Vente Bonhams de Quail Lodge 2018

Les résultats de la vente Bonhams de Quail Lodge 2018, en manque de stars

C’était une des ventes phares de l’année. Bonhams avait amené un catalogue intéressant pour sa vente de Quail Lodge 2018. Mais avec un catalogue en manque de star les résultats sont bon mais en retrait par rapport à la concurrence. Surtout quand RM Sotheby’s frappe si fort (résultats à voir ici).

La vente Bonhams de Quail Lodge 2018

110 lots vendus sur 135, 10 au dessus du million de dollars, les chiffres sont bons, c’est sur. Mais comme les maisons de vente aiment mettre en avant leurs plus beaux lots, là Bonhams a eu un problème. La star qui est retirée de la vente et pas d’autre gros prix en vue… on a connu la maison anglaise plus en forme. Rien que le mois dernier au Festival of Speed (on en parle ici).

Les stars de la vente

La grosse estimation (inconnue)

On avait pas l’estimation pour la star de la vente. Celle qui devait se vendre le plus cher et qui ornait la couverture du catalogue. Une Ferrari 250 GT SWB en parfait état qui pouvait tutoyer les 10 millions en se vendant. Sauf qu’elle a été retirée de la vente… et un gros prix comme ça qui s’en va, ça se ressent.

Du coup le plus gros prix de la vente de Quail Lodge 2018 c’est l’Alfa Romeo 6 2500 Competizione de 1948. Seule survivante sur les trois autos construites elle était estimée entre 3 et 3.5 millions de dollars et part pour 3.525 millions d’euros.


Toutes les millionnaires potentielles ne répondent pas aux attentes.

Plusieurs anglaises pouvaient dépasser le million de dollars lors de la vente de Quail Lodge 2018. Notamment trois Bentley.

La Bentley 6½ Cabriolet Sport de 1928, dernière existante des autos réalisées par Barker. Estimée entre 2 et 3 millions de dollars elle reste en dessous en atteignant 1.655 million de dollars.
La 4½ et sa carrosserie Vanden Plas était 1.25 et 1.5 millions de dollars et part pour 1.435 million de dollars.
Par contre la 8 litres de 1931, estimée entre 1 et 1.6 millions de dollars ne se vend pas.

Une Cobra 289 de 1964 pouvait être la seule millionnaire américaine. Ratée, cette auto estimée entre 1.1 et 1.3 million de dollars ne se vend pas.
Deux françaises pouvaient viser ce million. La Bugatti Chiron, estimée entre 3.3 et 3.9 million de dollars, mais ne se vend pas. En même temps le prix semblait particulièrement haut.
La Talbot Lago Record T26, à carrosserie Saoutchik et qui gagna le Grand Prix du Salon de Paris 1950 est une auto unique. Estimée entre 1.2 et 1.6 millions de dollars, elle s’arrête en dessous du million à 962.000 $.

C’est donc une italienne qui a le plus gros prix de vente… devant une autre italienne. La Siata 208 S, une de celles habillées par Motto, estimée entre 1.5 et 1.8 million de dollars est restée dans l’estimation avec un prix de vente de 1.655.000 $. Côté Ferrari, une 250 GT Cabriolet Serie II était présentée avec une estimation située entre 1.5 et 1.8 million de dollars et se vend pour 1.682.500 $.

Ensuite les cinq allemandes de la vente de Quail Lodge 2018. On commence par les Mercedes. La 300 SL était estimée entre 1 et 1.5 million de dollars mais n’a pas été une vraie valeur sûre puisqu’elle ne se vend pas. La 540 K de 1937 est la seule auto de ce type carrossée par Mayfait. Estimée entre 3.5 et 4.5 millions de dollars et termine un peu en dessous à 3.277.500 $.
Enfin la 500 K Phaeton, estimée entre 1.4 et 1.6 million de dollars se vend pour 1.215.000 $.

Pour les Porsche maintenant, on commençait avec une 918 en configuration US estimée entre 1.35 et 1.75 million de dollars, qui se vend 1.407.500 $. Dernière millionnaire qu’on surveillait, une  des 20 Porsche 993 GT2 Club Sport estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars, mais elle “plafonne” à 1.105.000 $.

Les originales de la vente

On avait retenu deux autos très originales dans cette vente Bonhams de Quail Lodge 2018. La première était une pièce unique, une Porsche 356 Carrera GS modifiée en 1957 par un des pères du kustom, Dean Jeffries. Estimée entre 450 et 600.000 $, elle nse vend pour 436.750 $.
Ensuite la seule Fina à avoir restaurée. Si si, c’est une marque et l’auto carrossée par Vingale est mue par un V8 Cadillac. Estimée entre 750 et 950.000 $ elle tombe pile dans l’estimation à 775.000 $.


Les françaises : en nombre !

Il y avait de nombreuses françaises au catalogue de la vente Bonhams de Quail Lodge 2018. Ainsi une Citroën SM estimée entre 60 et 80.000 $ fait monter les enchères jusqu’à 95.200 $.
L’Alpine A110 1300 de 1974 se vend quand à elle 82.880 $ pour une estimation comprise entre 75 et 95.000 $.

Ensuite deux Facel Vega. La rare FV4, ici appelée Typhoon, est une FV3B encore plus puissante développée pour les USA. Estimée entre 175 et 250.000 $ elle déçoit en ne se vendant que 112.000 $. L’Excellence, estimée elle entre 200 et 250.000 $ ne se vend pas.

Dernières françaises proposées lors de cette vente, deux Delahaye 135. Le cabriolet Atlas, carrossée par Guilloré, était estimée entre 250 et 350.000 $ mais ne se vend pas. Pas plus que la 135 M Coupé carrossée par Van Leersum estimée entre 450 et 500.000 $.

Affaire ou prix contenus ? En fait oui.

Si à première vue le catalogue de cette vente de Quail Lodge 2018 ne présentait pas de vraie bonne affaire. Mais la Facel Vega Typhoon en est un exemple. Viennent s’y rajouter une Lancia Delta Intégrale EVO 1 (rare sur place) vendue 44.800 $ ou la Jaguar Xk120, à restaurer d’accord, mais partie pour 50.400 $, en sont de bons exemples.

Tous les résultats sont à voir ici.

Photos : Bonhams

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Les résultats de la vente Bonhams de Quail Lodge 2018, en manque de stars”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.