De belles sportives pour la rétrospective Raymond Sommer 2019

Ce week-end avait lieu sur la rétrospective Raymond Sommer 2019 sur le circuit du même nom. Cet événement qui réunit à Cadours des sportives anciennes de différentes catégories est toujours assez spectaculaire.

Cette nouvelle édition n’allait pas déroger à la règle. La matinée avait lieu aux halles les vérifications techniques. C’était pour beaucoup l’occasion d’admirer de beaux véhicules. Comme souvent, certains valaient carrément le détour. C’était en particulier le cas de cette rare Frazer Nash, une réplique de celle ayant couru au Mans dans les années 50. Mais on retrouvait aussi des habituées comme la CG, déjà vue ici.

C’est après le briefing des pilotes vers 13h30 que les choses sérieuses allaient commencer. Ce fut d’abord aux motards de s’élancer sur la piste. Cette année encore, les side-cars allaient être très applaudis. La Ducati, une habituée des lieux, allait pour cette nouvelle édition bénéficier du renfort bienvenu d’une Norton assez sympathique. A noter également dans cette catégorie la présence d’une Vincent Comet. Ce n’était pas la moto la plus rapide du plateau mais quel plaisir de la voir rouler.

Ce fut ensuite le tour des monoplaces de s’élancer. Parmi celles-ci allait rouler cette année un bien curieux engin. Il s’agissait d’une Ariel Atom, un véhicule que seuls les anglais pouvait inventer.

Petite nouveauté pour cette édition 2019, le plateau des D.B. Racer. Ces engins à la mécanique Panhard couraient dans les années 50. Pour l’occasion, la rétrospective Raymond Sommer 2019 allait accueillir des équipages venus d’Angoulême et de Pau. On allait aussi trouver dans cette catégorie la Frazer Nash dont j’ai déjà parlé plus haut.

Vint ensuite le tour des sportives de s’élancer. C’était de loin le plateau le plus fourni de cette rétrospective Raymond Sommer 2019. Il comportait pas loin d’une vingtaine de véhicules. On y trouvait aussi bien des Mini que des Simca 1000 Rallye. À noter également la présence d’une Gilbern GT (aperçue il n’y a pas si longtemps au Grand Rond) mais aussi celle d’une Alfa Romeo Montréal.

Entre les différents plateaux, le public allait pouvoir admirer les différents véhicules exposés. Parmi ces derniers, la VUHL 05 allait attirer le regard des visiteurs. Elle aurait du courir avec les Formules mais ses pilotes ne possédaient pas l’équipement adéquat pour pouvoir rouler. Les règles de sécurité étant les mêmes pour tous, pas de casque pas de roulage… ce qui est fort compréhensible.

Une nouvelle fois, cette rétrospective Raymond Sommer allait se révéler très intéressante. Les différents plateaux proposés sont toujours de qualité. Mon seul regret fut de n’avoir pas pu assister au départ de la catégorie prestige. Il s’annonçait prometteur mais je ne pouvais malheureusement pas rester plus longtemps. Enfin, j’en avais déjà beaucoup vu et rendez-vous est donc pris pour la prochaine édition de ce bel événement…

Xavier on Facebook
Xavier
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place.
Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.