L’A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque
L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque
Marc
Passionné d'autos sportives et de photos. Ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie. Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Artcurial fait un carton avec la vente de la Collection André Trigano

La vente de la collection Trigano devait être une des ventes phares du printemps. Repoussée à ce dimanche 13 Septembre elle a...

Une Dauphine Gordini au Tour Auto 2020, une épreuve magique sans se ruiner !

Premiers à s'élancer en régularité, voire premiers tout court, François, Vincent, Yves et l’autre (Roger) se sont fait remarqué au volant de...

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

La Pommeraye Classic, Une neuvième édition de leur Montée Historique

Voilà bien longtemps que je n’avais pas fréquenté les abords d’une Course de Côte. Aujourd’hui, je retrouvais la magnifique région d’Anjou, avec...

Voilà une belle occasion de s’échapper du quotidien actuel, et de retrouver enfin… des autos. Nous sommes au bord du Circuit de Loire Atlantique, en compagnie d’une majorité de Bretons et plus précisément avec l’Asso ARSP 56. Aujourd’hui, c’est une nouvelle journée de roulage entre copains et amis, où se distinguent plusieurs figures du monde automobile de plus de 40 ans d’histoire.

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque

L’ARSP56 et plus précisément l’Auto Rétro Sport Prestige du département 56 (Morbihan) est une asso ouverte à la compétition sportive et aux diverses activités, sorties, salons expos… et roulages. C’est également l’Asso organisatrice du futur Ouest Motor’s Festival de Vannes (56), les 31 octobre et 1er Novembre. Malgré les restrictions actuelles, le président Alain Quinio n’a pas eu de peine à entraîner une bonne trentaine de passionnés pour faire le plein de concurrents.

C’est parti pour la journée

Les pilotes du jour ont vite oublié les précautions nécessaires du moment et cette météo matinale exécrable, afin de s’engager au fil des heures, dans des séries de roulages, sur ce beau ruban Nantais. Les Porsche sont toujours en nombre, en ancienne comme en moderne, mais c’est avec plaisir que nous allons découvrir d’autres modèles, et pour certains, beaucoup plus modestes.

Les anciennes en piste

On appréciera cette rare Chevrolet Corvette C3 Stingray, que l’on retrouve plus souvent en expo, qu’en roulage. Les Porsche, les voilà, avec une 911 SC, une 964, puis cette 944 Racing qui s’affiche fréquemment en compétition.

Plus modestes, mais pas moins intéressantes

Certaines autos plus “populaires” de prime abord étaient également sur la piste. Tout d’abord ce Scirocco série I, et cette vivace Ford Fiesta. Le jeune pilote Breton s’est employé à faire revivre ce modèle Ford. Visiblement une phase 1, en version compétition. Une belle surprise que cette Fiesta des années 80 que l’on aurait oublié, tellement sa présence est rarissime en rasso. Cette version du jour est dans une configuration d’homologation en VHC. Son pilote l’exploite au maximum et dans les courbes on a le plaisir en tant que spectateurs de se retrouver dans les conditions et les positions, d’antan.

Quelques “noms” au volant

Très bonne surprise, effectivement, de renouer avec quelques bonnes connaissances, que se soit des voitures où des pilotes. Me voilà en compagnie de personnages qui ont agrémenté mon univers sportif depuis plus de 40 ans. À l’époque, c’était pour moi, mes premières photos, et, pour certains d’entre eux, c’était leurs premières courses. Ce sont des gens qui ont non seulement, animé les courses, nationales, régionales, en gymkhanas, rallyes… au volant de leurs autos. Mais ils ont également organisé des courses et mené des écuries, voire des associations, nécessaires aux organisations des courses.

Intéressons-nous à Gérard, tout d’abord

Gérard Moyon, qui débute en 1984, comme beaucoup en Renault R8 Gordini, avec laquelle il effectuera sept saisons..  Gymkhanas, rallyes, rondes, se succèdent. La belle bleue, aux ailes larges et aux jantes, aux moyeux, orange, fut vite réputée dans la région Ouest…

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque
1984 Gymkhana de Vannes (56)

Il réalise un long rêve, celui d’acquérir une belle et originale voiture de course, sans trop dépenser… Une fois acquise, cette auto demandera beaucoup d’heures de restauration, avec l’aide des copains, avant de prétendre s’aligner au gymkhana de Vannes de 2002.

L’auto a plutôt fière allure et c’est toujours le cas, puisqu’aujourd’hui, elle est toujours partante pour éventuellement des montées historiques. Une auto qui interroge toujours autant le public, puisque ce proto fabriqué à quelques exemplaires et souvent personnalisé, n’est autre qu’une Scora, une évolution des premiers Kits JIDÉ, réalisés par Jacques Durand, à la bonne époque des constructeurs sans patentes.

