Trophée Jacques Potherat 2017, un rendez-vous exceptionnel

Trophée Jacques Potherat 2017, un rendez-vous exceptionnel
Trophée Jacques Potherat 2017, un rendez-vous exceptionnel
Thomashttp://southcarphotography.fr/
Passionné d'anciennes en général mais vouant surtout un culte aux Facel Vega (au grand dam de son entourage...), il a rejoint News d'Anciennes en 2015 suite à une discussion impromptue lors de Rétromobile avec Benjamin. Pour le moment non propriétaire d'une auto intéressante, il espère bientôt passer le cap !

À la une sur News d'Anciennes

Les Panhard de la collection Duranteau font un carton sous le marteau

Bien que la maison de vente ne soit pas l'une des plus connues, la collection qui était dispersée le week-end dernier avait...

US Motor Show 2020 : Vous avez dit V8 ?

Deuxième week-end de roulage pour la saison de l’autodrome de Linas-Montlhéry et malheureusement deuxième huis-clos après United Colors of Autodrome… Il en...

Essai d’une Datsun 180B SSS, fruit exotique

Si on vous parle de Datsun, des années 70 et de sport, une lettre vous vient à l'esprit : Z. Mais on...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Événement annuel, le Trophée Jacques Potherat 2017 marquait la dixième édition. Au programme : voitures d’exception, magnifiques paysages et balades enchanteresses.

Organisé dans le sud de la France, cet événement rend chaque année hommage au réputé journaliste Jacques Potherat décédé en 2001. Les équipages prenaient part à trois jours de rallye, partant et arrivant à chaque fois à Villeneuve-les-Avignon dans le Gard. La répartition était la suivante :

-découverte du Mont Ventoux le vendredi.

-excursion en Drôme provençale le samedi.

-visite du musée de Domazan le dimanche.

Plus de cinquante voitures de l’entre-deux-guerres étaient au départ, avec des marques aussi prestigieuses que Bugatti, Amilcar, Voisin, BNC, etc. Faute d’un emploi du temps favorable, je ne pouvais qu’assister au départ du dimanche matin sans même avoir la possibilité de me placer sur le parcours. Quel dommage ! Quoi qu’il en soit, c’est vers 8h30 que je suis arrivé sur le parking faisant face à la place du marché afin de découvrir les festivités.

La qualité du plateau est vraiment impressionnante. Jugez par vous-mêmes : Amilcar CC, BNC 527, Singer Le Mans mais surtout des Bugatti en pagaille (Type 37A, Type 13 Brescia, Type 51…).

D’autres automobiles plus méconnues étaient également de la partie. Citons par exemple une Alvis “Special”, un torpédo Voisin, deux Lombard AL3, une Bignan AL, une Alvis 12/50 ou encore une Fiat 509 façon course.

Le placement des voitures sur le parking permettait de les détailler. Ici, le capot dans son jus d’une Amilcar C6. Là, le logo très esthétique d’une des Lombard. Enfin, deux éléments intéressants d’une MG TA ayant autrefois appartenu à Jacques Potherat en personne.

Nous sommes à quelques minutes du départ du Trophée Jacques Potherat 2017, l’occasion pour les participants de s’occuper des derniers préparatifs. Pour ma part, je dois me dépêcher de prendre des photos avant que les autos ne s’alignent.

Parmi les voitures notoires de cette édition, la Wanderer W25 Stromlinie faisait assurément bonne figure. Il s’agit de l’un des trois exemplaires construits en 2004 de façon à répliquer fidèlement les originales assemblées pour participer à la course Liège-Rome-Liège en 1938 et 1939. Deux d’entre eux étaient destinés à Audi Tradition tandis que le troisième (celui présent) trouva place chez d’Ieteren en Belgique.

Certains modèles plus civilisés s’étaient glissés parmi leurs congénères plus dévergondés. C’était le cas de deux anglaises, à savoir une Jaguar MkII et une superbe Sunbeam Alpine.

Neuf heures retentit, il est temps de sortir du parc pour aller se placer à quelques mètres. En chemin, je découvre une Bugatti Type 23 sur un plateau alors qu’une HRG 1500 fait son apparition. Quant au propriétaire de cette Fiat Balilla, il part visiblement mettre de l’essence.

Après quelques minutes d’attente, le départ fut donné pour le dernier jour du Trophée. Les équipages remontaient l’avenue Charles de Gaulle, au milieu de la circulation moderne.

Puis ils tournaient à droite dans la rue Marcel Fabrigoule. Le bruit caractéristique des autos résonnait contre les façades des bâtiments avoisinants, faisant même sortir de chez eux certains habitants étonnés.

Reculons de quelques mètres pour changer quelque peu de point de vue. La concentration se lit sur tous les visages.

Enfin, retour au point de départ pour regarder les dernières voitures s’élancer. Une barquette Marcadier était suivie de la Balilla précédemment évoquée, talonnée par une Lombard AL3 et une Amilcar C6. Totalement incroyable !

Terminons cet article par quelques photos. C’est Yves, des Rendez-Vous de la Reine, qui avait la responsabilité de fermer la marche à bord de son Austin Seven.

Unanimement apprécié par les participants, le Trophée Jacques Potherat a encore une fois révélé toute sa magie. L’équipe menée par Jean-Pierre Palun a de nouveau démontré son savoir-faire. Souhaitons que cet événement perdure encore longtemps !

La galerie complète est à retrouver ici.

Trophée Jacques Potherat 2017, un rendez-vous exceptionnel

Sur le même thème

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, le Checker Marathon d’Eric

Un peu de couleur cette semaine. Eric nous présente son Checker Marathon... et c'est vrai que sans son jaune emblématique il serait...

917 made for Le Mans, la Porsche mythique à l’honneur du musée des 24 Heures

Comme il est de coutume l'ACO, via le musée des 24 heures, nous gratifie d'une nouvelle exposition temporaire de qualité. Après Le...

US Motor Show 2020 : Vous avez dit V8 ?

Deuxième week-end de roulage pour la saison de l’autodrome de Linas-Montlhéry et malheureusement deuxième huis-clos après United Colors of Autodrome… Il en...

Des belles anciennes pour la bonne cause à l’hippodrome d’Angers

C'est la 11e fois que Méningite de France organisait une exposition de voitures anciennes, mais aussi de modernes de prestige autour de...