Bug Show 2019 à Spa, 3000 VW sur un week-end

Bug Show 2019 à Spa, 3000 VW sur un week-end
Laurenthttp://www.mct57.org/
Porschiste pur et dur, Laurent est aussi à l'aise avec le volant de son allemande qu'avec son appareil. Il sillonne pour vous les événements de l'est de la France.

À la une sur News d'Anciennes

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

[Acheter Une Voiture Ancienne] Contrôle technique, ce qu’il faut savoir lors de l’importation d’une voiture ancienne

Le contrôle technique pour les voitures de plus de 30 ans est devenu un véritable casse-tête pour les collectionneurs que nous sommes. Avec l’harmonisation...

Comme tous les ans, c’était ce week-end LE rendez-vous des Volkswagen aircooled au circuit de Spa-Francorchamps. On y a passé deux jours au Bug Show 2019.

Depuis quelques années, je combine deux manifestations durant le premier week-end d’août. Le Classic Days au Schloss Dyck et le Bug Show en retournant vers le sud, à Spa. Cette année, les VW aircooled s’étaient données rendez-vous du 9 au 11 août. Ceci m’a permis de passer le week-end entier sur le circuit ardennais.

La virée a eu une saveur particulière puisque j’ai pu accompagner mes amis en anciennes. J’ai donc tenu compagnie au pilote d’une Cox de 1967 suivi par une, modèle 1968. Direction la Belgique en traversant le Luxembourg par les nationales. Une fois le nord du pays atteint, le Bug Show 2019 n’est plus bien loin. Quelques vallées et virages et le circuit pointe son nez.

Le temps de s’enregistrer et de récupérer nos pass pour le week-end, nous rejoignons notre ami installé avec son Combi depuis vendredi. Il est à peine 11H et les parkings sont déjà presque tous complets. Un petit coup pour prendre des forces et direction le swap meet, la grande bourse d’échange. Toutes les marques gravitant autour de la VW aircooled sont présentes. Ça a été l’occasion pour mes amis et les participants du Bug Show de remplacer une pièce défectueuse ou de compléter l’équipement de leur voiture.

Les alignements de Cox, de Combi ou de Karmann Ghia sont impressionnants. On compte aussi quelques dérivés comme les buggy, les Type 3, les 181 et de rares productions brésiliennes comme la Brasilia, la SP2 ou la Puma. Déjà 2000 véhicules enregistrés le samedi. Sur le week-end du Bug Show 2019, ce sont 3000 qui ont été comptés. Tout cela, sans tenir compte des centaines d’autos installées aux campings près du parking visiteurs. 

Juste après midi, la parade prend place et le circuit de 7km se remplit de Volkswagen refroidies par air. C’est une des caractéristique du Bug Show. Après ça, ce sont les runs qui opposent à chaque fois deux voitures sur 400m. Départ en bas de l’Eau Rouge pour remonter à contre-sens vers l’épingle de la source.

Étant donné la quantité de voitures, la variété est forcément là. Entre les adorateurs de véhicules patinés et ceux préférant les modèles préservés d’origine, il y a le choix au Bug Show. Beaucoup de voitures sont rabaissées et certaines le sont tellement que le châssis ou le pare choc frotte au moindre caniveau!

Entre les communs Combi et Coccinelle, on trouve des modèles gardant la base mais équipées d’une carrosserie en fibre comme 2-3 Puma GT au look de petit coupé sportif. Les 181 (ressemblent aux Kubelwagen de la 2ème Guerre Mondiale) sont assez bien représentés. Ils sont parfait pour pour la balade dans les allées du Bug Show, le pare brise abaissé. Un autre présenté par un préparateur avait un look moderne, lui donnant des airs de Mercedes Classe G !

Le dimanche a lieu le Top 20 du Bug Show 2019. Une vingtaine de véhicules sortant du lot sont repérés par les organisateurs. On y trouve de sacrées perles. Un modèle a particulièrement attiré mon attention, c’est une Cox de 1951 avec une remorque Westfalia porte voiturette ou scooter. Entièrement restauré, l’ensemble transportait une Vespa.

La journée se poursuivait avec une balade dans les paddocks du Bug Show 2019 afin de ne pas louper une VW. En milieu d’après-midi, le moment de retourner vers la maison était arrivé. Heureusement, la pluie ne s’est invitée qu’à la fin du week-end. Encore une grande édition du Bug Show pour la plus imposante manifestation du milieu de la Volkswagen refroidie par air. Il est temps pour moi de remercier mes amis pour ce week-end de bonne ambiance entouré de tant de belles voitures.

A bientôt sur les routes ou en meeting !

Bug Show 2019 à Spa, 3000 VW sur un week-end

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Distribution, tout est dans le timing

La distribution est l'organe vital de votre moteur. Sans elle, tout fout le camp, mon bon monsieur ! Penchons-nous quelques instants sur son rôle,...

Essai d’une Traction 15 Six H, digne fin de règne

J'avais déjà eu la chance il y a quelque temps de m'installer au volant du mythe de l'automobile française qu'est la Citroën Traction, c'était...