Les duels anglais du Formula Vintage Festival 2018 à Donington Park

Dimanche 24 juin, je faisais ma première sortie sur piste de l’autre côté de la Manche pour découvrir le second round du Formula Vintage Festival 2018 à Donington Park, au sud de Nottingham en Angleterre. 

Alors que certains peaufinent leurs préparatifs pour Le Mans Classic 2018 (tous nos conseils pour profiter au mieux de l’événement sont expliqués ici), je vous emmène à la découverte du Formula Vintage Festival chez nos amis anglais histoire de vous mettre en appétit en attendant le début des épreuves mancelles.

La résurrection de l’asphalte

Donington Park est le plus ancien circuit anglais encore en activité. Inauguré en 1931 pour des courses de motos, il ne tardera pas à voir arriver des compétitions automobiles internationales sur sa piste. Lorsque la guerre éclate, le circuit est réquisitionné pour être utilisé comme dépôt militaire avant d’être laissé à l’abandon à la fin du conflit. En 1971, Tom Wheatcroft, un entrepreneur local passionné de sport automobile, rachète le circuit pour le rénover et y installer sa collection de voitures de Grand Prix (à découvrir très prochainement sur News d’Anciennes). Rouvert en 1977, le circuit vallonné de 4.020 mètres et aux 12 virages accueille de nouveaux les grandes compétitions internationales.


Un championnat à l’anglaise

Le Formula Vintage Festival 2018 est en fait un championnat en cinq manches organisé par le Vintage Sports-Car Club. Cette année, le club célèbre les 80 ans de sa première épreuve à Donington Park. La course de ce dimanche 24 juin reprend la configuration du “National Circuit”, allégé de trois virages pour un tracé plus court de 870 mètres.

2-Donington-Park.jpg

Les grilles du ouvrent à 7h. Avec 10 courses programmées jusqu’à 17h, la journée s’annonce longue, un English Breakfast ne sera pas de trop. Le parc se remplit petit à petit, certains arrivent même en Aston Martin DB5 en tractant leur monoplace sur remorque ! Tout est encore calme dans les paddocks, les équipages préparent leurs autos pour les premières sessions de roulage, laissant apparaître au public les entrailles de leurs machines de course.

Gentlemen, start your engines

Les essais libres commencent à 9h. J’y retrouve la même ambiance que sur la piste de Magny-Cours lors des derniers Classic Days (à relire ici). Les autos enchaînent les tours de piste à bon rythme et prennent leurs marques. Étrangement, le public est en sous-effectif et cela malgré le beau temps, le nombre et la qualité des autos engagées. La faute sans doute au « Classic sport car Show and Flywheel Festival » qui se déroulait non loin de là à Bicester.

The show must go on

La première course de cette manche du Formula Vintage Festival 2018 débute à 13 h avec des automobiles d’avant-guerre. L’atmosphère sur la piste change brusquement, la pression monte. Les concurrents ne ménagent pas la mécanique, les moteurs rugissent, les pneus crissent et les autos tournent à un rythme effréné sur la piste. Le spectacle est impressionnant, presque irréel : difficile de croire que des machines si anciennes puissent rouler aussi vite. C’est une Frazer Nash Super Sports de 1929 qui décroche la première victoire, suivie par une Talbot Lago Type 23 de 1939 et une Riley TT Sprite de 1933.

Changement d’époque, avec le second plateau où viennent s’affronter des monoplaces antérieures à  1961. A peine parti, Anthony Best prend la tête de la course au volant de sa Ferrari 446 F1 de 1960. Après seulement quelques tours, il est vite rattrapé par la Connaught Type B de Simon Diffey. Un duel commence entre les deux pilotes. Chaque tour, l’écart se resserre un peu plus. Puis le numéro 22 passe Starkey’s Bridge en ralentissant. Je retrouve le pilote derrière le pont, poussant son automobile hors de la piste. La boîte de vitesse n’a manifestement pas résisté à l’intensité du match entre les deux pilotes. Au tour suivant, la Ferrari ralentit au niveau du pont pour s’assurer de l’état de son concurrent. Le pilote de la Connaught lui lance un signe amical, laissant la Ferrari s’envoler vers la victoire.

La troisième manche voit s’illustrer les Morgan du Morgan Three Wheelers Club. Le podium est là aussi très serré, le numéro 76 l’emporte avec un écart de seulement 43 centièmes sur le troisième challenger. A noter que les deux premières autos sont des productions récentes (2013 et 2014) de la marque tandis que la troisième place est occupée par un châssis de 1933 !

D’autres duels viennent animer l’après-midi à l’image des superbes Riley Menasco Pirate de 1929 et ERA E-Type de 1938.

Le plus impressionnant reste sans doute le huitième plateau du Formula Vintage Festival 2018 regroupant les voitures du Fifties Sports Car Racing Club, du Classic and Modern Motorsport Club et les autres sportives des années 1950. La fin de journée commence à se faire sentir. Certain pilotes commettent des erreurs. Posté près de la chicane juste avant la grande ligne droite et la ligne d’arrivée, je suis aux premières loges pour assister au spectacle. Les automobiles glissent sur la piste, l’adrénaline monte subitement, les deux Jaguar Type C de font face ! Fort heureusement, la tôle ne se froisse pas. Le pilote d’une Austin Healey sera plus malchanceux et finira dans le bac à graviers.

Entre ces péripéties, j’assiste alors à un ultime affrontement pour la première place entre une Lotus XV de 1959 et une Cooper Monaco Type 49 de 1958. Tout après tour, les voitures défilent l’une devant l’autre. C’est finalement la Lotus XV qui reporte la course et qui signe également le meilleur temps de la journée avec un tour à 1:21’22 pour 141,17 km/h de moyenne.

Le Formula Vintage Festival 2018 à Donington Park offrait un spectacle exaltant sur piste et méritait un publique bien plus nombreux pour la qualité de ses plateaux et la bravoure de ses pilotes. La prochaine manche se déroulera à Cadwell Park  le 22 Juillet mais pour ma part je serai à Silverstone Classic avec Pierre.


 

Vincent on Facebook
Vincent
Rédacteur à News d'Anciennes
Etudiant et passionné d'automobiles , il commence en 2011 en écrivant "Auto d'Antan", une revue amateur sur les voitures anciennes.
Trois ans plus tard il se lance sur la blogosphère puis rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2016 .
Il partage la route avec sa Motobécane N40T et de son Vélosolex 3800.

1 commentaire sur “Les duels anglais du Formula Vintage Festival 2018 à Donington Park”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.