Mon Rétromobile 2020, ou comment faire de belles rencontres dans un musée

Rétromobile 2020 c’est fini depuis 3 jours. Et c’est minimum le temps qu’il faut pour digérer un événement de cette ampleur. Chacun aura sa vision de ce salon. Mais pour moi c’est avant tout un fleuron des salons internationaux et un très beau moment… qui ne se passe pas que Porte de Versailles.

L’entrée : les ventes RM Sotheby’s et Bonhams

Avant de se diriger vers la Porte de Versailles, dirigeons vers nous vers le cœur de Paris. D’abord la Place Vauban, derrière les Invalides, qui accueille chaque année le Festival Automobile International… dont la structure est réutilisée deux jours plus tard par RM Sotheby’s. Une superbe exposition qui pourrait être bien plus remplie puisqu’elle est totalement libre d’accès (comme toute vente publique normalement). Une belle entrée en matière dont on parle plus en détail par ici (avec les résultats de la vente).

Deuxième stop, au Grand Palais. Comme à chaque fois qu’on y expose des voitures (petite pensée pour le Tour Auto), c’est superbe. Bonhams y réserve un bon accueil, encore une fois gratuit, avec des autos moins serrées et de toute beauté. Je m’étonne qu’il n’y ait pas plus de monde. En tout cas la vente a attiré les acheteurs si on regarde les résultats (par ici).

Le plat : Rétromobile, son ambiance, ses expos

Arrivé Porte de Versailles, c’est le gros de la semaine qui commence. Heureusement qu’on était trois à vous faire des articles pour vous faire vivre le salon parce que déjà qu’on a certainement raté quelques petites choses, mais sans ça ça aurait été très très difficile ! Le salon est encore plus grand et il y a multitude de choses à voir. Sur toute la surface on pourra cependant remarqué qu’il y a trois ambiances. Hall 2 et 3 et dans une partie du 1, c’est très convivial avec les clubs, les stands des vendeurs de pièces, l’expo des tracteurs, bref c’est populaire.

Dans une deuxième partie du Hall 1 c’est déjà différent. C’est pro. On est venu à Rétromobile pour travailler, vendre des chantiers de restauration, des autos neuves pour les constructeurs qui viennent encore, des assurances, des expertises, des contrôles techniques… Ce n’est pas l’endroit rêvé pour tout le monde, mais assurément on rencontre plein de gens qu’on écouterait parler des heures de leurs savoir-faire.

Et enfin le musée. Pas très silencieux puisqu’on arrête pas d’y entendre des “Ouah”, des “Oh t’as vu”, mais aussi des “Ça coûte combien ?” et des “C’est pas une vraie !”. On est là dans le royaume des marchands. Alors honnêtement ce n’est pas là que j’ai passé le plus de temps. Bertrand y a fait son article (c’est ici) et j’avoue n’y être passé que pour voir certaines autos qu’on m’avait vanté. Mais même sans s’attarder, c’était superbe !

Le dessert : quelques nouvelles bienvenues ou insolites

Pour le dessert, pas de vente aux enchères, que j’aime suivre mais sans être dans la salle, ou de voiture préférée (car je ne saurais quoi choisir), je vous livre quelques infos entendues ici ou là. Aucun gros scoop, et pour certaines on en reparlera en temps voulu.

  • Chez Peter Auto on inaugure un nouveau plateau pour la saison 2020, on en parlait hier, et on va mettre en place des slow-zones au Mans Classic avec des Coyote très spéciaux dans les voitures. Autre info, la première spéciale du Tour Auto sera courue dès le départ, sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry.
  • Justement l’Autodrome va être rénové dans les prochaines années par l’UTAC, on en parle demain avec Laurent Benoit. L’Autodrome accueillera une vaillante anglaise dans quelques semaines pour un nouveau record et on lance un nouvel événement en marge du tour du monde avec en vue les Suédoises, Hollandaises et autres autos de l’est qui n’ont pas leur propre rendez-vous le reste du temps.
  • Epoqu’Auto va encore envoyer du lourd et le salon est presque complet !
  • Le Scarabée d’Or est terminé, exposé chez Citroën, et un autre projet du même genre est déjà lancé !
  • Le 16 Cylindres à la sauce Bugatti n’est pas cantonné au W et on devrait en voir un autre sur nos routes prochainement.

Voilà qui termine la semaine. En attendant, tous nos articles sont par ici :

Et on se remet quelques photos en vrac :

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Mon Rétromobile 2020, ou comment faire de belles rencontres dans un musée”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.