Expomobile à la Jardinerie Laplace : des autos et des fleurs

Expomobile à la Jardinerie Laplace : des autos et des fleurs
Expomobile à la Jardinerie Laplace : des autos et des fleurs
Patrick Hornstein
Observateur éclairé du monde automobile, Patrick parcourt le monde et assiste aux plus grands événements du monde de l'ancienne.

À la une sur News d'Anciennes

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Chaque année c’est la même chose autour du premier mai. Un endroit à la base pas du tout dévolu à l’exposition de belles autos, les met subtilement en valeur lors d’un superbe événement. C’est l’Expomobile qui se tient à la jardinerie Laplace.

Située à Chelles juste à la lisière de Montfermeil la Jardinerie Laplace est une sorte de «village gaulois» qui résiste au béton. Qui fait même mieux que résister si l’on considère qu’ à chaque fois qu’une parcelle est disponible, Laurent Laplace fait le nécessaire. Depuis, la jardinerie est passée de 9000 m² à plus de 60.000m². Il faut dire que cet Astérix fonctionne à la meilleure des potions magiques : la passion !

Expomobile est née il y a 21 ans , c’était l’ idée folle de 2 amis passionnés. Alain Roques célèbre collectionneur (notamment d’une magnifique Talbot Lago) fit découvrir l’automobile ancienne à Laurent Laplace. La première édition d’Expomobile en 1998 vit 50 spectateurs admirer les 20 autos présentes.

Depuis la manifestation (gratuite et ouverte à tous et toutes) n’a cessé de progresser et ce sont 1487 autos de collection qui sont venues le 1 er mai ainsi que près de 10.000 spectateurs.

Aujourd’hui la manifestation accueille une trentaine de Clubs ( le plus lointain faisant plus de 200 kms) des collectionneurs étrangers ayant découvert la manifestation étaient présents pour ne pas rater ce moment d’ amitié de convivialité de passion… Le succès de cette manifestation est la gentillesse des organisateurs ainsi que leur générosité, c’est gratuit, cela restera gratuit et pourtant ils se donnent un mal fou pour présenter au public la plus belle exposition possible. On y croise sur les pelouses toutes sortes d’ autos et motos de collection et Youngtimers. Il n’ y a pas que la reconnaissance du public mais aussi celle des professionnels : AXA, Belgom, le Crédit Agricole , ELF et Total participent afin que la manifestation soit non seulement rendue possible mais progresse chaque année. Cela n’a l’air de rien, mais Expomobile requiert une organisation avec beaucoup d’énergie… et de moyens !

Sur la partie basse de la jardinerie est organisée avec beaucoup de goût et d’originalité une exposition automobile (principalement des avant-guerre) au milieu des plantes.

Tout est pensé pour le bien-être du public, de l’orchestre à la restauration en passant par les bénévoles chargés de faire la circulation, la sécurité, les sanitaires, etc. Imaginez un instant 1487 autos présentes !

Il fallait voir les sourires des enfants accompagnant leurs parents et découvrant « la même auto que Papy ». Saluons tout particulièrement le Club « Vincennes en Anciennes », plus important Club multimarques de France et organisateur de la célèbre « Traversée de Paris », dont plus d’une
cinquantaine de membres étaient présents.

Autant il y avait un réel éclectisme pour ce qui est des autos, autant les motos présentes étaient à plus de 90% des Harleys.

À l’ heure où certaines mairies, otages d’ayatollahs verts, tentent d’éradiquer l’automobile, Epomobile démontre, et avec le sourire qu’il n’ y a aucun antagonisme entre l’amour des belles autos et celui des plantes. Qu’ avec intelligence il est possible de conjuguer les deux. Un signe en apparence anodine mais loin de l’être : vous en connaissez beaucoup des manifestations de 10.000 personnes où pas un papier gras, pas une canette ne traîne sur les pelouses à la fermeture ?

Merci à Laurent Laplace et Alain Roques pour cette démonstration et à l’année prochaine pour battre le record !

Patrick Hornstein
Plus d’infos sur le site de la Jardinerie Laplace.

Expomobile à la Jardinerie Laplace : des autos et des fleurs

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. J’ai découvert cette exposition l’année dernière pour la 20ème Expomobile et m’y suis rendu le 1er mai 2018, j’en garde un très bon souvenir, notamment de l’harmonie entre les voitures prestigieuses d’avant-guerre et les fleurs. Et que de belles autos de toutes marques et de tous âges sur cet immense terrain de la partie haute !
    Cette année nous y sommes allés le 28 avril 2019, après la visite du Conservatoire Citroën, certes il y avait moins de voitures que le 1er mai, mais toujours cette magnifique présentation sur la partie basse de la jardinerie !
    Nous avons entendu Laurent Laplace dire qu’il irait au moins jusqu’au quart de siècle, en tout cas nous y retournerons bien avant avec grand plaisir !

  2. j’y suis allé le 1er en début d’après midi, c’était complètement bouché, la voiture à chauffé, et surtout aucune place pour se garer car il y’a beaucoup trop de moderne : gros pick up américains, muscle cars modernes et autres C4 picasso d’accompagnateurs… il faudrait limité l’entre aux voitures d’avant 90, voir 95 pour les youngtimers intéressant, sinon ça deviendra l’enfer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...