Jaguar poursuit ses continuations, au tour de la Type C !

Jaguar poursuit ses continuations, au tour de la Type C !
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

La marque anglaise a visiblement trouvé un filon qu’elle n’est pas prêt de lâcher ! C’est déjà le quatrième modèle de continuation qui sera fabriqué par la marque !

Jaguar et ses continuations

La marque anglaise n’en est donc pas à son coup d’essai. Elle avait commencé en 2014 avec la Type E Lightweight. Pour le coup l’argument était simple : 18 autos étaient prévues, 12 avaient été fabriquées, la marque a donc fabriqué les dernières.

Même chose ensuite avec la XKSS dont le premier exemplaire a été livré en 2017. La série initiale de 25 autos avait bien été fabriquée mais seules 16 avaient été livrées, les 9 autres brûlant en 1957 avec l’usine de Browns Lane.

En Février 2018 c’est à Rétromobile que le constructeur dévoilait son nouveau projet : des Type D. Pour le coup c’est un vœux pieu qui allait être exhaussé : atteindre les 100 exemplaires en construisant les 25 restants…

La Jaguar Type C continuation

Néanmoins la première gloire sportive de Jaguar, en dehors des versions course de la série des XK c’est bien la Type C… d’ailleurs c’est une XK120C à l’origine.

Pour les amateurs du genre il y avait deux écoles jusqu’à présent. Soit on achetait une auto originale, produite à 53 exemplaire et dont le prix dépasse le million de dollars, soit on se tourne vers des répliques. Pour celles-ci, vous en trouviez de belles autour des 150.000 €. On a d’ailleurs essayé l’une d’elles, c’est par ici.

Mais du coup Jaguar se lance dans le programme de continuation avec cette icône. La première auto à avoir inscrit Jaguar au palmarès des 24h du Mans en 1951 avant de gagner de nouveau en 1953.

C’est d’ailleurs avec les specs de ce modèle 1953, surtout remarqué avec ses freins à disques, que Jaguar se relance.
Sous le capot on trouvera donc le moteur XK et ses 3.4 litres de cylindrée pour environ 220 ch. L’auto a été entièrement modélisée en 3D et on nous promet une qualité de fabrication exceptionnelle.

Pour ce qui est du nombre, pour le coup il est plus réduit qu’avec les Type D puisque seules 8 Jaguar Type C Continuation seront produites. Côté tarifs, on se doute qu’il doit se situer aux alentours du million de livres hors taxes (peut-être un peu plus), le but étant d’être quand même plus accessible qu’une originale.

Enfin, comme pour les précédentes, les autos seront homologuées pour courir dans les plus grandes courses historiques… même si ce n’est pas forcément l’idée première de certains clients !

Si vous voulez vous mettre à leur place, sachez que le configurateur est accessible à tous. C’est par ici.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[undefined]

Nos derniers articles