Cry Baby #7, clap de fin pour les hot rods et customs à Rédange

Cry Baby #7, clap de fin pour les hot rods et customs à Rédange
Cry Baby #7, clap de fin pour les hot rods et customs à Rédange
Laurenthttp://www.mct57.org/
Porschiste pur et dur, Laurent est aussi à l'aise avec le volant de son allemande qu'avec son appareil. Il sillonne pour vous les événements de l'est de la France.

À la une sur News d'Anciennes

Artcurial fait un carton avec la vente de la Collection André Trigano

La vente de la collection Trigano devait être une des ventes phares du printemps. Repoussée à ce dimanche 13 Septembre elle a...

Une Dauphine Gordini au Tour Auto 2020, une épreuve magique sans se ruiner !

Premiers à s'élancer en régularité, voire premiers tout court, François, Vincent, Yves et l’autre (Roger) se sont fait remarqué au volant de...

Auto Moto Classic Toulouse 2020 : une belle troisième édition dans un contexte difficile

Ce week-end se tenait à Toulouse le Salon Auto Moto Classic 2020. C'était sa troisième édition mais pour la première fois, il...

La Pommeraye Classic, Une neuvième édition de leur Montée Historique

Voilà bien longtemps que je n’avais pas fréquenté les abords d’une Course de Côte. Aujourd’hui, je retrouvais la magnifique région d’Anjou, avec...

La culture américaine d’avant 1965 s’est installée pour la dernière fois les 28 et 29 juin à Rédange pour Cry Baby

C’était la septième mais aussi la dernière édition pour ce festival Cry Baby à Rédange, juste à la frontière luxembourgeoise. Subissant de plus en plus de contraintes, le Gormandizers Car Club jette l’éponge malgré le succès et la réputation grandissante de l’événement.

D’abord installé dans un bâtiment, les voitures custom se sont réunies depuis plusieurs années en extérieur sur un spacieux terrain arboré. Dès lors, les concerts rock et les artisans ont agrandi la fête.

Gormandizers Car Club et le tout juste défunt Powerglide Magazine avaient tout fait pour accueillir à Cry Baby ces voitures datant d’avant 1965. Le village éphémère baignait dans la culture custom le temps d’un week-end atypique puisque se déroulant le vendredi et le samedi.

L’ampleur et la qualité de ce meeting font qu’on vient de loin. On y croise des plaques des pays limitrophes mais aussi d’Autriche, de Grande Bretagne ou des Pays Bas. Les hot rods étaient nombreux à Cry Baby, parfois posés au sol, propulsés bien sur par des V8. De belles berlines d’avant guerre et les grandes carrosseries des coupés des années 50 font également partie du spectacle.

Les artisans étaient installés sous les chapiteaux de cirque. Des peintres faisaient des démonstrations de paint striping sur les objets qu’ils décoraient. Dans les allées de Cry Baby, on trouvait un barbier, des vendeurs de vêtements de la mode custom, des pièces de décorations…

Toute la journée, les voitures customs faisaient des aller-retour sur l’avenue temporaire de Cry Baby, soulevant un nuage de poussière tel que ceux “ridant” dans le désert rejoignant Las Vegas. Le soir arrivant, il était temps de se rassasier vers les différents food trucks. Après un bon repas, il était l’heure de se dépenser en assistant aux concerts de rock et de punk.

On regrettera que Cry Baby s’arrête pour cette septième édition. Espérons quand même une reprise de cette manifestation custom en Lorraine. Surtout que les rods et les customs sont de plus en nombreux et visibles. Un exemple ? On en trouvait même à Chantilly, Arts et Elegance !

Pour vous tenir informé, cliquez ici.

Cry Baby #7, clap de fin pour les hot rods et customs à Rédange

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Destination Automobile, les anciennes à la fête à Mulhouse

Le week-end dernier s’est déroulé le salon Destination Automobile, anciennement « Festival du Véhicule Ancien ». Ce salon à entrée libre a accueilli un...

La Pommeraye Classic, Une neuvième édition de leur Montée Historique

Voilà bien longtemps que je n’avais pas fréquenté les abords d’une Course de Côte. Aujourd’hui, je retrouvais la magnifique région d’Anjou, avec...

Auto Moto Classic Toulouse 2020 : une belle troisième édition dans un contexte difficile

Ce week-end se tenait à Toulouse le Salon Auto Moto Classic 2020. C'était sa troisième édition mais pour la première fois, il...

Une Dauphine Gordini au Tour Auto 2020, une épreuve magique sans se ruiner !

Premiers à s'élancer en régularité, voire premiers tout court, François, Vincent, Yves et l’autre (Roger) se sont fait remarqué au volant de...