On n’oubliera pas qu’en 2002, Gérard s’engage à reprendre les guides de l’Ecurie Vannetaise AMCM (Auto Moto Club du Morbihan), tout en pratiquant la compétition avec sa Scora originale.

L’Alpiniste de Mûr de Bretagne

Pas escaladeur, Joseph, non… mais une carrière de patron garagiste à Mûr de Bretagne (22). Il pratique la compétition autos, depuis 1974. Dès l’acquisition de sa première Berlinette Alpine A110 en 1976, les résultats s’enchaînent. Joseph Le Bihan est un pilote très connu dans l’ouest.

L’alliance pilote et auto a tellement bien fonctionné, et aujourd’hui encore, à l’aube de ses 70 ans et de ses 44 ans de compétition, il n’est pas rare de retrouver Joseph, sur les listes d’engagés en VHC. Une longue histoire donc, qui se poursuit, à bord de cette dernière Berlinette, acquise en 2004, et qui a la particularité d’être de couleur grise.

Le son du 1600 cm³ est toujours aussi net, d’autant que le pilote est un pro de la mécanique. Les nombreux tours de circuit effectués, pour cette journée ASRP, confirment la bonne forme de l’équipage.

Philippe et sa MG

Philippe Guillemot est un des administrateurs de l’Asso Bretonne VROUM, Vintage Racing OUest Motorsport, que nous avons déjà croisé plusieurs fois. Il est venu, en ami et en participant, à cette belle journée.

Pour la circonstance, Monsieur Philippe, s’est offert un allié de circonstance, en la personne d’André Ségolen, un autre grand acteur Breton des épreuves autos. Dédé Ségo, s’est fait l’hôte de Philippe, en toute modestie, juste pour lui donner quelques cours de bonne conduite, afin de faire évoluer la belle MGB GTS 2.0L, à la carrosserie Sebring, une réplique d’un des vainqueurs de la Coupe Florio.

Une carrière époustouflante, LE  « Ségolen »

Vainqueur en GR4, lors des 24heures du Mans 1976, Ségo est  devenu depuis ses débuts en 1968, un pilote de grande notoriété. C’est notamment un homme de Rallye et des belles épreuves. Des débuts en Alpine A110, suivent les mythiques Renault R8G, R12G. On l’a vu durant plusieurs années à bord de nombreuses Porsche. Arrivent les époques des Citroën  Visa, puis des Renault 5 Turbo.

« Ségo » a régalé le public des Rallyes avec des beaux volants. Après 52 ans de compétition, et sur Porsche, notamment, il était à nouveau, au départ du dernier Rallye de la Côte Fleurie 2020, en VHC !

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque
Ségolen en action au Rallye de La Baule, c’était en 1984

Et en bord de piste

C’est au tour de Marc. Il n’est ni pilote, ni organisateur, et pourtant c’est un élément essentiel au sport automobile. Homme de terrain, un fervent commissaire de piste et ce durant une bonne quarantaine d’années… une situation, à jamais indispensable, en compétition.

Grande figure, reconnue, des commissaires de pistes, Marc Le Pallec est l’ami de tous, tant qu’on respecte les ordres du directeur de course. Des gymkhanas de la bourgade bretonne, aux 24 heures du Mans, le commissaire est détenteur d’un nombre impressionnant de courses passées, en tenue appropriée, par tous les temps, aux bords des routes, et des circuits. Il créera en 1984, l’Asso de commissaires l’ACRB qui permettra, notamment, d’avoir une réserve et une répartition permanente de commissaires confirmés.

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque
Marc Le Pallec

En tout cas c’était une bien belle journée de roulage à laquelle on a assisté avec l’ARSP56. On termine avec quelques photos supplémentaires :

L'A.R.S.P roulait avec ses Stars de la belle époque

Sur le même thème

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Mon Tour Auto 2020 par Benjamin

Le Tour Auto 2020 s'est terminé il y a deux semaines. Je vous avoue que ce n'est pour autant que j'ai fini...

Mon Tour Auto 2020 par Vincent

Deux semaines après la fin de ce Tour Auto 2020, la tête est encore pleine d'images et de souvenirs. Je vous propose...

Mon Tour Auto 2020 par Fabien

Le Tour Auto 2020, c'est fini... depuis deux semaines. Vous avez pu le suivre au jour le jour sur notre site (tout...

Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière

C'était l'un des événements phares du week-end, surtout quand on aime les belles sportives... ou les autos de course. Ce Sport et...