Classic Racing School, une école de pilotage de monoplaces anciennes

Classic Racing School, une école de pilotage de monoplaces anciennes
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Triumph Italia 2000, un beau mariage… mais pas sur le papier

Non, les coupés Triumph ne se sont pas tous appelés TR quelque chose. À la fin des années 60 la Triumph Italia 2000 était...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

Du Sport et des Panhard pour la vente d’Automne 2020 d’Aguttes

Avec le report d'Epoqu'Auto puis le confinement, nombre de ventes qui se tiennent habituellement en Novembre se retrouve à la mi-décembre. Ainsi la vente...

Au volant d’une Facel III, élégante douceur

Plus d'une centaine d'essais sur News d'Anciennes. Et enfin une Facel Vega. D'accord on ne démarre pas avec un gros V8 sous le capot....

Aujourd’hui on vous parle d’un projet sympathique. La Classic Racing School est un projet français, malgré son nom anglophone, qui vous propose ni plus ni moins des stages de pilotage dans des Formule Ford. Mais ici les autos sont des monoplaces issues de la toute première génération de la série ! 

Le projet Classic Racing School

Le projet est mené par deux jeunes français et ne manque pas d’atouts pour séduire. Ce projet est tout simplement le premier à proposer des stages de pilotages de monoplaces historiques. Certes, conduire des monoplaces ou des anciennes sur circuit n’a rien de nouveau, mais faire les deux à la fois, ça l’est.

Comme toute école de pilotage, un instructeur sera de la partie, ici il s’agit de Vincent Beltoise. Il fera partie de l’équipe qui accueillera les stagiaires dans des locaux spécifiquement créés pour faire ressortir une ambiance rétro. Ici pas de modernisme et de télémétrie, mais du vintage en pagaille, du décor donc aux tenues des pilotes, avec une pointe de gastronomie pour reprendre des forces.

Les Crosslé 90F comme autos pour les stages

Pour les monoplaces, Classic Racing School a noué un partenariat avec Crosslé pour la fabrication des autos. Ce fabricant anglais produisait des autos pour les premières saisons de la Formule Ford à l’orée des années 70. La base est donc une Formule Ford des années 70. On y retrouve un châssis au ras du sol, un cockpit dépouillé, mais des matériaux aux qualités actuelles et une habitabilité revue pour les pilotes.

Cette auto est développée expressément pour cette utilisation. La Classic Racing School aura 7 exemplaires à mettre entre les mains des stagiaires. Au menu pour les sensations : châssis tubulaire, moteur 4 cylindres à carbu qui sort 105 ch, une boîte Hewland à 4 rapports et un poids à vide de 450 kg.
Les “Cigar Shape” vont procurer des sensations, c’est sûr !

Deux circuits pour des stages toute l’année

Pour faire rouler ces autos, deux circuits ont été retenus. La base du projet et le circuit le plus prestigieux est celui de Charade au dessus de Clermont-Ferrand. Si le circuit actuel n’a que peu de points communs avec l’ancien circuit, on en parle ici, il reste un lieu ayant vu 4 grands prix de Formule 1 ! Il ne reste que 4 kilomètres, mais ce circuit vallonné sera parfait pour se plonger dans l’ambiance.

A partir de 2018, en partenariat avec AGS Héritage, les Crosslé tourneront aussi sur le circuit du Luc dans le sud de la France. Ex base de test de l’écurie AGS, ce circuit permettra aux autos d’être accueillies sous un ciel plus clément afin de pouvoir rouler tout au long de l’année.

Deux étudiants-entrepreneur aux manettes

La Classic Racing School n’est pas un projet de fin d’étude, mais un projet mené à bien par deux étudiants. Julien Chaffard et Morgan Pezzo sont tous deux étudiants de l’INSA Lyon, une école d’ingénieurs réputée. Le projet a pris forme alors même qu’ils n’ont pas fini leur cursus. A la fois étudiants et entrepreneurs, ils ont intégré l’incubateur de start-ups Lyonnais Beelys.
En parallèle de leurs partenariat, ils ont organisé une levée de fonds en financement participatif. L’objectif initial a été dépassé et il reste une semaine pour participer au lancement. En effet les préventes sont ouvertes jusqu’au 14 Avril et l’objectif est de récolter 15.000 € d’ici là !

Dans tous les cas, les premiers stages sont prévus le 15 Juillet et on promet de vous en reparler d’ici là !

Classic Racing School, une école de pilotage de monoplaces anciennes

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

[Histoire de Moteurs] LE Bialbero Alfa Romeo

Certaines marques ont été symbolisées pendant des années par un moteur, utilisé sur une grosse partie de leur gamme. On vous a déjà parlé...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Volvo Amazon 122S d’Alain

Il y a quelques temps on a pris le volant d'une Volvo Amazon Break, c'est par ici. Cette fois c'est Alain qui nous présente...

Du Sport et des Panhard pour la vente d’Automne 2020 d’Aguttes

Avec le report d'Epoqu'Auto puis le confinement, nombre de ventes qui se tiennent habituellement en Novembre se retrouve à la mi-décembre. Ainsi la vente...

Une belle Simca 1000 dans la rue

Des Citroën, des Renault, des Peugeot anciennes, on en voit dans la rue. Les Simca sont bien plus rares. Pourquoi ? C'est une très...