Donington Historic Festival, simple mais redoutablement efficace

Publié le par Pierre

Donington Historic Festival, simple mais redoutablement efficace

Ce week-end avait lieu de Donington Historic Festival qui, comme son nom l’indique rassemblait des voitures historiques sur la piste de Donington Park dans les Leicestershire. La recette proposée était simple, mais la mayonnaise prenait plus que bien.

Je ne vais pas m’en cacher, je n’ai couvert que la moitié de l’événement, non pas par flemme, mais par ignorance de son existence. C’est un message d’un ami me demandant si j’y étais qui me l’a fait découvrir… la veille.

A la découverte de Donington Park

Le Donington Historic Festival a donc été l’occasion pour moi de découvrir un nouveau circuit Outre-Manche. Et il faut avouer que j’aurais du y aller bien avant !

J’avais de vagues souvenirs de Donington Park remontant à son fugace passage en F1 en 1993 et surtout du championnat moto 500 cm3. Je me souvenais d’un peu de relief et de deux belles épingles, mais c’est à peu près tout.

Sans être aussi massif que Silverstone, le circuit offre des installations résolument modernes et, surtout, le cadre (le parc du château de Donington, d’où le nom) est superbe. La zone est vallonnée et permet d’avoir une vue plongeante sur de vastes portions du circuit, un vrai régal pour les spectateurs. Pour les amateurs de photo, les choses peuvent être un peu plus compliquées, l’extérieur de la piste est grillagé sur la quasi totalité de sa longueur, mais l’infield permet de profiter de la quasi totalité de la piste.

Sept plateaux, mais d’excellent choix

Le Donington Historic Festival n’est clairement pas de la même envergure qu’un Silverstone Classic mais, même si les plateaux sont moins nombreux, cela permet d’en profiter plus longtemps en piste.

En revanche, les plateaux, ainsi qu’une bonne partie des véhicules engagés, sont connus, et on a le droit à la crème de la crème des compétitions historiques anglaises. Voitures de tourisme de moins de deux litre des années 60, Jaguar d’avant 1966, Voitures de sport pré-1961, Voitures d’avant-guerre, Voitures de sport et de Grand Tourisme pré-1966, Voitures de tourisme pré-1990 et, cerise sur le gâteau, Groupe C.

Je dois vous avouer qu’ayant découvert le programme à la dernière minute, j’ai été plus que frustré de ne pouvoir être présent le samedi. Il faudra que je me rattrape l’an prochain.

Hors piste, de beaux clubs

Le Donington Historic Festival ne déroge pas à la règle, les clubs présents sur place offraient de belles pièces à nos yeux. On pouvait également les voir parader sur la piste, pendant la pause déjeuner, comme c’est la tradition.

Le paddock offrait également la sélection habituelle de commerces et d’artistes. Là aussi, il y en avait peu, mais il n’y avait absolument rien à redire sur la qualité proposée au chaland.

L’expérience, bien que brève, a été plus que concluante, et je dois avouer qu’à force de gouter à des événements tels que Silverstone Classic ou les deux Goodwood, revenir à un événement de taille plus humaine offrant le même niveau de qualité en piste fait le plus grand bien. Une date qui, je pense va devenir un de mes nombreux incontournables Outre-Manche.

Si vous voulez aussi les infos, c’est par ici.

Pierre

Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas. En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.