La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

APAL Muschang, 4L ascendant rareté !

On connaît la Renault 3, la Renault 4, la JP4, et la Rodéo. Mais si on veut compléter la famille il faut chercher du...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Ce mardi c’est à Fontainebleau que le marteau s’abaissait. Osenat proposait une vente d’autos anciennes et d’automobilia avec un beau catalogue très orienté sur les autos plaisir. Et les résultats sont encourageants et confirme la santé du marché de l’automobile ancienne en ces temps troublés.

La vente Osenat du 20 Octobre

Au programme de la vente il y avait une trentaine d’autos et de l’automobilia.

Avec 70% des lots vendus on est sur un bon ratio pour une vente “hors salon”, surtout avec l’incertitude économique qui plane. Il ne faut pas oublier que la vente d’Octobre d’Osenat est généralement une mise en appétit pour la vente du salon Epoqu’Auto.

Loïc Maschi nous dit :
“On peut dire que les prix restent soutenus, surtout sur des youngtimers comme la 205 GTI. Sur les autos plus classiques, les autos originales se vendent bien.”

Les trois grosses estimations

Trois autos se démarquaient par leurs estimations… et leur pedigree aussi ! La première c’était la tête d’affiche de cette vente Osenat du 20 Septembre : la Lamborghini Islero. Restaurée au milieu des années 2000, cette italienne de 1969 était estimée entre 250 et 300.000 €. Un audacieux a réussi à remporter les enchères à 200.400 €.

Ensuite la Porsche 911 2.0L “SWB” de 1965. En bon état, elle était estimée entre 85 et 110.000 € mais ne part pas. Étonnant l’estimation était quand même attractive.

Enfin une autre italienne, une Ferrari Testarossa de 1990, jamais restaurée mais en bel état. Estimée entre 70 et 90.000 € c’est pour 84.000 € qu’elle change de mains.

Fortunes diverses pour les félins

On retrouvait quatre Jaguar dans cette vente, et on commençait par une Type E, ici une Serie II Cabriolet de 1970, restaurée et dans bel état. Estimée entre 65 et 85.000 € elle est vendue pour 72.000 €.
Ensuite on retrouvait sa devancière, une XK150 FHC de 1960 à boîte méca, nécessitant une grosse révision. Estimée entre 40 et 50.000 € elle part pour 48.000 €.

Les deux autres étaient des berlines. D’abord l’imposante Mark V Drophead Coupé (cabriolet) de 1951 qui doit elle aussi passer par la case révision. Estimée entre 40 et 50.000 € elle ne se vend pas. Plus abordable enfin, la 420G à boîte auto de 1969, estimée entre 15 et 20.000 € ne part pas non plus.

Trois coupés qui se démarquent

Parmi les autos du catalogue on avait noté trois coupés intéressants. D’abord, la française du lot, une Facel III de 1963 qui demande quelques petits soins mais qui est malgré tout en très bel état. Estimée entre 45 et 55.000 € elle dépasse cette estimation à 60.000 €.

Ensuite une Fulvia Zagato, et une des rares full alu. Estimée entre 30 et 40.000 € c’est pour 31.200 € qu’elle est vendue.

Enfin la troisième est suédoise, a fait un un passage par les USA et a reçu une grosse restauration. La Volvo P1800 ES de 1973 était estimée entre 35 et 45.000 € et part pour 39.000.

Les avertisseurs Carlo Bugatti

C’est de l’automobile mais c’est aussi de l’orfèvrerie au sens premier du terme. Très rares et très recherchés on en trouve au Musée Louwman… et c’est tout !

Aucune estimation n’avait été donnée. Le “petit” de 40cm part pour 30.380 € et le “grand” de 50cm atteint 59.520 € !

Trois petits prix

On vous l’avait dit, les voitures plaisir étaient à l’honneur de la vente Osenat du 20 Octobre. Et trois autos étaient proposées à des prix abordables. D’abord la Fiat 124 Spider en grande partie restaurée. Estimée entre 12 et 18.000 € elle part pour 16.920 €.

Ensuite la Peugeot 205 GTI de 92 qui a besoin d’un nouvel embrayage mais dont le reste a été revu récemment. Estimée entre 9 et 13.000 €, c’est assez logiquement que son prix s’est envolé à 19.800 €.

Dernière auto, une Young allemande qui vous permet de concilier une Porsche et un V8 : une 928S de 1982. Avec sa belle patine car jamais restaurée, elle était estimée entre 15 et 20.000 € et part pour 18.000 €.

La prochaine vente Osenat aura lieu 8 décembre. Évidemment le catalogue n’est pas complet mais pour ceux qui les auraient ratées cette fois ci on retrouvera une Facel III et une Fulvia Zagato 1.3S. Pour les amateurs d’américaine c’est une Pontiac GTO française et d’origine en boîte méca qui devrait attirer les acheteurs.

Pour les résultats complets de celle-ci, c’est par ici.

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Hubert Haberbusch reçoit le Prix de la Culture de la FIVA

Le carrossier Strasbourgeois accumule les récompenses. Cette fois c'est la Fédération Internationale des Véhicules Anciens qui honore Hubert Haberbusch en lui décernant le Prix...