Chantilly, Arts & Elegance 2019, La Beauté Hors De L’Ordinaire !

Après deux longues années d’absence, nous revoilà sur le domaine de Chantilly pour le bien nommé Chantilly, Arts & Elegance 2019. Un des plus beaux rendez-vous de l’automobile ancienne, en France en tout cas. Le magnifique château et son parc qui servait d’écrin pour les plus de mille autos venues du monde entier !

Chantilly, Arts & Elegance 2019, c’est bon et surtout beau !

On ne présente plus cette manifestation, Chantilly veut sa place parmi les plus grands concours de la planète et s’installer à la table de la Villa d’Este ou de Pebble Beach, même si le chemin est encore long. Pour la recette, on prend le parc du château et on y installe des autos de tous styles époques. Puis un jury, passe en revue les autos pour élire la plus belle !

Quoi, c’est tout ? Ah non, y’a plus de quinze catégories avec une vingtaine de voiture dedans, faites le calcul. Puis ensuite on retrouve une cinquantaine de clubs réunissant une quantité astronomique de voitures. Mais surtout la quantité a rimé avec la qualité. Ce Chantilly, Arts & Elegance 2019 que nous étions une demi-douzaine pour vous le faire vivre !

Les expos de Chantilly, Arts & Elegance 2019

Juste après l’entrée de la grille d’honneur, on attaque avec les Italiennes. Comme tous les ans, c’est la zone des clubs Ferrari, Fiat et Alfa Romeo. Un parterre magnifique qui met en jambes tout de suite ! Les taureaux de Lamborghini étaient également présents et remarqués.

Sur la place du château et sous la statue équestre de Anne De Montmorency, on retrouvait l’expo Matra pour célébrer les 55 ans de la marque. Plusieurs modèles de légendes étaient présentés. Comme cette MS650, ou une MS 80 F1 de 1969, ou une autre F1 de 1968 avec une MS 9, un plateau juste magnifique !

Le Notre, ses jardins et les concours d’états !

C’est sur les deux immenses pelouses crées par le jardinier Le Notre s’exposaient les autos en lice pour le concours d’état de Chantilly, Arts & Elegance 2019. On débute avec les sportives Japonaises avec les Datsun 240Z et autres Honda S800, Toyota 2000 GT et NSX.

Juste a coté c’était les Facel Vega qui s’exposaient avec des HK 500 et HK II, un vrai régal.

L’endurance sur herbe

C’est toujours un véritable plaisir d’admirer des voitures d’endurance, surtout là, complètement en dehors des circuits. Plusieurs de ces monstres étaient venus avec des Porsche 911, Mercedes CLK sans oublier l’anniversaire des 50 ans Porsche 917 avec plusieurs modèles présentés et leurs décos emblématiques.

Le salon de Paris à Chantilly, Arts & Elegance 2019

Une autre expo bien en vue était celle retraçant l’histoire du salon de l’auto jusqu’en 1961. On y retrouvait de petits bijoux comme les Ferrari 166 ou la Talbot-Lago T26. Celle sur les voitures d’avant-guerre dans leurs états d’origines valait également le déplacement. La Bugatti et la Delaunay Belleville étaient incroyable.

Des protos et des Italiennes

Une rétrospective sur le créateur Marcello Gandini, nous offrait une quantité de prototype magnifique, et même quelques modèles aboutis. Juste à côté c’était les Iso Rivolta qui nous offraient leurs courbes magnifiques.

Les Ballot et Aston

Réunir un parterre de dix Ballot est un véritable tout de force, surtout quand on connaît la rareté de ces voitures françaises qui ont notamment brillé à Indianapolis.

En face c’étaient les Aston Martin qui avaient élu domicile, avec un joli choix d’autos réunissant l’histoire de la marque.

Les Voisins de Chantilly !

Gabriel Voisin fabriquait des avions lors de guerre de 14-18. Au sortir de cette guerre, il fonde sa marque automobile. Beaucoup de châssis furent livrés nues, et donc passèrent par des carrossiers, mais un grand nombre était dessiné par le maître épris d’art nouveau. On retrouvait donc une quinzaine de ces modèles.