Festival de DS pour la dispersion aux enchères de la collection Perinet-Marquet

Festival de DS pour la dispersion aux enchères de la collection Perinet-Marquet
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

APAL Muschang, 4L ascendant rareté !

On connaît la Renault 3, la Renault 4, la JP4, et la Rodéo. Mais si on veut compléter la famille il faut chercher du...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Elle aurait du être la quatrième vente de la semaine de Retromobile. Mais Osenat n’a pas pu obtenir toutes les autorisations à temps et c’est le 18 Mars, à Fontainebleau que sera dispersée la collection Perinet-Marquet.

Spécialiste des Panhard et des moteurs sans soupapes, le garage Perinet-Marquet à Paris a connu ensuite le succès grâce à la carburologie. C’est ainsi qu’à partir de 1970 a commencé à s’esquisser la collection Perinet-Marquet, avec des DS de tous modèles, qui seront bientôt vendues.

Les DS de la collection Perinet-Marquet

Ce ne sont pas des DS, mais on commence avec les ID. Elles sont quelques unes. La liste, une bleu de 1969 estimée entre 8 et 10.000 €. Pour 1967, elles sont deux, la verte sombre, estimée entre 8 et 12.000 €, l’autre, verte pâle avec toit ouvrant, estimée entre 12 et 18.000 €. En 1968 on trouve une grise estimée entre 8 et 12.000 €.
Pour changer, on finit avec un Break 20 F familial à 8 places estimé entre 6 et 8.000 € et une 20 F de 1973 estimée entre 15 et 20.000 € !

On enchaîne avec les DS 19, elles sont deux. Une Pallas Noire de 1965 estimée entre 6 et 8000 €, et une autre Pallas, jaune pâle de 1966 estimée entre 16 et 20.000 €. Les 20 sont plus nombreuses, une Pallas de 1969, blanche, estimée entre 8 et 12.000 €, une verte de 1971 estimée entre 10 et 15.000 €, et une Pallas dorée de 1972 estimée entre 12 et 15.000 €.

Vous êtes plus DS 21 ? Il y en a aussi ! La collection Perinet-Marquet est vraiment superbe ! On commence avec une rouge-orange de 1971 estimée entre 15 et 20.000 €, on enchaîne avec la superbe dorée qui fait la couverture, de 1966, estimée entre 18 et 20.000 €. On continue avec une blanche de 1971 estimée entre 11 et 15.000 €, une 21 IE Pallas de 1971, à remettre en route certainement, estimée entre 5 et 7.000 €.

On ne peut parler des DS21 sans consacrer plus de temps aux deux clous de cette collection Perinet-Marquet, deux Cabriolet DS21. Le premier, le blanc est un cabriolet usine de 1971, estimé entre 110.000 et 150.000 €. Le second est une réplique, basé sur une DS21 LHM de 1967. L’estimation est moindre, entre 70.000 et 90.000 €.

Enfin, on termine les DS avec les 23. La première, une IE Pallas grise clair, est estimée entre 11 et 16.000 €, la seconde est grise aussi, plus foncée, de 1973 et estimée entre 17 et 23.000 €. Suit une Pallas noire de 1974, sans papiers, mais estimée entre 10 et 15.000 €. Une autre IE Pallas, de 1972, blanche cassée est estimée entre 12 et 18.000 €. Une bleue de 1973 est estimée entre 14 et 18.000€, l’IE Pallas de 1974 à restaurer, entre 6 et 8.000 €, la carbu noire de 1973 entre 5 et 7.000€, certainement à redémarrer. Enfin, le break de 1973 est estimé entre 15 et 20.000 €. Et on en a fini des DS ! Ouf !

Il n’y a pas que des DS dans la collection Perinet-Marquet

Du côté des autres Citroën, on fait tout aussi fort. Une CX 2400 GTI de 1980 estimée entre 3 et 5.000 € seulement, une magnifique SM estimée entre 15 et 20.000 €, une Traction 7C bleue de 1935 estimée entre 12.000 et 15.000 € une 15/6 de 55 estimée entre 30 et 50.000 € !

Le reste du catalogue est plus varié, entre Peugeot 304 Cabriolet (10-12.000 €), Renautl Frégate et Mercedes 280 SL roses (!), Peugeot 140 ZS ou Porsche 944 Turbo ou une Opel Omega limousine. Bref, il y en a pour tous les goûts. On vous laisse découvrir ce catalogue complet en cliquant ici.

Photos : Osenat

 

Festival de DS pour la dispersion aux enchères de la collection Perinet-Marquet

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Hubert Haberbusch reçoit le Prix de la Culture de la FIVA

Le carrossier Strasbourgeois accumule les récompenses. Cette fois c'est la Fédération Internationale des Véhicules Anciens qui honore Hubert Haberbusch en lui décernant le Prix...