Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring

Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring
Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

1er Rass’Auto’Mobile, la balade des gens heureux !

Ce dimanche, comme dans beaucoup d’autres endroits, l’association Volants et Vallée était privée de son rassemblement mensuel. Mais si dans l’Eure on n’a pas...

80 véhicules au RDV des Dérouillés de Février

Les Dérouillés des Trois Provinces avaient déjà réintégré leur lieu habituel du Champilambart à Vallet (44) le mois dernier (Marc en avait parlé ici)....

Le Mans Classic 2021 pourra-t-il avoir lieu ?

L'annonce du report des 24h du Mans "normales" aux 21 et 22 Août au lieu des 12 et 13 Juin vient de tomber. Pas...

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Ce n’est pas vraiment dans la rue, mais il est rare que deux Maserati soient vue, et encore plus rare, qu’elles le soient ensemble ! L’occasion pour nous de fêter le centenaire de Maserati qui est révolu depuis hier, 1er Décembre.

20141201_160718_resultat

On va commencer par la plus ancienne, celle au second plan sur la première photo, la Maserati 3500 GT, pour être précis une 3500 GTI, le I voulant dire Injection. Cette italienne mue par un 6 cylindres en ligne de 3485 cm³ développant 240 ch et 31,4 MKg a été produite de 1957 à 1964. Carrossée par Touring, elle arbore le sigle Superleggera qui signifie tout bonnement que la carrosserie est en aluminium.
Avec un poids (à vide, on parle d’un italienne) de 1420 kg, la Maserati 3500 GT est un véritable 2+2 avec des performances plutôt bonnes à l’époque, 230 km/h en pointe et seulement 7,7 seconde sur le 0 à 100 km/h.

La seconde voiture est une Maserati Sebring, la remplaçante de la 3500 GTI S. Produite à seulement 591 exemplaires entre 1963 et 1969 elle reçoit le même moteur dans un premier temps.
Le 3485 cm³ y développe 235 ch, puis une seconde version du moteur porte la cylindrée à 3694 cm³ pour 245 ch avant une ultime version de 4014 cm³ développant 255 ch.
La carrosserie est une collaboration entre Michelotti et Vignale et repose sur un châssis dérivé de celui de la 3500 GT, mais raccourci. Le poids est du coup contenu entre 1200 et 1230 kg suivant les versions. Côté performances, la vitesse maxi est de 220 km/h, le 0 à 100 est couvert entre 6,6 et 6,9s.

Vue dans la rue : Maserati 3500 GT et Sebring

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Cabourg Rétro Show 2021, les anciennes ont rendez-vous sur la côte

Les organisateurs baptisent eux-mêmes le futur événement : "l'édition du monde d'après". Le Cabourg Rétro Show 2021 se prépare pour la fin du mois...

Porsche 550 Coupé, un toit pour ouvrir le bal

On va s'attaquer à un sacré morceau en vous proposant de vous replonger dans l'histoire de la mythique 550. Mais avant de parler des...

Le Mans Classic 2021 pourra-t-il avoir lieu ?

L'annonce du report des 24h du Mans "normales" aux 21 et 22 Août au lieu des 12 et 13 Juin vient de tomber. Pas...