Diane et Sylvie ou l’at-Traction du Rallye des Princesses 2021

Diane et Sylvie ou l'at-Traction du Rallye des Princesses 2021
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Diane et Sylvie ou l'at-Traction du Rallye des Princesses 2021
Thibaut
Copilote, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest, Directeur de Course FFSA... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au guidon d'une Terrot TENOR de 1963 au volant d'un Mazda MX-5 ND (de 2019, pas une vieille, désolé) que j'arpente les routes de France... c'est fort de ces différentes casquettes que je tâcherai de vous faire vivre par procuration autant d'évènements que possible : pas toujours de manière professionnelle, mais avec une constante sincérité...Viendriez-vous avec moi découvrir ce que la passion de l'auto ancienne a de plus diversifié ?

À la une sur News d'Anciennes

Pour le couple Zaniroli, l’année 2020 aura été au diapason de celle de beaucoup d’organisateurs, instable et peu intense. Repoussant le Rallye des Princesses d’un an, cela a pourtant permis à un équipage sablais de s’inscrire… un duo mère-fille qui, au volant d’une jolie Traction 15 SIX, ne laissera pas indifférent : rencontre avec Diane et Sylvie, sous le radieux soleil sablais.

Le Rallye des Princesses, qu’est-ce-que c’est ?

Comment présenter une épreuve comme celle-ci… En 2018, Antoine l’avait qualifié de “Tour Auto au féminin”, et je crois que je vais lui donner raison.

Les photos ci-dessus parlent d’elles-même et il ne faut pas être grand clerc pour faire le lien avec le nom du rallye : cet événement est féminin, même 100% féminin. Du reste, un rallye de régularité sur routes ouvertes, avec ce petit quelque chose de classe et de haut de gamme qui font ce qu’on appelle les grands rallyes : une prestation 5 étoiles, des partenaires au rendez-vous… pour un coût d’engagement forcément élevé, mais un rapide coup d’œil sur le site du rallye permet de mieux le comprendre. Pour ceux qui ne voudraient pas quitter ces lignes, quelques photos ramenées par Olivier qui était au départ de l’édition 2019.

Qui sont Diane, Sylvie et leur Traction ?

Dans ce trio de drôles de dames, je demande d’abord la mère, Sylvie. Car, oui, c’est un équipage familial dont on parle aujourd’hui. Des deux, on pourrait dire que c’est la plus expérimentée : en 2019 déjà, elle avait pris le départ de ce rallye en famille, au volant d’une Morris Minor de 1970. Pourtant, pour cette édition mère-fille, c’est du côté du road-book et du chrono qu’elle occupera la Traction.

Diane quant à elle, ce sera la pilote du duo. Et pour cause, la Traction, c’est son auto. Si elle est donc déjà aguerrie à la conduite de la Traction, c’est qu’elle la connaît depuis qu’elle a 12 ans. Cette voiture, c’est en 2009 qu’elle pose ses roues dans le foyer Diane : cette “15 SIX” gris souris, ce sera le cadeau d’anniversaire que recevra son papa à l’occasion de ses 50 ans.

La vénérable Traction recevra d’ailleurs son magnet “Conduite Accompagnée” une fois Diane lancée sur les routes. Les embûches de la vie faisant leur office, Diane hérite du véhicule en 2015. En 2020 déjà, l’idée avait germé de prendre part au Rallye des Princesses en mère-fille mais c’était sans compter sur les études de Diane qui l’obligent à laisser ce projet à l’état de projet. Diplôme d’infirmière en poche, l’horizon se libère : l’édition 2020 sera finalement une édition 2021, l’engagement est envoyé et hisse le trio au rang des “autos vénérables” du rallye, 1953, pensez donc !

Quant à la Traction 15 SIX, je vous invite plutôt à aller consulter l’essai qu’a pu en réaliser Ludovic en novembre 2020 et l’historique compilé par Benjamin en 2013 : la Traction, tout le monde la connaît ou presque, mais très peu (moi le premier) sont capables d’identifier quelle itération est présentée au premier coup d’œil, et il faut être un véritable féru pour pouvoir lister sans hésitation les spécificités de chaque modèle… bref, laissons à César ce qui lui appartient !

Pour la petite histoire, et pour conclure, on notera que cet équipage comme cette Traction se trouvaient sur Niort jusqu’en 2016 : il a donc fallu qu’en 2021, je me rende aux Sables d’Olonne pour faire connaissance avec un équipage que j’ai probablement croisé voire côtoyé sur Niort…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Diane et Sylvie ou l'at-Traction du Rallye des Princesses 2021

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles