Du rêve sur la piste du Castellet pour les 10000 Tours 2017 !

C’était ce week-end au Paul Ricard. Les 10000 Tours 2017, organisé par Peter Auto rassemblaient 7 plateaux sur la piste. Avant les F1 en 2018, ce sont les anciennes gloires du sport auto qui ont pris la piste, sous l’œil de Pierre, un fidèle lecteur qui était présent sur place !

Cette 8e édition a eu la chance de se dérouler sous le soleil. Et les passionnés étaient présents. Il aurait été dommage de rater l’événement, il était gratuit, à l’exception des paddocks. Et là encore les amateurs étaient au rendez-vous. En même temps, quel plaisir de pouvoir admirer de près des Alfa Romeo TZ, Ferrari 250 GT SWB, Alfa Romeo T33 ou Ford GT40 d’aussi près. Les entrailles de ces belles étaient également visibles, les mécanos ne cachaient rien.

En plus le paddock permettait aussi d’approcher les pilotes d’autrefois. Le plus en vue était Derek Bell, légende des courses d’endurance et vainqueur entre autre de cinq éditions des 24H du Mans. En combinaison Gulf, excusez du peu !


Du côté de la piste les 10000 Tours 2017 réunissaient plus de 200 voitures historiques de compétition réparties en 7 plateaux Classic Endurance 1 et 2 (GT et Protos), Euro F2 classic, Groupe C, Héritage Touring Cup (Tourisme), Sixties’ endurance (Gt et Sport avant 1963) et le Trophéo Nastro Rosso.

Ce dernier plateau réunit essentiellement des italiennes dont les cotes atteintes nécessitent durant les courses des règles de fair-play et de respect garantissant aux propriétaires une prise de risque minimum. Quelques Aston peuvent s’y joindre depuis peu, pour certaines grâce à leurs carrosseries signées Bertone ou Zagato.

Autre plateau bien en vue, les Groupe C. Et si on ne les voyait pas, il suffisait de tendre l’oreille pour les entendre tourner ! Un régal avec des Porsche 962, Mercedes Sauber C11 ou autre Nissan.

Des séances de roulage entre les courses permettent aux membres de nombreux clubs de « dégourdir » les chevaux de leur voitures, modernes ou anciennes, plus ou moins rares, plus ou moins puissantes, mais toutes dans une présentation exceptionnelle. Plus de 400 voitures étaient rassemblées. Ford en a également profité pour faire rouler sa dernière Ford GT.

En tout cas un bel événement. Prenez date pour l’an prochain si vous l’avez raté, ce serait dommage de recommencer !


 

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


4 commentaires sur “Du rêve sur la piste du Castellet pour les 10000 Tours 2017 !”

  1. Bonjour, je vais aux dix milles tours depuis plusieurs années et je n’ai pas eu la chance cette année (2017) de voir là même chose.
    Dimanche 22/10/2017 10h30 qu’elle ne fut pas ma déception. Déjà réflexion désagréable à la billetterie de la jeune fille qui vend les billets à qui je signale que je trouve dommage ce tarif unique pour les deux jours (sans aucune agressivité de ma part).
    En fois mes 4 billets à 15€ en poche direction le paddock ou je me faisais une joie de faire découvrir des merveilles à mes filles.
    Constat une fois sur place un parking au 3/4 vide! Ou sont toutes les voitures d’exception de ce musée à ciel ouvert ?
    Pas du tout à l’image de vos photos .
    Les deux tiers des voitures sont-elles déjà parties ou chargées sur des camions! Les passionnées qui payent sans sourciller pour voir des autos exceptionnelles attendent autre chose.
    Je ne suis pas près de retourner sur cette manifestation.
    Dommage

    1. De plus en plus sur les circuits, dès qu’une course est terminée ou après un abandon sur problème mécanique, les voitures sont chargées dans les camions qui quittent aussitôt les lieux. Vous êtes arrivés à 10H30, les “Troféo” étaient embarquées, les C.E.R.2 étaient en piste et les Groupe C dans les boxes des stands… sans compter celles qui avaient eu un gros problème la veille. J’étais présent le samedi et je peux vous assurer que les photos sont bien le reflet de cette journée !

  2. Bonjour je suis certain que les photos reflètent la journée du samedi et d’ailleurs bravo au photographe et à ceux qui gère ce site.
    Ces photos correspondent bien à ce que moi-même j’ai eu déjà l’occasion de vivre sur les autres éditions (Le dimanche).
    Cependant, Je vous confirme que le dimanche 22/10/2017 il y a bien eu les courses, mais il n’y avait plus aucune tente sur le parking et très peu de voiture alors que l’organisation annonce une musée à ciel ouvert et 10h30 à la billetterie les places d’accès au paddock étaient toujours plein tarif.
    Dans tous les cas ce n’est pas bien méchant il y a bien pire, je m’en remettrai.
    Le tout est de garder notre passion intact.

Laisser un commentaire