Une magnifique Ferrari 330 GT 2+2 sortie de grange par Osenat

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une magnifique Ferrari 330 GT 2+2 sortie de grange par Osenat
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Les sorties de grange ça existe encore. Même avec des modèles de prestige ! Pour sa prochaine vente aux enchères, prévue en Décembre, la maison Osenat a ainsi sorti de sa grange une Ferrari 330 GT 2+2 !

La Ferrari 330 GT 2+2 en bref

Sortie en 1964 elle remplace la 250 GTE. Sans dire que c’est la familiale de la bande, c’est la plus spacieuse. Elle reprend le V12 porté à 4 litres qui délivre 300ch aux roues arrière. Son dessin est réalisé chez Pininfarina mais divise.

Dès 1965 une seconde version arrive avec un dessin plus fin. La Ferrari 330 GT 2+2 restera en production jusqu’en 1967, 1088 exemplaires se retrouveront sur les routes.

La Ferrari 330 GT 2+2 d’Osenat

C’est dans un petit village proche de Montpellier que se trouve cette auto… depuis longtemps !

Fabriquée en Octobre 1966 elle porte le #8335. Importée en France par Franco-Britannic elle change de propriétaire dès Juillet 1967. Et cela n’est plus arrivé depuis !

Utilisée au quotidien par son propriétaire qui se rendait avec aux puces de Saint Ouen (vraiment une autre époque), la Ferrari 330 GT 2+2 servait aussi à la famille pour aller aux sports d’hiver. Mais les limitations de vitesse vont avoir raison de son utilisation. Son propriétaire reçoit trop d’amendes. Plutôt que de s’en séparer il la remise. Cédée à un des fils qui avait appris la mécanique dessus, elle ne sera pourtant pas plus utilisée par celui-ci.

Sans être oubliée, elle est restée sans sa grange. Mais les années sont tout de même passées. L’intérieur en cuir fauve est une vraie capsule temporelle, on y trouve évidemment les vignettes sur le tableau de bord mais aussi des cassettes d’époque.

L’extérieur a plus vieilli. L’avant en particulier où la peinture est un vague souvenir à certains endroits…

L’arrière semble moins touché même si la patine est prononcée.

Sous le capot le fauve à 12 cylindres et ses carbus Weber semble endormi. Nul doute qu’il sera prêt à se réveiller après quelques travaux.

Cette Ferrari 330 GT 2+2 est évidemment une magnifique trouvaille. Matching Numbers, avec un moteur non-bloqué, seul sa carrosserie révèlera son passé !

Elle sera présente lors de la prochaine vente Osenat. Vous trouverez les infos, dont l’estimation, prochainement par ici.

On termine avec quelques photos dont on ne se lasse pas !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles