous la teinte exacte est MOMY).

Pourquoi elle ?

Pourquoi celle-ci et pas une autre? C’est tout bête, c’est le fruit du hasard. Un beau jour de février 2016 je reçois un message d’un ami qui me dit qu’il a une petite 106 1.6lL sans m’en dire beaucoup plus. Du coup c’était parti pour aller la voir et en apprendre plus sur la lionne ! Une fois sur place j’ai le coup de foudre, elle était sale et semblait sortir de quelques années de sommeil. Les pneus bien bien secs et les 129.000 kilomètres affichés au compteur me confortaient dans cette idée.

Après avoir fait le tour de la voiture je me rends compte qu’elle n’a pas un point de rouille ! Rare pour une Peugeot de cette époque ! Sinon quelques défauts et autres bricole sont à faire en plus d’un bon entretien mais rien de très grave. En plus, le prix de la voiture est cohérent avec son état. Voilà c’était fait, une petite sochalienne venait de rejoindre la famille, je l’aimais déjà !

Les Autos De l'Équipe : La 106 XS de Guillaume
J’en profite pour vous montrer l’une de mes toutes premières photos. On est ici en 2018.

Ce que j’ai fait dessus :

La liste est plutôt longue, je vais tenter de vous épargner un peu. Tout d’abord à l’achat, la voiture sortant d’un long sommeil, j’ai commencé par un gros entretien avec remplacement de tous les filtres et fluides pour être tranquille.

Ensuite le traditionnel duo bobine/bougies a été changé pour éviter les ratés. Quand la voiture a tourné rond et pris ses tours correctement, je me suis lancé dans la distribution. Chose plutôt simple, limite amusante sur ce moteur “TU”. À la suite de tout ça et de quelques balades, l’embrayage montre des signe de faiblesse. Bon allez, je le fait comme ça on est tranquille.

Mais c’est là que ça a dérapé, le soir même où j’ai eu fini de remonter, avec mon papa, nous partons faire un tour pour roder un peu l’embrayage neuf, et la… On explose la boite ! Popopop ! Je vous vois venir, il y avait de l’huile dans la boite ! Mais on ne sait pas pourquoi, le ressort de maintien de l’axe de différentiel a sauté, l’axe est quand à lui sorti de son emplacement pour littéralement exploser la cloche de boite. Résultat ? De l’huile par terre, un ras le bol et un an d’immobilisation ont suivi. Pourquoi ? J’avais les boules déjà, et j’étais encore étudiant et pas sur place donc ça a été compliqué.

Après cette année de calme plat je m’y remets, trouve une autre boite de vitesses et remet un embrayage neuf (le premier était imbibé d’huile). Cette fois on était parti, prêts a rouler ! Permis en poche, première et go se créer des souvenirs ! Pour en revenir à ce que j’ai fait, depuis tout ça, juste l’entretien de base (vidange, etc).

À force de rouler j’en ai eu vite eu marre d’être dans le “silence”, je lui ai donc offert un petit silencieux Gr. N en inox pour libérer un peu les vocalises du 1600. Par la suite sont venues se rajouter des jantes de 106 Rallye en 5,5 pouces de large toujours dans l’idée d’optimiser sans dénaturer la voiture. J’ai depuis peu une barre anti-rapprochement supérieure. Pour la suite j’ai encore quelques idées ! Si tout cela vous intéresse j’en parle régulièrement sur mon Instagram. En tout cas je n’en ai pas fini avec elle.

Quelques souvenirs à son bord :

J’ai pas mal de super souvenirs au volant de cette auto. Je pourrais vous en parler pendant des heures !

Je vais déjà vous montrer quelques photos d’un week-end en Suisse qui était totalement imprévu. Un matin à la sortie de mon ancien travail, direction Dijon pour récupérer ma maman, et en route pour le Bouveret pour aller voir mon grand-père habitant dans la montagne (je ne le savais pas encore mais c’est la dernière fois que je le voyais, bref continuons sur le positif). Il y avait de la neige, j’étais en Suisse et j’avais mon reflex, j’en ai donc profité ! Et comme vous le voyez en dessous, j’ai ramené la neige avec moi à la maison. La photo devant le péage, c’était normalement à 15 minutes de chez moi. Et non, j’ai mis 40 minutes à rentrer.

Sinon cette auto m’emmène souvent voir des amis pour faire quelques photos ou simplement se balader. C’est la plupart du temps avec d’autres Peugeot, mais elle me déplace aussi pour aller essayer des autos, le superbe article d’Alexis sur la R21 2.0L Turbo notamment. Des photos ont même été prises depuis son coffre ! Cet essai fait partie des bons souvenirs, on a bien ri et on s’est également bien amusé sur la route avec Anthony, le propriétaire de la 21 que je remercie encore.

Pour la suite :

Pour la suite, j’espère pouvoir la passer en carrosserie afin de gommer toute les marques que lui ont laissé ses années de service. Je vais aussi continuer à l’entretenir et à en profiter un maximum ! Pour en profiter encore un peu plus, j’espère pouvoir faire quelques courses de côte avec, l’année prochaine. Uniquement dans le but de m’amuser bien évidement ! Je vous dis donc, à bientôt sur nos belles routes auboises.


Guillaume Jnk on Email
Guillaume Jnk
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Comme la plupart des contributeurs de News d'Anciennes, Guillaume est un passionné de photos et de belles autos.
Il a rejoint l'aventure en Juin 2018.

2 commentaires sur “Les Autos De l’Équipe : La 106 XS de Guillaume”

  1. Plein de souvenirs cette 106… Ma première voiture en 2000 était une 106 Roland Garros série 1 de 95. Bien équipée, bien motorisée avec son petit mais vaillant 75 CV et largement suffisant. 1ere vacances en Corse.. Nombreux aller retour entre Paris et le Gers.. En plus d’être très sympa à conduire elle était fiable..
    Volée, elle a été retrouvé carbonisé 48 h après dans le 93.. Un vrai gâchis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.