Les Sportives à l’honneur du catalogue de Bonhams au Festival of Speed 2018

On savait dès Février que la vente de Bonhams au Festival of Speed 2018 serait exceptionnelle. Lors de sa venue au Grand Palais, on en parle ici, la maison anglaise exposait 2 VEV, une Aston Martin DB4GT qui est incontestablement la star de la vente. Maintenant que le catalogue complet est connu, c’est une confirmation : les gros lots sont là.

La vente Bonhams au Festival of Speed 2018

170 Lots d’Automobilia, 10 plaques d’immatriculation et 88 lots automobiles. C’est le menu du catalogue de Bonhams au Festival of Speed 2018. Côté Automobilia on trouve donc de tout, des paniers pique-nique parfaits pour les pique nique sur les pelouses de Goodwood, des combinaisons et casques de pilote, des mascottes, modèles réduits…
Côté automobiles, on a du lourd à tous les niveaux, en particuliers pour les très gros prix.

Les stars de la vente

La grosse estimation (inconnue)

Donc on ne connaît pas le prix de la plus grosse estimation du catalogue de Bonhams au Festival of Speed 2018. La maison anglaise n’a pas perdu cette habitude et proposera donc l’Aston Martin DB4 GT Zagato “2 VEV” sans estimation rendue publique. On peut néanmoins parier que le prix devait aller tourner autour des 10 millions d’euros. Beaucoup plus d’infos, dans notre article que vous retrouvez ici.


La grosse estimation connue

La plus grosse estimation connue de la vente Bonhams au Festival of Speed 2018 c’est une italienne. Pas une Ferrari mais une véritable auto de connaisseur : une Alfa Romeo Tipo B Monoposto. Une machine de Grand Prix engagée alors par la Scuderia Ferrari et qui a couru sur les pistes d’alors. L’estimation est élevée, mais l’auto est très rare : entre 5.1 et 5.7 millions d’euros !

10 autos ont le million d’euros dans le viseur

Au final la vente Bonhams au Festival of Speed 2018 est une des plus grosses ventes de l’année pour la maison anglaises. 10 Autos y sont présentées avec le million d’euros comme objectif adjudication.

On commence par les anciennes, dont 5 anglaises : 3 Bentley et 2 Aston-Martin. Pour les premières on retrouvera une Speed Six SP2 de 1929 sur châssis court à la carrosserie inspirée par les autos du Mans, en remplacement d’une carrosserie Mulliner d’origine. Elle est estimée entre 910.000 et 1.1 million d’euros.
Même époque pour une “Blower” de 1931, 4½ Litres Supercharged Tourer de son vrai nom. Seuls 50 exemplaires ont existé, et celle-ci est estimée entre 2.3 et 2.8 million d’euros.
Enfin on trouve la 11 des Continental Type R sur les 208 produites. Celle-ci était françaises à l’origine et elle est en parfait état. Elle est estimée entre 850.000 et 1.1 million d’euros.

Concernant les Aston, on en trouve deux. On commence avec une Aston Martin DB4 GT, vendue avec un moteur de course, monté et le moteur d’origine à côté. Une auto qu’on voit sur les circuits habituellement et qui proposée ici avec une estimation comprise entre 2.6 et 2.8 millions d’euros.
Ensuite une DB5 de 1965, une vraie James Bond car puisqu’elle est passée sur grand écran dans Goldeneye. En sont temps elle a aussi été une auto de salon, exposée à Detroit et Los Angeles. Parfaitement restaurée, elle est estimée entre 1.4 et 1.8 million d’euros.

On complétera cette partie anciennes avec une BMW 507, cette auto est la propriété de la famille Surtees puisque John Surtees a été son premier propriétaire. L’auto est en parfait état et estimée entre 2.3 et 2.8 million d’euros.

Enfin, pour ceux qui préfèrent les autos récentes, pour déclencher les flash des radars ou faire un remake de Need For Speed, on trouve quatre super, voire hypercars. Des anglaises encore avec une McLaren P1 qui a 38 miles au compteur et qui est estimée entre 1.5 et 1.9 million d’euros et une des plus exclusives des Aston One-77, puisque passée par le département Q et estimée entre 1.9 et 2 millions d’euros.

Ensuite une “française”, la dernières Veyron Super Sport produite, estimée entre 1.9 et 2.4 millions d’euros et une italienne, une Pagani Huayra estimée entre 1.5 et 1.8 million d’euros.

Les originales de la vente

On trouvera deux autos plus ou moins originales dans cette vente. La première, on ne l’attend pas forcément dans ce registre, c’est une Mercedes 220 SE de sport. Elle a fait tous les Goodwood Revival depuis 2008 ! Pour une auto estimée entre 43 et 50.000 €, c’est très intéressant.
L’autre est méconnue, une Marendaz Special 13/70HP. Seuls 80 à 120 exemplaires de cette auto ont été produits. Celui-ci est en bon état, grâce à une ancienne restauration, et estimé entre 79 et 91.000 €.


Les françaises : 100% Bugatti

En plus de la Veyron, on retrouver deux autres Bugatti pour compléter le contingent français. La première est une Type 40 Grand Sport de 1928, restaurée récemment et estimée entre 340.000 et 400.000 €. La seconde est une Type 44 carrossée par Harrington. Une auto connue outre manche, en très bon état et estimée entre 360 et 450.000 €.

Quelques prix contenus

Il n’y a pas que des prix énormes pour la vente Bonhams au Festival of Speed 2018. On a trouvé quelques exemples.

On commence avec cette DeLorean DMC-12 de 1981, qui vient des USA, qui est en parfait état. Elle est estimée entre 28 et 34.000 €, sans réserve, donc il est possible de faire une bonne affaire.
Ensuite une Triumph Tr6 de 1969, en bon état grâce à une restauration ancienne. C’est logiquement une conduite à droite, mais elle est estimée entre 16 et 20.000 €.
Sportive et décalée, une TVR Vixen S3, une des 168 autos construites, autour d’un moteur de Capri. Prête au sport, elle est estimée entre 11 et 17.000 €.
Enfin une Porsche à très bas prix. Elle sera vendue au bénéfice d’une oeuvre caritative, qui espère logiquement que le prix redevienne ce qui est la norme pour une 911 de 1977. Parce qu’une auto vendue entre 23 et 34.000 €, on a comme un doute… sachant qu’en plus c’est l’auto de la série “The Bridge”…

Tout le catalogue est visible en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.