Felipe Barreiro, les autos, la couleur et le mouvement

Felipe Barreiro, les autos, la couleur et le mouvement
Felipe Barreiro, les autos, la couleur et le mouvement
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Felipe Barreiro est un des artistes qu’on a pu observer dans la Galerie des Artistes de Rétromobile.

Cet artiste argentin a toujours baigné dans l’art. Sa famille est en effet une longue lignée d’artistes. C’est comme ça, en découvrant un livre du XIXe siècle appartenant à sa grand-mère, qu’il apprend les techniques qui vont faire de lui un peintre.

Il se lance dans le métier en 1992. Ses peintures sont rares puisqu’il avoue préférer se plonger dans un oeuvre longtemps pour en faire quelque chose d’abouti. Son style est à la fois précis et dynamique. Il aime les compositions colorées, mais pas criardes. Sa patte personnelle, c’est le mouvement. Il travaille la peinture en la brossant pour faire ressortir le dynamisme.

Felipe Barreiro peint donc des autos rapides, des autos de course le plus souvent, mais avec un arrière plan où le spectateur est présent et présente de nombreux détails. En tant qu’argentin, Fangio est souvent le pilote et lui aussi est suffisamment détaillé pour être reconnaissable.

Dernier point, il aime voir ses peintures en bon état ! A tel point que tous les 7 ans il restaure lui même ses anciennes œuvres !

Pour en savoir plus sur Felipe Barreiro, c’est sur son site en cliquant ici.

Felipe Barreiro, les autos, la couleur et le mouvement

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...