Vue dans la rue : Chevrolet Bel Air

Vue dans la rue : Chevrolet Bel Air
Vue dans la rue : Chevrolet Bel Air
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 youngs françaises à ne pas rater en 2021

La production automobile française a pu susciter quelques déceptions au cours de ses trente dernières années. En cause notamment, la difficulté à développer une...

Citroën Dyane, remplaçante remplacée

Presque 40 ans après la fin de sa carrière, on peut se dire que la Citroën Dyane a été un échec. Pourtant c'est avec...

La petite histoire derrière les prises NACA

C'est un des éléments de style qui ont marqué les années 70-80. Pourtant les prises NACA n'étaient pas là juste pour décorer. Revenons dessus...

Une collection tarnaise bientôt dispersée par Carprecium

Si les événements sont à l'arrêt, les ventes aux enchères d'automobiles anciennes continuent. Dans une dizaine de jours c'est une collection complète qui sera...

Aujourd’hui, on vous propose la première voiture vue dans la rue de l’année, c’est Thomas qui a capté cette belle américaine, une Chevrolet Bel Air.

Cette voiture est donc une Chevrolet Bel Air de 1956. On le sait car c’est marqué sur la plaque mais de toute façon, ce modèle ne peut être qu’une version 1956 ou 1957. En effet, la première version de la Chevrolet Bel Air apparue en 1950 et restée au catalogue jusque 1954 était bien différente, tandis que la première Bel Air de seconde génération avait une calandre plus carrée, s’inspirant des Ferrari dans sa forme, le tout dans le style très américain de l’époque.

Cette Chevrolet Bel Air de 1956 est une Two Doors Sedan, une berline deux portes en français dans le texte. Sous sa robe massive la voiture pouvait emporter bien des motorisations. En 1956, l’acheteur peut opter pour un 6 cylindres en ligne de 3.9 litres de 140 chevaux, et quatre V8 4.3L de 162, 170, et 205ch, voire le V8 de 225 ch de la Chevrolet Corvette.

La Chevrolet Bel Air associe ces gros blocs à des boîtes 3 vitesses manuelles, ou automatiques (Turboglide) voire 2 vitesses automatiques (Powerglide). Avec un poids total de 1515 kg, la voiture n’est pas spécialement performante mais présente tout de même un bel agrément de conduite.

Vue dans la rue : Chevrolet Bel Air

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Fiat 850 Sport Coupé, tonique taille S

La première chose que j'aime quand on me dit "ça te dirait d'aller dans tel ou tel garage pour essayer des autos ?" c'est...

Début d’année timide pour Bonhams à Scottsdale 2021

Scottsdale c'est le premier indicateur de l'année pour ce qui concerne les grandes ventes aux enchères. Forcément le contexte sanitaire avait modifié les différentes...

La petite histoire derrière les prises NACA

C'est un des éléments de style qui ont marqué les années 70-80. Pourtant les prises NACA n'étaient pas là juste pour décorer. Revenons dessus...

[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 youngs françaises à ne pas rater en 2021

La production automobile française a pu susciter quelques déceptions au cours de ses trente dernières années. En cause notamment, la difficulté à développer une...