Le Catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum, pour finir l’année en beauté

Début décembre se dérouleront les dernières ventes aux enchères automobiles de l’année. Bonhams sera à Bond Street et Olympia, tandis qu’on retrouvera une vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. Avec un catalogue une nouvelle fois très bien fourni.

La vente RM Sotheby’s au Petersen Museum

Tous les deux ans, RM Sotheby’s tient une vente à New York en décembre. Pour alterner, la maison anglo-américaine a trouvé un lieu parfait avec le Petersen Museum, l’un des plus beaux musées automobile au monde. La vente aura lieu le 8 décembre, en Californie donc.

Les stars de la vente

La grosse star

La très grosse star de la vente est une Ferrari 290 MM de 1956. Une auto qui a couru pour l’usine Ferrari lors des saisons 1956 puis 1957. Si sa seule victoire a été conquise à la Nassau Speed Week avec Stirling Moss, elle a aussi à son palmarès un podium aux Mille Miglia et à Buenos Aires. Quatre exemplaires ont été produits, trois existent encore, dont cette auto qui a été conservée par la famille Chinetti pendant près de trente ans. Son estimation est à la hauteur de son pedigree : entre 22 et 26 millions de dollars !

Les millionnaires potentielles

6 autres voitures pourraient dépasser le million de dollars lors de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. On commence avec quatre anciennes. La première est, elle aussi une Ferrari, une F40 de 1989 ex-Stefano Casiraghi, second mari de Caroline de Monaco. Avec des vitres en plexi et 4000 bornes au compteur, elle est estimée entre 1.2 et 1.6 million de dollars.

Autre italienne, une Lamborghini Miura P400 SV bleu, vendue aux USA et donc équipée de l’air conditionné ! Une supercar en superbe état, estimée entre 2.1 et 2.5 millions de dollars.

Côté allemand, deux autos. La Porsche est une 959 Komfort de 1987, américaine elle aussi, estimée entre 950.000 et 1.1 million de dollars. Elle est accompagnée par une habituée des ventes une Mercedes 300 SL Coupé de 1955 (pourquoi ? on vous dit tout ici : La Mercedes-Benz 300 SL, le Papillon qui Vaut des Millions) estimée entre 1.2 et 1.4 million de dollars.

Enfin on complétera ce club des millionnaires avec deux modernes, une McLaren P1 estimée entre 1.3 et 1.7 million de dollars et une Porsche 918 estimée elle entre 1.5 et 1.7 million.

Les américaines et hot rods sont de la partie

Les spécialités locales ne sont pas oubliées du catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. On trouve ainsi de belles américaines “classiques” mais aussi des hots rods. On en a sélectionné quelques unes (d‘autres sont à voir dans le catalogue ici).

Pour la partie des classiques, on retrouve du gros moteur et de belles carrosseries. On commence par exemple avec une très chère Cobra (estimée entre 850 et 950.000 $) 289 de 1964 en parfait état. Ensuite tout à fait dans l’idée européenne que l’on se fait des américaines, une Cadillac Eldorado Biarritz de 1959, issue d’une petite série de 1320 autos, estimée entre 260 et 300.000 $. Côté avant-guerre, on retrouve une Cord 812 Supercharged Paheton de 1937 estimée entre 220 et 260.000 $.

Côté Rod, on retrouve par exemple une recréation du Mysterion, un hot qui n’était pas roulant, contrairement à celui-ci (est. 100-150.000 $). Plus classique un Hot sur base Ford 1932, un Lloyd Bakan, passé dans Rod & Custom en 1956 mais surtout lauréat d’un best in class à Pebble Beach en 2017 (est. 400-500.000 €). Autre rod “plus commun” une réalisation de Rudy Rodriguez sur base Mercury 1940 (est. 125-175.000 $). Enfin, un des rods de la première génération californienne, basé sur un châssis Ford T de 1927, avec un nez très particulier qui lui donne son nom : T-Track Nose (est. 100-130.000 $).

En hors série, ni classique, ni rod, une recréation de LA Batmobile de Barris, magnifiquement recréée avec tous ses accessoires, estimée entre 175 et 225.000 $.

Les insolites

Du côté des insolites et raretés, le catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum propose également quelques lots intéressants. On commence avec deux italiennes. La première est originale par sa marque, Intermeccanica. L’Italia Spyder de 1972 qui est proposée ici a été produite à moins de 400 exemplaires avec le V8 351 ci Ford. Elle est estimée entre 120 et 150.000 $.
On trouve également une Ferrari 330 GT 2+2, carrossée par Vignale en break de chasse ! Une auto exposée au salon de Turin en 1968, forcément unique, et estimée entre 550 et 750.000 $.

Enfin, une allemande, présente ici pour sa rareté. Une Porsche 935 Gr 5 réalisée par le Kremer Racing. Une auto rare qui arbore un beau vert très 70s et qui est estimée entre 150 et 200.000 $.

Les françaises

Trois françaises sont au catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. La première est une Mochet CM-125, une voiturette “sans pédale” dit le catalogue. Une curiosité estimée entre 35 et 45.000 $. La seconde est du même style, une Paul Vallée Chantecler estimée entre 45 et 55.000 $. Enfin la troisième est une Renault 4CV Jolly par Ghia, une voiture de plage très rare (on en parle ici) estimée entre 100 et 125.000 $.

Une affaire ?

Pas mal de lots sont proposés sans réserve. En regardant donc les prix bas, on peut trouver quelques affaire potentielles. On se tournera du coup vers une DeTomaso Pantera L de 1974, avec 4818 miles au compteur, reconditionnée au niveau mécanique et restaurée au niveau cosmétique, estimée entre 100 et 120.000 $. Si on combine avec l’absence de prix de réserve et un tau de change euro/dollar encore attractif… c’est possible de faire une affaire.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Le Catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum, pour finir l’année en beauté”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.