Que Vaudrait une Bugatti Royale en 2019 ?

Lors de notre road-trip alsacien (lire : Road Trip Alsacien, Marchés de Noël, Route des Vins et Cox), on a fait une grand pause à la Cité de l’Automobile (article spécifique ici). On y a retrouvé deux Bugatti Royale originales… et un commentaire audio qui nous a surpris !

On a pas noté exactement ce que ça disait mais en gros :
“La Bugatti Royale était une auto très chère à l’époque. De nos jours, une telle auto vaudrait autour des 12 millions d’euros.”

Quand on voit le prix des autos anciennes de nos jours, ce chiffre parait très bizarre ! Alors on s’est demandé ce que vaudrait une Bugatti Royale en 2019.

Rapide histoire de la Bugatti Royale

La Bugatti Type 41 porte bien son nom. C’est la Bugatti Royale. Elle apparaît en 1926 et c’est une auto ambitieuse voulue par Bugatti. Longue, luxueuse, rapide et puissante elle se destine aux clients les plus fortunés du monde.
La pièce maîtresse est son moteur 8 cylindres de plus de 12 litres de cylindrée. Avec arbre à came en tête, trois soupapes par cylindres, il développe 300 chevaux à seulement… 1700 tours par minute ! Il permet à cette énorme auto de 6 mètres de long et près de deux mètres de large d’atteindre 200 km/h à Montlhéry ! Gare aux “freinages”.

Vendue 660.000 francs, c’est trois fois le prix d’une Rolls. C’est excessivement cher… et le succès ne va pas forcément être au rendez-vous. La crise économique va passer par là et seules 7 autos originales seront construites :

  • le premier prototype, détruit en 1929 et refabriqué en 2011
  • le second prototype, le “Coupé du Patron” devenu Coupé Napoléon et exposé à Mulhouse
  • 41.111 qui fut le Roadster Esders puis le Coupé de Ville Binder
  • 41.121 le Cabriolet Weinberger
  • 41.131 la limousine Park Ward exposée à Mulhouse
  • 41.141 le Coach Kellner
  • 41.150 la Berline de Voyage exposée au Musée de l’Automobile de Blackhawk en Californie

On note en plus deux répliques construites à partir de pièces originales, ou au moins à l’identique :

  • le Roadster Esders de Mulhouse construit par les frères Schlumpf
  • une réplique parfaite du Coupé Napoléon construit en 2011

La Bugatti Royale laissera les finances de Bugatti dans le rouge. Ettore Bugatti ayant lancé la production de moteur à grande échelle pour faire des économies. Heureusement ils seront réutilisés dans des Autorails.

Le prix des Bugatti Royale

Le prix d’une Bugatti Royale selon l’inflation

Avec le prix d’origine

660.000 francs en 1930. Voilà une première base. Cela nous donne… 489.970 euros… Une valeur absolument dérisoire si on considère le nombre d’autos au catalogue des constructeurs qui dépassent cette valeur de nos jours.

Avec le prix des dernières ventes

Aucune Bugatti Royale ne s’est vendue depuis des années. Alors voilà les hypothèses que l’on peut faire :

  • En 1987, la Berline de Voyage est vendue pour 8.1 million de dollars, soit 52 million de francs, en euros de 2019 cela donne environ 13 millions d’euros
  • En 1990 le Coach Kellner se vend 15.7 million de dollars. De nos jours cela représente environ 21 millions d’euros
  • Enfin, en 2001, l’auto se vend 10 millions de livre, ce qui donnerait actuellement environ 20 million d’euros

Les prix en euros donnés ici tiennent compte de l’inflation.

Donc d’après ces chiffres, le montant donné par la cité de l’auto est déjà un peu loin du compte.

Le prix d’une Bugatti Royale en fonction d’autres autos

Avec le prix d’une Rolls

A l’époque une Bugatti Royale coûtait trois fois le prix d’une Rolls. Evidemment on parle alors de la Rolls la plus chère, la Phantom II. Aujourd’hui cela donnerait un prix aux alentours des 10 millions d’euros. Seulement ? Oui. Car il faut bien se rendre compte que ces Rolls ont été construites en plus grand nombre que les Bugatti Royale, ce qui fausse complètement le résultat…

Avec le prix d’une Ferrari 250 GTO

En 1987, la Bugatti Royale était la voiture la plus chère au monde vendue aux enchères. Elle a d’ailleurs gardé ce titre jusqu’en 2009 quand elle a été détrônée par une 250 Testa Rosssa vendue par RM Auctions.

En Août 2018 une 250 GTO prend le titre, devant une autre GTO. Le record est actuellement de 48,4 millions de dollars. Ça c’est aux enchères. En dehors des salles des ventes, c’est une autre 250 GTO qui détient un record qui n’a rien d’officiel mais qui se situerait autour des 70 millions de dollars.

On peut comparer les deux autos sur quelques points :

La plus rareBugatti Royale (7 contre 36)
La plus performanteFerrari 250 GTO
Le plus gros palmarèsFerrari 250 GTO (la Royale n’est pas une voiture de course)
Difficulté de faire des répliquesBugatti Royale (châssis dédié)

Reste un point plus difficile à juger : l’image de la voiture. Si en 1987 la Bugatti Royale était une auto ancienne, la 250 GTO ne l’était pas encore.
Cette dernière n’a été portée au sommet de la hiérarchie des anciennes que récemment.

Alors ? Et bien on peut au moins placer les deux autos sur un pied d’égalité. Mais la Bugatti Royale est bien plus rare aux enchères. Ces dernières années plusieurs 250 GTO ont changé de mains. Alors que du côté de la Bugatti Royale, aucune ne s’est vendue depuis près de 20 ans.

Si l’une d’elle arrivait sur le marché, nul doute que la bataille serait âpre pour se l’approprier… et la mettre au moins dans un musée… voir qu’on ne la revoie plus jamais.

On peut donc supposer qu’une Bugatti Royale comme la Berline de Voyage ou le Coach Kellner pourrait s’arracher à minimum 50 millions de dollars ou d’euros. Quand au Coupé Napoléon, bien qu’il soit peu probable qu’il soit un jour mis en vente, là on vise bien plus haut. Le mythe qui entoure cette auto ferait certainement s’envoler les prix vers les 100 millions !
Bien loin des 12 millions de l’audioguide !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Que Vaudrait une Bugatti Royale en 2019 ?”

  1. En disant 12 millions le musée donne la valeur à l’achat neuve au prix d’aujourd’hui pour comparer ce qu’elle valait à l’époque avec notre monnaie actuelle. Mais sur le marché actuel je vous rejoins sur la valeur de 100 millions . 10 fois la mise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.