Historic Auto’Drome, une belle histoire au milieu des bois

Historic Auto’Drome, une belle histoire au milieu des bois
Marc
Passionné d'autos sportives et de photos. Ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie. Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Ce week-end c’était la grande première d’Historic Auto’Drome du côté de l’hippodrome du Petit Port à Nantes. On y était et on a pas été déçu !

Notre trio organisateur « Revival Productions » (également organisateur d’Historic Auto) nous a offert de très belles thématiques de véhicules de toutes époques. Le tout au beau milieu d’un site ombragé à souhait, où la nature aura préservé les visiteurs de cette momentanée canicule. 4000 entrées pour ce beau week-end charnière entre travail et vacances estivales. Ça méritait vraiment le détour, avec 250 véhicules exposés, dont des modèles d’exceptions à découvrir tout au long de la visite.

L’attraction 2019 au cœur du programme d’Historic Auto’Drome

Le grand événement national actuel, le Centenaire du constructeur Citroën, était mis à l’honneur, comme dans de nombreux meetings. On ne se lasse pas de retrouver les principaux modèles de cette belle histoire française.

Suivez le guide, car l’espace dédié est conséquent. D’entrée de jeu, c’est une brochette géante de modèles C et B qui donne le ton. En rang serrés, on apprécie ces ancêtres avec leurs calandres cuivrées et argentées, qui attirent l’œil averti des connaisseurs. Une fois ce rideau d’avant et d’après guerre passé, nous sommes invités à retrouver une très belle variété de chevronnées, des plus magnifiques carrosseries jusqu’aux nombreux laborieux… La mise en scène est plutôt sympa, jugez vous-même.

Deux curieux modèles sur base Citroën, méritent notre attention. Une 3 cv Dalat, de 1975, surnommée “La Perle du Vietnam”, et qui ressemble étrangement à la Méhari, mais se distingue par une carrosserie en tôle. L’autre est en résine, cette 2cv “Bijou” est une déclinaison Citroën Britannique.

De belles avant-guerre sur l’hippodrome

Des mises en scène en nombre, c’est ce que je vous invite à découvrir tout au long de cette balade à l’Historic Auto’Drome. Débutons par les plus anciennes en suivant la hiérarchie des époques. C’est d’abord la collection De Dion Bouton, puis ce sont plusieurs superbes Mathis. Bien vu de présenter cette Mors, puisque historiquement, la marque fut absorbée par Citroën. C’est un modèle que vous retrouverez au Musée Valentin Giron de Talmont (85).

Belles brochette d’étrangères

Plus près de nous, ce sont des constructeurs étrangers, représentés notamment par divers clubs. Voilà encore de quoi rêver un moment sur ces fascinantes autos. C’est à contempler sans modération. Studebaker, Jensen dont une rare Jensen Healey à moteur Lotus. Mercedes, le team Jaguar, Sumbean Alpine, Ford avec des Mustang, et où se mêlent les sixties de la marque Mini.  

Les belles françaises d’Historic Auto’Drome

Les marques françaises ne sont pas en reste, avec notamment, les Panhard, auréolées par ce trio tricolore de « Junior », les Simca puis Alpine et Renault, et les Peugeot que l’on retrouve sur deux stands.

Il y avait de l’animation !

Avant la nocturne musicale, prolongeons la visite, autour d’expos diverses, avec notamment celle des véhicules militaires. La thématique de Franck Méneret est effectivement dans le ton estival, avec tous ces petits accessoires d’époque associés à ses cycles. Deux attractions non stop, lors de ce week-end, avec les simulateurs de pilotage et le circuit des minis voitures électriques Cartigo, qui auront fait le bonheur de nombreux gamins, et de leurs parents.

La fête n’aura pas été complète sans la présence de nombreux professionnels, de quelques parades, de l’animation musicale, et  du va et vient des visiteurs venus en anciennes, sur leur vaste emplacement réservé.

Si vous n’êtes pas venu cette année, le trio Revival vous gâtera à nouveau, sur son futur Historic Auto en Hiver 2020 et reconduira cet Estival Historic Auto’Drome en 2021, sur ce gigantesque Petit Port.   

Historic Auto’Drome, une belle histoire au milieu des bois

Sur le même thème

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...