Sortie de Grange en Belgique : les réserves de la Collection Mahy bientôt aux enchères

Samedi prochain à Wattripont, entre Lille et Bruxelles, se tiendra une belle vente aux enchères organisée par la maison Collin Du Bocage. Une nouvelle fois ces autos sont des sorties de grange, et proviennent des réserve de la Collection Mahy.

La vente des réserves de la Collection Mahy par Collin du Bocage

C’est la première fois qu’on évoque cette maison dans nos colonnes. En même temps c’est la première fois que Collin du Bocage s’aventure sur le terrain des voitures anciennes. La maison n’est pas belge, mais elle a une antenne à Bruxelles, en plus de sa base parisienne.

Cette vente regroupe 135 véhicules, toutes des autos sauvées de la destruction et intégrées à la Collection Mahy par trois générations de passionnés. La vente aura lieu au Château de Bagatelle à Wattripont le Samedi 30 Juin à 14h.

Les stars de la vente :

La grosse estimation

La plus grosse estimation est un des trésors de la Collection Mahy. C’est une Delahaye 148 L de 1948 carrossée par Chapron. Une belle auto, plutôt complète qu’il faudra entièrement restaurer. Elle est estimée entre 70 et 90.000 €.


Des autos prestigieuses…

Les autos de prestige de la Collection Mahy ne s’arrêtent pas à cette Delahaye. On notera parmi les autos les plus prestigieuses :

  • Une Horsch 8 Type 350 Pullman de 1928, complète, estimée entre 45 et 60.000 €
  • Une Mercedes B220 Cabriolet de 1952, qui a été restaurée il y a des années, qui présente encore bien et qui est estimée entre 45 et 55.000 €
  • Une Cadillac 355 V8 Cabriolet de 1935, avec un moteur non bloqué, une bonne base de restauration estimée entre 40 et 50.000 €
  • Une Maserati Indy 4700 de 1971, en bon état et estimée entre 35 et 50.000 €

… des originales…

Pas mal d’insolites faisaient partie des réserves de la collection Mahy. De toute provenance, de toutes tailles… et de tous états.
On commence avec une auto plutôt bien conservée : une DeTomaso Deauville… blindée ! Construite pour l’ambassade italienne de Bruxelles, elle n’a qu’une seule sœur “blindée”, appartenant à la famille royale belge. Sachant qu’il n’y a eu que 244 autos produites. Estimée entre 10 et 12.000 €, elle n’a besoin que d’une grosse révision. Une éventuelle bonne affaire.
Même estimation pour ce camion Renault Type V36 de pompiers, complet mais complètement à reprendre.
A l’autre bout du genre véhicule ancien, on trouve un Messerschmitt KR 200, deux places, trois roues, très rare et qui est donc estimé cher : entre 16 et 20.000 € ! Quand même !

Pour ceux qui voudraient customiser leur auto, la voiture suivante est une Rolls 20/25, ou du moins son châssis. Si les grands carrossiers ont baissé le rideau depuis longtemps, quelques artisans pourraient l’utiliser comme une bonne base pour une voiture unique… ou une réplique plus neuve que neuve. Là aussi l’estimation est fixée entre 10 et 12.000 €
Enfin, plus lugubre, une Chevrolet Impala… corbillard. Cette auto de 1964 présente au final une carrosserie break de chasse et a peu roulé. Estimée entre 3 et 4.000 €.

… et d’autres plus populaires, moins chères en tout cas

Au final seule une trentaine d’autos sont proposées à des prix dépassant les 10.000 €. Pour les autres on trouve de tout. Dans le genre milieu voire haut de gamme mais avec des prix d’achats corrects on trouve par exemple une Hotchkiss Anjou de 1951, certes à restaurer, mais estimée entre 6 et 8.000 €. Même chose pour une Studebaker Champion (un 6 cylindres) de 1955 et estimée entre 4 et 5.000 €. Enfin la Fiat 1500 Cabriolet bordeaux est dans un bien meilleur état. Elle ne demande qu’une remise en route et, si son prix ne flambe pas, l’estimation située entre 8 et 12.000 € semble raisonnable.

Ensuite une grosse sélection de berlines. On commence avec une CX 2400 Pallas de 1977, en bon état, qui demande une remise en route : estimée entre 2 et 4.000 €.
Petit prix pour une Audi 100 avec un choc à l’arrière, elle aussi à remettre en route : estimée entre 800 et 1000 €.

Deux autos avec des 6 cylindres, une Fiat 2100 de 1963 qui va demander une grosse restauration et qui est estimée entre 1500 et 2000 €. On trouvera aussi son alter ego japonais, une Crown 2300 Berline, plus rare en Europe, qui demande une restauration sans être trop poussée. Elle est estimée enter 1500 et 2000 €.

Enfin, niveau moteur, moins courant, c’est une NSU Ro80 qui demandera une remise en route, pas forcément évidente, et qui est estimée entre 2.000 et 3.000 €.

Parmi les 135 lots de la collection Mahy on trouvera aussi des populaires plus petites. Pour les autos françaises, on trouve une Peugeot 304 avec un peu de tôlerie à faire estimée entre 800 et 1200€ et une Renault 4CV qui demandera quelques soins avant de reprendre la route, estimée elle entre 4.000 et 5.000 €.
Une DAF 33 est aussi proposée, en assez bon état et estimée entre 1500 et 2000 €. Suivent une NSU Prinz 4, à restaurer, estimée entre 1.000 et 1.200 €, une Fiat 508 Ballila complète et qui mérite quelques soins, estimée entre 5 et 6.000 € et pour finir l’auto la moins chère du catalogue, une Vauxhall VX 4.90 à reprendre également, estimée entre 300 et 500 €.

LA bonne affaire

… n’est pas facile à identifier. Beaucoup d’autos de la Collection Mahy sont vendues avec des prix bas. Pour autant, il ne faut pas oublier que :

  • Ce sont des sorties de grange et qu’à moins d’avoir le nez dessus il est difficile de juger de l’état
  • Les sorties de granges entraînent parfois des envolées des prix

Le mieux en fait, c’est de vous faire votre idée, c’est un peu ce qu’on vous disait dans cet article. Le catalogue complet est visible en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.