Décès de Jean Pierre Beltoise

Décès de Jean Pierre Beltoise
Décès de Jean Pierre Beltoise
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Au volant d’une Panhard PL 17, l’addition gagnante !

Panhard et Levassor c'est une marque automobile aux nombreux qualificatifs. Doyenne de l'Automobile, sportive, ingénieuse... Ses automobiles sont aussi réputées pour leur confort et...

L’Atelier des Coteaux, Visite au Pays des Merveilles

Quand on m'a demandé "Il nous faudrait un point d'intérêt à visiter entre Paris et Lille", je me suis dit qu'un détour serait le...

Grand Soleil au mensuel de l’Auto Rétro Pornic

Ce dimanche, nous avons passé une matinée sous un ciel bleu azur, un temps idéal pour faire sortir nos chères anciennes de leur paisible...

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

On vient de l’apprendre, Jean Pierre Beltoise est décédé cette nuit d’un AVC à Dakar. Il avait 77 ans.

Jean Pierre Beltoise est connu pour être le second français à inscrire son nom au rang des vainqueurs du grand prix de Monaco en 1972 sur une BRM, en étant même le 3e français à gagner une course en F1 après Trintignant, déjà à Monaco et son beau-frère François Cevert, quelques semaines plus tôt à Watkins Glen.

Beltoise a commencé sa carrière en sport automobile en 1963-1964 chez René Bonnet avant de logiquement passer chez Matra Il dispute les 24h du Mans 1963 et 1964 sur une René Bonnet Aérodjet, (ABD), en 1966 sur une Matra MS620 (ABD).
Il débute ainsi en F1 en  1966 avec un grand prix sur une Matra MS5 et deux autres en 1967 sur la MS6 à moteur Ford, tandis qu’il participe au Mans sur une MS630 (ABD).
En 1968, il dispute l’intégralité de la saison, sur Matra en étant motorisé par les 4 cylindres et V8 Ford, et le V12 Matra. Avec 11 points inscrits il est 9e au championnat du monde.
En 1969, il dispute toute la saison sur une Matra Cosworth et finit 5e du championnat avec 21 points. Au Mans, il finit 4e avec Piers Courage sur une MS650.
En 1970, il dispute le championnat sur une Matra motorisée par le V12 et marque 16 points, terminant 9e du championnat. Au Mans il abandonne avec une MS660. Sur une MS650 adaptée pour l’occasion, il remporte le Tour de France Automobile avec Pescarolo.
1971 débute mal, un accident qu’il provoque aux 1000 km de Buenos Aires qui entraîne un mort et sa suspension pour 3 mois. Il ne participe qu’à 7 courses de F1 et ne marque qu’un point. Au Mans, il abandonne une nouvelle fois sur une MS660.
En 1972, il quitte Matra pour rejoindre BRM. Il remporte le Grand Prix de Monaco disputé sous la pluie en démontrant une réelle maîtrise. Il marque seulement ces 9 points-ci qui ne lui permettent pas de faire mieux que 11e au championnat. Au Mans, il ne boucle qu’un tour sur la MS 670 avant son abandon.
En 1973, il court de nouveau sur BRM et marque 9 points en finissant 10e du championnat. Au Mans, il passe deux heures en tête avec son beau-frère avant d’abandonner.
En 1974 il dispute toutes les 14 courses et marque 10 points qui lui permettent d’être 13e au championnat avant de prendre sa retraite. Il abandonne une nouvelle fois au Mans sur Matra.

En 1975, il dispute les 24h du Mans sur une Ligier JS2 et abandonne une nouvelle fois.
En 1976 il devient champion de France de Supertourisme sur une BMW et remporte la catégorie GTP sur une Inaltera Cosworth aux 24h du Mans avec Pescarolo.
En 1977, il récidive en Championnat de France de Supertourisme, toujours sur BMW et finit 13e au Mans sur Inaltera.
En 1979, il est 10e au Mans sur une Rondeau.

Il poursuivra sa carrière en Supertourisme avec Peugeot dans les années 1980. Il a ensuite participé à la création du circuit Charentais du Haut Saintonge.

Il laisse deux fils, eux aussi ancien pilotes, Anthony et Julien et sa femme, à qui vont nos pensées.

Décès de Jean Pierre Beltoise

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

1er Rass’Auto’Mobile, la balade des gens heureux !

Ce dimanche, comme dans beaucoup d’autres endroits, l’association Volants et Vallée était privée de son rassemblement mensuel. Mais si dans l’Eure on n’a pas...

Grand Soleil au mensuel de l’Auto Rétro Pornic

Ce dimanche, nous avons passé une matinée sous un ciel bleu azur, un temps idéal pour faire sortir nos chères anciennes de leur paisible...

Alfa Romeo Giulietta, une légende construite par ajouts

Giulia par ici, Giulia par là. On oublierait presque qu'avant elle, l'idée qui a fait le succès de la Série 105 avait été introduite...

Au volant d’une Panhard PL 17, l’addition gagnante !

Panhard et Levassor c'est une marque automobile aux nombreux qualificatifs. Doyenne de l'Automobile, sportive, ingénieuse... Ses automobiles sont aussi réputées pour leur confort et...