L’Affiche des Grandes Heures Automobiles 2018 par Hervé Voët

L'Affiche des Grandes Heures Automobiles 2018 par Hervé Voët
L'Affiche des Grandes Heures Automobiles 2018 par Hervé Voët
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Les Autos ont été cachées, mais certainement pas aux Nazis !

Depuis quelques temps tourne sur Facebook un article annonçant la découverte incroyable d'autos dans un tunnel minier français. Des autos "cachées aux Nazis". Des...

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

L’année 2017 n’est pas encore terminée mais les événements se font rare. Et on se fait chaud au cœur en pensant à ce qui nous attend en 2018. C’est l’occasion de vous révéler l’affiche des Grandes Heures Automobiles 2018, en exclu, et d’en parler avec celui qui l’a crée : Hervé Voët.

Cela fait plusieurs années que les Grandes Heures Automobiles ont vu le jour. Et niveau graphisme, ça a toujours été propre, léché. Des à-plat de couleur, des formes simples et évocatrices, et surtout une omniprésence de l’autodrome et des mythes roulants qui ont marqué son passé… et son présent avec les Grandes Heures Automobiles.

L’affiche de cette année est dans cette veine. On en parle donc avec Hervé Voët, son créateur.


Bonjour Hervé, avant de parler de cette affiche, est-ce que vous pouvez vous présenter. Votre parcours, votre travail…

J’ai un parcours assez classique avec une école de dessin et de graphisme en Belgique. A la base j’ai appris à me servir de crayons et de pinceaux, mais l’évolution du métier m’a amené vers l’ordinateur.
Je travaille depuis 15 ans avec Arnaud Bachelard, l’un des organisateurs des Grandes Heures, que j’ai rencontré en agence de publicité. Quand le projet “Grandes Heures” s’est lancé, il a pensé à moi pour le logo, l’affiche et la charte graphique, car il sait à quel point j’aime l’automobile et le design. J’ai alors rencontré Franz Hummel pour lui présenter plusieurs projets de logo. Sans rien lui dire, il a été emballé par celui qui nous plaisait le plus. Et c’est comme ça que cette belle aventure a démarré.

A côté de ça, je travaille en freelance avec beaucoup d’autres clients, qui vont de la Bijouterie à la ville de Lyon…

Au niveau de l’affiche, on retrouve une vraie filiation avec les affiches précédentes, tout en trouvant plus de vitesse. Quelles étaient les grandes lignes de cette création ?

Je souhaite garder un style d’affiche ancienne sur ces affiches. Tout en gardant les couleurs qui raccrochent aux précédentes affiches : le bleu, le blanc et le rouge. Concernant le style, la première année, l’auto arrivait de face avec un peu de dynamisme. L’an dernier la GT40 sortait légèrement du cadre mais était plus figée. Cette année je voulais une auto avec une impression de vitesse, comme si l’auto nous passait sous le nez.

L’an dernier l’affiche présentait une Ford GT40… et une Ford GT40 était aux Grandes Heures. Cette année c’est une Mercedes W196R, est-ce une annonce ?

Au moment où j’ai dessiné la Ford GT40 l’an dernier, on n’était pas sûr de l’avoir ! Là, on adorerait avoir une Mercedes W196R. C’est un clin d’oeil à l’histoire, car les deux modèles de cette flèche d’argent étaient présents et pilotés par Jean Alesi sur le circuit de Reims-Gueux lors du précédent événement de Franz Hummel. Cette auto était intéressante pour mon dessin. Elle est ancienne, connue, et les roues ne sont pas carrossées.
Quant à la moto, elle était présente cette année aux Grandes Heures Automobiles. J’ai flashé dessus. Elle est particulière puisqu’elle est très carrossée. Elle sortait de restauration et faisait un bruit fabuleux !


Pourquoi avoir choisi ce sens de rotation sur l’anneau ?

(NDLR : l’auto et la moto tournent dans le sens “des records”, pas dans le sens des autos sur circuit.)

Une grosse partie de l’histoire de l’Autodrome de Linas-Montlhéry est bâtie sur les records. C’était une façon de lui rendre hommage. Je voulais revenir à ça, comme dans la première affiche d’ailleurs. Il n’y a que l’an dernier où l’auto et la moto tournaient dans le sens du circuit. Et pour information, le sens des records fut aussi celui des premières courses avant l’ajout du circuit routier en 1925.

Enfin, on trouve également du changement dans le logo. Pourquoi ?

Le logo n’avait pas de moto. Il en a une maintenant. Je l’ai aussi simplifié. J’aime bien le détail et certaines choses ne sont visibles qu’en zoomant à fond. Par exemple, la moto est en léger wheeling.

On attend maintenant l’événement avec impatience… même si on a quand même plusieurs mois à attendre ! D’ici là, on pourra retrouver Les Grandes Heures Automobiles du 7 au 11 février 2018 sur la passerelle du salon Rétromobile, où ils organisent l’exposition « Les Grandes Heures de l’Autodrome » en partenariat avec Rétromobile.

L'Affiche des Grandes Heures Automobiles 2018 par Hervé Voët

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Martin Tomlinson, du circuit à la toile

Aujourd'hui on va parler d'un artiste anglais, Martin Tomlinson. Agé de 70 ans, il a décidé de transcrire sa passion pour le sport automobile...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Cabourg Rétro Show 2021, les anciennes ont rendez-vous sur la côte

Les organisateurs baptisent eux-mêmes le futur événement : "l'édition du monde d'après". Le Cabourg Rétro Show 2021 se prépare pour la fin du mois...