Fans du Martini Racing, les Lancia de la Campion Collection sont à vendre

Fans du Martini Racing, les Lancia de la Campion Collection sont à vendre
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

Automobiles sur les Champs 16, Artcurial ne proposera pas que du classique !

Après les ventes sudistes de la Collection Trigano et de la Collection Lurton, Artcurial revient sur ses bases parisiennes pour Automobiles sur...

On ne sait pas encore si elles seront à Rétromobile dans quelques semaines, Girardo & Co en est un exposant habituel. En tout cas ce sont six Lancia de la Campion Collection qui sont à vendre, en même temps, et au même endroit !

John Joseph Campion et sa collection

Un petit mot sur l’homme d’abord. Né en Irlande, il a fait fortune aux USA où il a lancé un business plus que rentable de générateurs électriques. Connu pour fournir les plus grands groupes pour leurs concerts, APR Energy est aussi spécialisé dans l’aide d’urgence en cas de catastrophes naturelles (comme à Fukushima). La fortune de notre homme dépasse le millard de dollars et il s’est constitué une belle collection. En plus des 6 autos qui nous intéressent, on retrouve aussi une Fulvia, une Stratos ou une Fiat 131.

Les 6 autos à vendre de la Campion Collection

La Lancia Beta Montecarlo Turbo Groupe V

C’est la plus ancienne, elle est de 1981. Avec une coque Dallara, un design Pininfarina et un moteur de 460 ch développé par Abarth, c’est une auto qui s’est fait connaître comme étant la première Lancia à revenir au Mans après l’Aurelia ! En 1980 elle y gagne sa classe et est championne du monde dans sa catégorie avant de rafler toutes les victoires en 1981.

Pas énormément d’infos sur celle-ci, ni sur son palmarès, ni sur son prix qui va forcément monter haut, surtout qu’elle est éligible dans la plupart des championnats historiques.

La Lancia LC1

Celle-ci est de 1982. On connaît mieux la LC2, on y reviendra, mais la LC1 l’a précédée. C’était une Groupe 6, la catégorie reine, et elle était poussée technologiquement avec une coque Dallara alu reprenant les principes de la F1 et le même moteur que la Montecarlo Turbo.

Celle-ci est le second châssis produit. Elle a couru en 1982 et si elle s’est souvent qualifié seconde, elle remporta les 1000 km du Nürburgring avec Fabi et Alboreto. Elle abandonna plusieurs fois, dont aux 24h du Mans, mais reste une belle part de l’histoire Lancia en endurance.

Elle a rejoint la Campion Collection en 2016 et c’en est la moins connue. Là encore le prix est inconnu.

La Lancia LC2

Plus connue que les deux précédentes, on vous a déjà parlé en détail de la LC2, c’est dans cet article.

Celle-ci est de 1983, la première année… puisque c’est aussi le châssis 001 ! Elle a été l’auto qui servit à la présentation avant sa carrière sportive. Son palmarès en course est maigre, la fiabilité de l’auto ayant pris le pas sur sa rapidité intrinsèque. Sa première course, ce sont les 24h du Mans 1983 où Nannin, Andruet et Barilla se qualifièrent 13e après un souci… une panne d’essence. Elle abandonnera la dimanche matin.
On ne la reverra qu’en 1984 où elle signera la pôle et la seconde place à Kyalami, avant une saison 1985 où elle ne terminera pas à Fuji. Lancia abandonnera son programme par la suite.

Dans la Campion Collection depuis 2017, elle pourrait s’approcher du million de dollars !

La Lancia 037 Evo 2

Après les pistardes on s’attaque aux autos de rallye de la Campion Collection. Construite en 1984, ZLA151AR000000411 de son petit nom, 411 de son surnom, est la 11e des 20 Evo 2. Elle n’a été utilisé par l’usine qu’en voiture de reco, ensuite elle est passée par le Jolly-Club, vraie écurie satellite et semi-officielle. Conduite par Biasion ou Cunico, elle se forgera un beau palmarès, mais plus en Italie et en championnat d’Europe qu’en championnat du monde.

Difficile d’estimer son prix tant les version compétition sont rares sur le marché.

La Lancia S4

Celle qui succède à la 037 c’est la S4. Celle-ci est le châssis “208” et date de 1985. Elle servit de voiture de test sous les couleurs officielle avant de devenir elle aussi une auto du Jolly Club. Dario Cerrato lui fera remporter le rallye des 1000 Miglia 1986 comptant pour le championnat d’Europe. À la fin Groupe B elle courra surtout des courses de cote.

Elle a rejoint la Campion Collection au début de l’année 2016. Une S4 de compétition vise entre 600 et 800.000 $ en ce moment. Encore faut-il trouver l’acheteur.

La Lancia Delta HF Integrale 8V Group A

La Lancia Delta HF Integrale 8V Group A est la première Groupe A championne du monde en 1988. Pour les débuts de l’auto, au Portugal, 3e manche du Championnat, cette auto est confiée à Biasion, qui s’impose ! Ils regagneront ensemble aux USA, assurant le titre de Lancia au championnat constructeur !

Elle aussi continuera sa carrière sous la bannière du Jolly Club, notamment avec Yves Loubet avant de partir pour une carrière en championnat australien des rallyes.

Une auto arrivée parmi les premières dans la Campion Collection, puisque c’était en 2013. Ces autos valent entre 180 et 300.000 $.

Alors, prêts à casser votre PEL ?

Source et photos : Girardo & Co

Fans du Martini Racing, les Lancia de la Campion Collection sont à vendre

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Italian Meeting 2020, Grazie mille !

L’autodrome de Montlhéry accueillait l’Italian Meeting 2020 ce samedi. Malgré un temps gris, la journée consacrée aux Italiennes a été un franc...

Le Mans Motors Cup 2020, un beau bouquet final

Après une saison bien remplie par l'Historic Tour, Les rouges et noirs de chez HVM ont terminé l'année au circuit Bugatti avec...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...