Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021

Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021
Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021
Cédrichttp://www.retro-viseur.com/
Passionné par la course automobile et par son histoire depuis son plus jeune âge, c'est au début de l'année 2016 qu'il a rejoint l'équipe News d'Anciennes. Amoureux des voitures italiennes et plus particulièrement des Ferrari, c'est pourtant au volant d'une Porsche 944S2 Cabriolet qu'il parcourt les routes du Grand Est le week end.

À la une sur News d'Anciennes

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

J’ai regardé Wheeler Dealers France, voilà ce qu’en pense

Cet article date du lancement de Wheeler Dealers France. Nous en sommes à la saison 3 et notre avis sur l'évolution du programme est...

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Renault 3, le chaînon manquant

Si tout le monde connaît la R4, devenue la 4L, il faut savoir que Renault a également produit la Renault 3. Celle qui se...

À deux mois du Grand Prix de Monaco Historique 2021, et trois ans après la dernière édition, le voile est enfin tombé sur la liste des engagés ainsi que sur le programme de cette 12e édition. La mise en place des infrastructures a commencé, l’espoir est donc de mise.

Série A du Grand Prix de Monaco Historique 2021

Actuellement 22 voitures sont inscrites dans cette catégorie, soit 13 de moins que l’année dernière. Composée de voitures de Grand Prix d’avant-guerre et de voiturettes, elle abrite la plus vieille voiture de cette édition 2021, puisqu’il s’agit de la Bugatti 35 de 1925 qui sera piloté par François Fouquet-Hatevilain.

On notera la présence d’une femme, Julia De Baldanza, collectionneuse aguerrie et habituée des circuits, ainsi que celle de l’ancien pilote de F1 Pastor Maldonado. Le vénézuélien prendra le volant d’une Maserati 4CM de 1937.

À noter également la présence de l’Alfa P3 n°20, qui nous rappellera que c’est la Scuderia Ferrari qui engageait les Alfa officielles, entre 1933 et 1937 avec notamment la victoire de la P3 en Principauté en 1934 aux mains du Français Guy Moll. Il faudra surveiller de près la ERA de Paddins Dowling qui sera la grande favorite dans cette catégorie.

Série B : les premiers Grand Prix de F1

Dans la série B, on retrouve les F1 et F2 de Grand Prix d’avant 1961. Il s’agit des premières voitures ayant participé au championnat du monde de Formule 1.

Actuellement seulement 13 voitures sont inscrites dans cette catégorie dont 4 Maserati 250F. Pas impossible qu’elle soit complétée dans les jours à venir.

L’ancien pilote de rallye monégasque, triple champion du France des rallyes sur Terre, Jean Pierre Richelmi sera de la partie sur une belle Simca Gordini de 1952. On retrouvera également une Dino 246. Une voiture qui témoignera de l’époque où les monoplaces de la marque italienne étaient équipées de moteurs avant. La voiture présente étant la dernière F1 à moteur avant à avoir remporté un Grand Prix. Celui d’Italie 1960 à Monza aux mains de Phil Hill.

Série C : les voitures de sport

Plus proche des voitures de série, que des monoplaces, cette catégorie qui regroupe les voitures de sport à moteur avant de 1952 à 1957 a bel et bien sa place ici à Monaco. Plutôt que de m’attarder sur le sujet, je vous laisse découvrir pourquoi en parcourant cet article (Grand Prix de Monaco 1952 : les voitures de sport plutôt que les F1 ! ).

Cette année, il y aura un plateau exceptionnel avec des Maserati 250S, 300S, A6GCS mais également une fantastiques Ferrari 250MM qui sera pilotée par David Franklin. Attention cependant aux voitures anglaises, qui ont tendance à dominer outrageusement cette catégorie avec les puissantes Cooper et Lister.

Série D du Grand Prix de Monaco Historique

Avec la série D, on bascule cette fois dans une autre dimension. Finies les voitures à moteur avant, place aux voitures à moteur arrière.

Énormément de Lotus dans cette catégorie dont l’incroyable Lotus 25 ex-Jim Clark de Andy Middlehurst. Comme en 2018, la victoire devrait d’ailleurs se jouer entre lui et la Ferrari 1512 pilotée par Joseph Colasacco.

Cette série D, c’est également l’occasion de voir en piste des Cooper, des BRM et les premières Brabham. Bref un véritable bonheur pour les yeux comme pour les oreilles.

Série E, la guerre des 12

Si vous souhaitez entendre deux V12 Matra et quatre 12 cylindres Ferrari résonner cote à cote sur les façades des immeubles de Monaco, c’est la catégorie à ne pas louper. Mister John Of B et Nicolas Matile seront en effet au départ avec leurs Matra MS120 face à une petite armada de Ferrari.

L’ancien pilote de F1, Alessandro Caffi pilotera une Ferrari 312B de 1969, l’industriel Français, Jean-François Decaux une Ferrari 312 également mais de 1967.

Quant à Juergen Boden et Franco Meiners ils piloteront respectivement, une 312B2 de 1971 et une 312B3 de 1972. Deux voitures équipées d’un 12 cylindres à plat. Les anglaises seront pas en reste, puisqu’au départ on retrouvera entre autre une mythique Lotus 72, une Mclaren M14A, et quatre Surtees.

Série F, la bagarre !

La catégorie F sera certainement la catégorie la plus relevée, avec pas moins de 3 anciens pilotes de F1 au départ. Les Français Jean Alesi (2 pôles position & 1 victoire ) et René Arnoux (18 pôles position & 7 victoires) prendront le volant de deux 312B3 de 1974 engagées par le team Methusalem.

Alessandro Cafi (56 départs) sera lui au volant d’une Ensign N176. A noter également la présence du triple vainqueur du Mans et habitué des rendez vous historiques, Marco Werner, qui pilotera une Lotus 77.

Des Hesketh, des Shadow, des March, des Lotus, il y en aura pour tous les goûts. Pour la victoire, il faudra également surveiller de très près Stuart Hall et sa McLaren M23, mais également Michael Lyons et sa McLaren M26 ex-James Hunt, qui sont des habitués des courses de F1 historiques.

Série G, les jupes !

Place aux voitures les plus rapides, celle ayant couru entre 1977 et 1980. Période qui a vu Colin Chapman et ses ingénieurs révolutionner le monde de la F1 grâce à l’apparition de l’effet de sol sur la Lotus 78.

Takuzo Kaneko sera d’ailleurs au volant de l’une d’entre elle. Le chassis 78-4 pour être précis ex Mario Andretti / Gunnar Nilsson. Deux Lotus 81 seront également en piste.

Le monégasque Fred Lajoux sera comme en 2018 au départ avec son Arrows A1. On lui souhaite plus de chance qu’il y a 3 ans. A noter aussi la présence de l’ancien pilote de F1 Jean-Denis Deletraz (3 Grand Prix ) au volant d’une ATS D4. Les fans de Ligier pourront quant à eux admirer une jolie JS11/15.

La liste complète des engagés est à découvrir en cliquant sur ce lien : Liste des engagés

Le Programme

Histoire de faire votre choix parmi tout ce qu’on aura à voir, voici le programme du Grand Prix de Monaco Historique 2021 :

Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021
Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021
Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021

Sur le même thème

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Sur les pistes de l’Histoire : Reims, Gueux mais pas que

Après vous avoir emmené en Bourgogne pour parler des circuits autour de Dijon, direction une autre ville française qui a vu défiler les F1,...

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

[La Clé de 13] Zoom sur les roues élastiques !

Dans ce nouvel article technique, on va revenir sur une technologie qui n'a pas fait long feu. Apparues peu de temps après les automobiles,...

Ferrari & Porsche, deux marques légendaires, pas pour les mêmes raisons

Qu'on soit sensible, ou non, à leurs charmes et à leurs autos, on ne peut pas le nier. Ferrari et Porsche sont deux marques...