Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !
Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Artcurial fait un carton avec la vente de la Collection André Trigano

La vente de la collection Trigano devait être une des ventes phares du printemps. Repoussée à ce dimanche 13 Septembre elle a...

Une Dauphine Gordini au Tour Auto 2020, une épreuve magique sans se ruiner !

Premiers à s'élancer en régularité, voire premiers tout court, François, Vincent, Yves et l’autre (Roger) se sont fait remarqué au volant de...

La Pommeraye Classic, Une neuvième édition de leur Montée Historique

Voilà bien longtemps que je n’avais pas fréquenté les abords d’une Course de Côte. Aujourd’hui, je retrouvais la magnifique région d’Anjou, avec...

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Aujourd’hui nous allons évoquer un carrossier dont les grandes heures ont été les années 30. Kellner a une bien belle histoire, presque romanesque puisqu’elle se passe également dans les airs… et se termine dans la résistance !

1862 : naissance de la carrosserie Kellner

C’est Georges Kellner qui fonde la carrosserie du même nom. Carrosserie prend tout son sens puisque ce sont effectivement des carrosses et autres voitures à cheval qui sont évidemment les premiers véhicules sur lesquels il travaille.

L’affaire est florissante et ne vas pas rater le virage de l’automobile. Dès les années 1890, les premières carrosseries Kellner entourent des moteurs, mais la spécialisation automobile n’intervient qu’en 1903. C’est à cette époque que Georges Kellner Junior, le fils, commence à prendre les reines de la société. En 1910 il est seul à la manœuvre.

C’est lui qui sera le créateur des « torpédo-scaphandriers ». Son nom est du à la cabine arrière qui avait une forme de casque de Scaphandrier.

Lorsque la Grande Guerre arrive, plus question d’automobile. Comme d’autres carrossiers et constructeurs automobiles, Kellner est mis à contribution pour l’effort de guerre. Les ateliers serviront ainsi à assembler des avions SPAD.

C’est dans les années 20 que Kellner connaît ses heures de gloire. Particulièrement à la fin de la décennie quand les carrosseries de nombreuses Hispano-Suiza sortent des ateliers. Mais les Renault, Rolls Royce ou Bugatti sont également présentes.

Kellner prend de la hauteur

En 1931, deux événements sont marquants pour la société. Tout d’abord côté ciel, Georges Kellner s’associe à Louis Béchereau pour créer une société de fabrication d’avions légers. Une belle aventure qui verra la création de 6 aéroplanes différents. La carrosserie et cette nouvelle activité fusionnent tandis que c’est Jacques Kellner, son fils, qui devient le directeur.

Mais cette année là, Kellner est également très en vue sur les routes. La carrosserie habille une des Bugatti Royale ! Une belle auto qui restera dans la famille Bugatti jusqu’après la guerre quand elle fut vendue à Briggs Cunningham.

À partir de là on remarque tout de même une raréfaction des réalisations automobiles. L’activité perdure mais elle n’est plus prioritaire.

Une fin de résistant

Pendant la seconde guerre mondiale, la carrosserie Kellner est à l’arrêt. En avril 1941, il est élu à la tête de la Chambre syndicale des carrossiers et constructeurs de voitures de France. Mais Jacques Kellner entre dans la résistance. Chef du réseau Phill puis puis du réseau Alibi, il construit une équipe d’ingénieurs et dessinateur qui comprend également Georges Paulin qui travaillait chez Pourtout. Sur leurs cahiers à dessins les autos ont été remplacées par des croquis “évasifs” des installation militaires allemandes. Pris par la Gestapo, les deux hommes sont arrêtés le 31 Octobre 1941, jugés le 20 Mars 1942 en tant qu’espion et fusillés le lendemain.

En plus de cela, l’usine que partagent l’activité aéronautique et la carrosserie est bombardée par les alliés. La carrosserie Kellner ne s’en remettra pas et la partie aéronautique est fusionnée avec Morane-Saulnier. Clap de fin.

Quelques réalisation signées Kellner :

Avec des autos plus anciennes que la plupart des carrossiers dont on vous parle d’habitude, pas forcément facile de retrouver des autos carrossées par Kellner.

Une auto du XIXe pour commencer. C’est une Peugeot Type 27 Landaulet et nous sommes en 1899. L’hippomobile est encore très présent !

