[Best-Of] une année 2018 de plaisir motorisés pour Mark

Comme chaque fin d’année l’heure est au bilan et aux Best of. Comme à mon habitude, je me suis contenté de quelques essais et roadtrips. Faut dire que je ne suis pas un grand adepte des manifestations “classiques”. Exit les rencards, il me faut de l’air. Si 2018 avait plutôt mal commencé avec un début d’année pluvieux, la seconde moitié aura été vraiment sympa. Je vous propose de revoir mes temps forts.

Le plus gros kiff

Facile, ceux qui me lisent le savent j’aime la montagne. Alors quand en plus j’ai la joie de la parcourir au volant d’un monstre, forcément ça laisse des traces. Cette journée c’était un peu l’essence de ce que j’aime faire. Partir à minuit, traverser la moitié de la map, jouer sur des routes de malades, admirer des paysages incroyables, et rentrer chez moi le soir venu. Sauf que cette fois ci j’avais troqué ma vieille guimbarde contre une Dodge Viper. 8.0L, 200km de cols, corniches et autres gorges, sans un pécore sur les routes voici les ingrédients de cette journée de rêve qui aura marqué mon année. Je vous laisse imaginer à quel point le retour dans ma campagne auboise fut difficile. Vous avez raté l’article ? Il est ici.

L’auto coup de cœur

Cette année ce ne sera pas la Dodge Viper étant donné que je l’avais déjà essayé l’an passé. Non, cette année mon coup de cœur vient d’une Italienne. C’est grâce à Michel qu’à la fin de l’automne j’ai pu essayer cette Fiat 2300S coupé sur les routes de la France éternelle. Le coup de foudre fut quasi immédiat, faut dire que l’auto était carrément canon. Mais c’est au premier coup de clé, lorsque le Lampredi s’est réveillé que j’ai été conquis. Bon la prise en main fut difficile, mais au fil des kilomètres, j’ai peu à peu été ému par cette caisse de caractère. Finalement c’est avec la grande banane, et les mains tremblantes, que j’ai dû laisser le volant à mes compères de voyage.

L’essai est à revoir ici si vous l’avez manqué.

La photo de l’année

Un choix cornélien parmi les centaines de photos que j’ai pu prendre. Mais il y en a une qui ressort du lot. Non pas par sa qualité technique, mais par le souvenir qui se cache derrière. Cette image, si vous ne l’avez pas vu c’est normal, car aucun article n’est sorti sur cette virée. Me voici, un soir à me retrouver seul au sommet d’un certain col de l’Iseran (oui je sais c’est mon lieu de pèlerinage).

Lorsque j’ai entamé cette ascension honteusement dédiée au plaisir, j’avoue que je ne pensais pas être autant gâté par la lumière et les conditions. Bref une ambiance incroyable, seul la haut, sans interférences pour profiter du spectacle. Finalement, si j’ai dû quitter mon rocher, c’est à cause de l’horaire de fermeture de mon hôtel.

La route de l’année

Sans surprise, à la montagne. L’ascension du mont Ventoux en partant de Malaucène. Cette route, c’est à peu près tout ce que j’aime, de larges pifs pafs qu’on peut engloutir à train d’enfer, et des enchaînements serrés assez techniques, le tout avec un panorama de malade. Vue d’autant plus dantesque qu’un bel orage était en train de fondre sur nous. Ce soir-là je dois admettre que sans ces conditions particulières la route aurait peut-être été moins savoureuse.

Quoique, le paysage est vraiment sidérant, et cette montée mythique mérite bien son titre. Surtout au volant d’un 6 en ligne à l’ancienne jeté à pleine charge.

Le grand prix de l’Age d’Or

C’est le seul événement conventionnel que j’ai couvert cette année. Si il figure dans ma sélection c’est parce qu’il a représenté un vrai défis pour moi. Sur circuit, il faut savoir faire des filés, et entre nous je suis une quiche dans ce domaine ! Mais bon, ce jour-là j’ai décidé de m’appliquer, d’autant que j’avais été bien chauffé par les excellents comptes rendus du Tour Auto.

En début de journée j’avoue m’être bien fait chier avec une météo sans saveur, puis un orage est arrivé pour sauver la mise. Bilan des courses j’ai pu sortir quelques clichés inhabituels, et nous avons passé une excellente journée avec les copains de News d’Anciennes.

Mon article avec toutes mes photos est là.
Celui de Ludovic avec ses photos, ici.
Benjamin raconte l’événement dans sa globalité par là.
Jacques nous présente les résultats des courses dans ce dernier.

Conclusion

2018 fut une année diesel, très mal partie avant de décoller crescendo. Finalement le contrat fut rempli avec pas mal d’essais bien sympas, et de nombreuses virées marquantes. Reste à voir ce que donnera 2019.

Mark on Facebook
Mark
Rédac-Chef Essais à News d'Anciennes
Passionné de photo et de sa BMW E30, Mark a rejoint News d'Anciennes courant 2016.
Essais, road-trip, reportages, tout l'intéresse du moment qu'il peut sortir son appareil photo.

1 commentaire sur “[Best-Of] une année 2018 de plaisir motorisés pour Mark”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.