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

La suivante est une Panhard et Levassor de 1901, proposée par Bonhams pour sa vente des Grandes Marques du Monde au Grand Palais 2011 :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Plusieurs autos de 1905. On commence avec une Gardner-Serpolet Type L, à vapeur donc, également passée par le marteau de Bonhams :

La suivante est une allemande, une Mercedes 60 HP Tonneau :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Ensuite une autre Panhard et Levassor, un Coupé-Chauffeur de 1906 vu à Automédon en 2017 :

Beaucoup de Panhard et Levassor et ce n’est pas fini. Ce Type X de 1910 est aussi passé par chez Bonhams :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

L’auto suivante a été vue à Rétromobile. C’est une Renault Type CC double limousine (on comprend vite le pourquoi de l’appelation) de 1911 :

Juste avant que Kellner ne passe à la fabrication de SPADs, voici une Rolls Royce 40/50HP Silver Ghost de 1914. Elle était au Concours d’Elegance de la Villa d’Este l’an dernier :

On arrive maintenant à la décennie la plus riche pour Kellner, les années 20. En 1921 on retrouve ainsi cette imposante Renault Type JP 45 proposée il y a quelques années aux enchères par RM Sotheby’s :

Première Hispano Suiza qu’on vous présente ici, et ce n’est pas la dernière. C’est une H6B de 1922, vue au Concours d’Elegance Suisse 2017 :

Encore une H6B, un Coupé de Ville de 1924 proposé par Bonhams il y a quelques années :

Beaucoup d’autos pour l’année 1925, à priori prolifique pour Kellner. On commence par deux Renault. D’abord une 40CV Cabriolet de Ville proposée aux enchères par RM Sotheby’s :

Ensuite une Type NM, Coupé de Ville, également vue chez RM Sotheby’s :

Maintenant une avalanche d’Hispano Suiza de 1925. D’abord une Coupé Chauffeur Transformable, permettant donc de rouler aussi en Torpédo. On l’a vue à Avignon, mais aussi à Chantilly ou Automédon.

Pour se faire une idée, voici un Coupé-Chauffeur “normal”, de la même année et sur la même base, vu chez Bonhams :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Autre H6B que l’on a pu voir à Avignon en 2018, une Demi-Berline d’Août 1925. Une carrosserie relativement rare, la demi-berline a des portes arrières plus courte et une silhouette plus compacte :

En comparaison, une H6B Berline, de la même année, vue à Automédon :

On enchaîne avec une H6B Coupé de Ville, vu au Grand Palais pour la vente Bonhams :

Pour terminer, le Haut de Gamme de la marque, une J12 qui est exposée à la Cité de l’Automobile de Mulhouse :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

En 1929 on retrouve un des fameux Torpédo Scaphandrier. La base est américaine, une Duesenberg proposée par Artcurial à Rétromobile en 2014 :

Plusieurs autos de 1930 maintenant. Tout d’abord une énième Hispano, une H6C Cabriolet de Ville, passée par chez Bonhams :

Ensuite une Delaunay Belleville TL6 Coupé Chauffeur :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Enfin une Cadillac Series 353 Trois Positions ex Baron de Rotschild, également vendue par Artcurial à Rétromobile en 2014 :

La “masterpiece” de Kellner, la voiture la plus connue est donc de 1931. C’est la Bugatti Royale, une des rares autos qui ait été vendue plusieurs fois. Elle détiendra pendant près de 20 ans le titre de voiture la plus chère vendue aux enchères :

En 1933 l’activité automobile s’est réduite mais on trouve tout de même cette Rolls Royce 20/25HP Cabriolet également passée par chez Artcurial :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Autre Rolls, en 1934, Kellner carrosse cette Phantom II Continental, elle aussi vendue par Artcurial à Rétromobile en 2014 :

En 1935 on retrouve la trace d’une Bugatti Type 57 conduite intérieure plutôt classique :

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Même année pour cette Hispano Suiza J12 Berline “sans montant” passée par la case RM Sotheby’s :

Et on a maintenant fait le tour ! Si vous avez des autos à nous proposer, n’hésitez pas !

Source : Coachbuild, RM Sotheby’s, Bonhams, Arthomobiles, Artcurial

Histoire de Carrossiers, ép. 9 : Kellner, sur les routes, dans les airs et résistant !

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Sport et Collection 2020, une 26e forcément particulière

C'était l'un des événements phares du week-end, surtout quand on aime les belles sportives... ou les autos de course. Ce Sport et...

Un beau succès pour la bourse de Colomiers 2020

Ce week-end, en parallèle au Salon Auto Moto Classic de Toulouse se déroulait la bourse de Colomiers 2020. C'est souvent un bel...

Rallye National de Lisieux VHC : Doublé Alpine !

Depuis cette été, le sport automobile a pu (plus ou moins) reprendre ses droits. Ainsi les rallyes VHC ont aussi repris la...

Rétroland à Landrecies, un dimanche au temps des voitures anciennes

C’est le 6 septembre dernier que se déroulait à Landrecies, dans la région des Hauts de France, la 4e édition de Rétroland....